Une militante du Doubs devant la justice pour son action à la ferme-usine des 1000 vaches

Publié le 14/10/2014 - 13:47
Mis à jour le 14/10/2014 - 13:47

En mai dernier, des militants de la Confédération paysanne se sont saisis de pièces de la salle de traite de la ferme-usine des 1000 vaches, près d’Abbeville dans la Somme. Une militante du Doubs est convoquée devant le tribunal d'Amiens ce 28 octobre, pour cette action.

Mobilisation

PUBLICITÉ

Avec 8 autres militants, elle est poursuivie pour refus de prélèvement d’ADN, dégradation en réunion et incitation à la dégradation en réunion. Ils risquent de la prison et jusqu’à 375 000 € d’amende. La Confédération précise pourtant dans un communiqué que l’« action s’est déroulée sans violence ni destruction de biens. Les militants ont déposé ce qu’ils ont démonté au ministère de l’agriculture le jour même (comme ils l’avaient prévu) : par cette action symbolique ils demandaient au ministre d’ouvrir sur ce sujet, un débat public et parlementaire. »

Des actions de soutien sont organisées devant le tribunal en faveur de ces militants, injustement poursuivis selon la Confédération. « Ce procès est l’illustration d’une société malade où l’intérêt public laisse la place à des intérêts privés, dictés par la recherche de profit. La désobéissance civique est la seule réponse quand les dés sont pipés. »

Des bus seront affrétés au départ de Besançon pur se rendre sur place, avec différents arrêts dans le Jura et le Doubs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

Anesthésiste de Besançon : le docteur Péchier reste en liberté

La Cour de cassation a rejeté ce mercredi 18 septembre 2019 le pourvoi formé par le parquet général contre le maintien en liberté du Dr Frédéric Péchier, anesthésiste de Besançon soupçonné de dizaines d'empoisonnements, qui reste donc libre, a-t-on appris de source proche du dossier et auprès de son avocat.

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Meurtre à Fuans : déjà condamné, le suspect était en permission de sortie

Un homme de 22 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire lundi 26 août 2019 pour avoir mortellement frappé son demi-frère aîné âgé de 33 ans samedi matin à Fuans dans le Haut-Doubs. Il était en permission de sortie au moment des faits, purgeant une peine dans la Meuse après des actes de violence. 

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.57
ciel dégagé
le 20/09 à 12h00
Vent
6.19 m/s
Pression
1021.72 hPa
Humidité
41 %

Sondage