Une nouvelle communauté territoriale professionnelle de santé pour le Pays horloger

Publié le 15/12/2021 - 18:15
Mis à jour le 15/12/2021 - 17:35

Ce 15 décembre, la caisse primaire d’Assurance maladie, l’Agence régionale de santé et le Pays Horloger ont officialisé l’existence de la communauté professionnelle territoriale de santé du Pays horloger, dans le Doubs.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

"Permettre une meilleure organisation du soin sur les territoires en fonction des besoins de leur population, améliorer les conditions d’exercice des professionnels de santé, mieux structurer les parcours de soins des patients et contribuer à l’améliorer de leur prise en charge" tels sont les objectifs des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), selon l'ARS Bourgogne Franche-Comté dans un communiqué.

C’est dans cette dynamique que les professionnels de santé du territoire du Pays Horloger ont lancé dès 2019, une réflexion sur la création de leur CPTS, plusieurs d’entre eux relevant déjà le besoin de mieux communiquer et de réfléchir à des stratégies pour améliorer la prise en charge du patient.

En 2020, la crise sanitaire démontre un peu plus les enjeux de l’action collective pour faire face. "C’est grâce à la coopération et à la structuration des professionnels autour du besoin des patients que des possibilités de dépistage sont déployées sur le territoire, que des centres de vaccination sont créés...  Fort de cette expérience, le projet de santé de la CPTS se construit autour de trois objectifs principaux" :

  • "l’amélioration de l’accès aux soins en facilitant l’accès à un médecin traitant"

Il s’agit de permettre à tous les patients de 16 ans et plus n’ayant pas de médecin traitant d’accéder aux soins, en particulier les patients en situation de fragilité (ALD, patients âgés, patients en situation de précarité). Il s’agit également de renforcer l’offre de soins sur le territoire et la prise en charge des soins non programmés.

  • "l’amélioration de l’organisation du parcours pluri professionnel autour du patient"

Cette mission vise le parcours du patient âgé pour favoriser son maintien à domicile et éviter les ruptures de soins, et la mise en œuvre d’un parcours parentalité/maternité pour faciliter la prise en charge des patients concernés.

  • "le développement d’actions de prévention à destination des habitants du territoire"

La CPTS prévoit d’organiser et d’animer, en concertation avec les partenaires, des actions de prévention et promotion de la santé dans le domaine public ou au sein de collectivités en entreprises. Les thématiques seront ciblées en fonction des besoins de la population, deux thématiques étant déjà retenues prioritairement : les conduites addictives et la réalisation du schéma vaccinal.

Infos +

La CPTS réunie en association regroupe plus de 50 membres parmi les professions de médecin généraliste, chirurgien-dentiste, infirmier, kinésithérapeute, orthophoniste, ergothérapeute, diététicien, ambulancier, sage-femme, podologue, psychologue, psychomotricien, ostéopathe, opticien, kinésiologue.

La communauté prend également appui sur l’hôpital de proximité de Morteau et les structures médico-sociales du territoire, qui participent à cette dynamique.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour attirer et fidéliser les professionnels de santé

L’agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté anime depuis un an, avec ses partenaires, un plan de mobilisation en faveur des métiers du social, du médico-social, et de la santé. Les mesures concrètes, de l’orientation à l’emploi, sont d’ores et déjà nombreuses. On fait le point.

Salon Bio&Co à Besançon : des voies s’élèvent face à des pratiques ”douteuses voire dangereuses”

Dans un communiqué du 25 mars 2024, le collectif ”à gauche citoyen !” souhaite mettre en garde la population contre la tenue du salon Bio&Co en avril prochain à Besançon. Dominique Voynet, secrétaire régionale EELV Franche-Comté, dénonce également plusieurs pratiques. Pourquoi ?

Les étudiants en santé de l’Université de Franche-Comté soignent les nounours depuis 20 ans

L'Hôpital des Nounours accueille chaque année des enfants de moyenne et de grande section de maternelle, afin de leur faire découvrir le monde hospitalier et lutter contre l'effet blouse blanche et les craintes qui l’accompagnent. Cette année, cette action, fondée par l’ANEMF, est organisée par les étudiants en santé de l’université de Franche-Comté et fête ses 20 ans.

La Mutualité française Bourgogne-Franche-Comté rejoint le réseau ”Mon Espace Santé”

La Mutualité française Bourgogne-Franche-Comté rejoint le réseau régional "Mon Espace Santé" pour promouvoir le développement de solutions numériques en faveur d’un meilleur accès aux soins et d’une simplification de la prise en charge médicale pour tous, selon un communiqué de mardi 19 mars 2024.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.07
couvert
le 14/04 à 18h00
Vent
0.56 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
73 %