Une marche contre un salon pas comme les autres...

Publié le 10/06/2016 - 07:01
Mis à jour le 10/06/2016 - 07:01

Ce samedi 11 juin 2016 à l’initiative du Mouvement de la Paix, de nombreuses associations se mobilisent pour dénoncer le plus grand salon de l’armement du monde qui se tient à Paris du 13 au 17 juin 2016. A Besançon, une marche pour la Paix est prévue à 14h30 devant le Monument aux fusillés pour dire « non » à cet évènement.

 ©
©

Tous les deux ans, la France organise le plus grand salon mondial de l’armement, Eurosatory, au parc des expositions à Paris. Plus de 1 500 exposants vendent leurs armes les plus modernes, les plus "meurtrières" à 172 représentants venus du monde entier : Syrie, Israël, Afghanistan ou Chine…

Pour dénoncer ce salon international de défense et de sécurité, à l’initiative du Mouvement de la paix, une vingtaine d’associations de Besançon organise une marche pour la Paix ce samedi 11 juin à 14h30 devant le Monument aux Fusillés de la ville comtoise. Pour Jean-Pierre Rougeot, représentant local pour Pax Christi, il est important de dire non : "on veut que les gens qui viendront à ce salon sachent que nous ne sommes pas d’accord. Un salon comme les autres qui vend des marchandises qui ne sont pas comme les autres".

Pour les associations présentes lors de cette marche pour la paix Eurosatory "est quelque chose qui intellectuellement est assez révoltant". Le représentant de Pax Christi rappelle que "si ce salon a lieu c’est parce qu’il se déroule dans une grande indifférence de la population". Cette marche pour la paix permet, selon lui de mobiliser l’opinion public et il croit "à la force l’opinion public".

Les associations participantes :

ACCMA, Action pour le désarmement nucléaire, A la rencontre de Germaine Tillion, APIC, ATTAC, CCFD Terre- Solidaire, CDDLE, CIMADE, La Vie Nouvelle, LDH, Mouvement de la paix, MRAP, Palestine Amitié, Pax Christi, Poursuivre, Terre des Hommes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

L’Art Urbain dans les territoires récompense le projet expérimental de revalorisation d’un site horloger à Besançon

Comme chaque année depuis 1997, L'Art urbain dans les territoires organise le prix national arturbain.fr pour faire connaître des actions exemplaires conduites par des équipes pluridisciplinaires. Ce mardi 29 novembre, à l’auditorium de la Tour Séquoia dans le quartier de la Défense à Paris, le groupe SMCI à Besançon a reçu le prix dans la catégorie "Respect de l’environnement" pour son projet expérimental inédit sur l'ancien site horloger "Fralsen" dont l’objectif est de revaloriser cet ensemble industriel à des fins environnementales.

Une Doubienne retrace son parcours de vie chaotique dans une autobiographie

Flo Lavie réside actuellement dans le Grand Besançon et a récemment sortie un livre intitulé Nous, les écorchées vives dans lequel elle raconte les violences  qu’elle a subie tout au long de sa vie. Elle sera en séances de dédicaces le 3 décembre à la Fnac de Morteau. 

Sondage – Éteindre l’éclairage public de certains quartiers de Besançon pour faire des économies, qu’en pensez-vous ?

À partir du 30 novembre 2022, l’éclairage public sera éteint dans plusieurs quartiers bisontin pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. La municipalité va progressivement éteindre les lumières entre 23 h et 5 h. Avec cette mesure, elle compte économiser 120.000 €. Selon vous, est-ce une bonne idée ? C'est notre sondage de la semaine.

40% des Français sont concernés par l’alcool et la conduite le soir du réveillon

Aujourd’hui, près de 40 % des Français sont concernés par l’alcool et la conduite pour le réveillon selon les associations Prévention routière et Assurance prévention. Et chaque année, au moment des fêtes, "trop d’accidents graves voire mortels ont encore lieu. Pourtant, de nombreuses solutions existent pour rentrer sain et sauf les soirs de réveillon !"

Dégradation des conditions de travail dans les lycées : FO adresse une lettre ouverte à Marie-Guite Dufay

Vendredi 25 novembre, le secrétaire de Force Ouvrière (FO) Franche-Comté Bourgogne Frédéric Vuillaume a adressé une lettre ouverte à la présidente de la région Marie-Guite Dufay. Il dénonce la dégradation des conditions de travail des agents dans les lycées.

Bourgogne Franche-Comté : La retraite progressive ou comment se préparer au départ à la retraite

PUBLI-INFO • Le départ en retraite effraye, c’est un fait. Les futurs retraités redoutent de se retrouver sans activités pour occuper leurs journées. Ainsi, la retraite progressive permet, à partir de 60 ans, de recevoir une part de sa re­traite tout en réduisant son temps de travail. À travers, le témoignage de Pierre-Jean, salarié de 62 ans, décou­vrez ce qu’est concrètement la retraite progressive et les motivations qui l’ont poussé à en faire la demande.

Violences faites aux femmes : depuis Dijon, Emmanuel Macron appelle à ne pas " relâcher l’effort "

Le président de la République, qui a rencontré vendredi 25 novembre à Dijon des victimes, a appelé à ne "pas relâcher l'effort" dans la lutte contre les violences faites aux femmes, estimant qu'il fallait améliorer formation et prévention malgré d'importants "progrès collectifs".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.18
couvert
le 30/11 à 15h00
Vent
3.15 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
77 %