Une rose rouge éternelle pour la Saint-Valentin…

Publié le 14/02/2022 - 16:15
Mis à jour le 14/02/2022 - 17:08

Offrir un bouquet de roses rouges à l’être aimé peut paraître classique… mais offrir une rose ou un bouquet de roses éternelles, ça change tout ! L’Atelier 88 à Besançon propose ces fleurs symboles de l’amour qui ont une durée de vie très longue…

Communément appelée roses « éternelles », les professionnels utilisent plutôt le terme "stabilisées" non seulement parce qu’elles ne sont pas éternelles (10 à 15 ans), mais aussi, et surtout parce que la technique pour conserver ces fleurs consiste à les "stabiliser". 

Comment ? Dès que l’on cueille la rose, sa sève est immédiatement remplacée par un mélange de glycérine et d’oligo-éléments. "Ca va les nourrir et les hydrater pour ainsi conserver la couleur et la fraîcheur de la rose », nous explique Manon Piaget, créatrice et conseillère de vente à l’Atelier 88 en précisant que "c’est une technique naturelle, biodégradable et hypoallergénique". En gros, il n’y a rien à faire, à part contempler la fleur pendant longtemps…

Encore un attrape-poussière ? "Non, pas du tout, les fleurs stabilisées prennent très peu la poussière puisqu’il n’y a pas d’électricité statique", nous répond Manon, "mais si un jour un petit dépôt s’y installe à la longue, on conseille de prendre un petit chiffon en microfibre et de le passer très délicatement sur la fleur une à deux fois par an, il est également possible d’utiliser un sèche-cheveux à air froid pour retirer la poussière et ne pas abîmer la plante."

©

Un cadeau "économique et écologique"

Depuis environ 3 ans, les fleurs stabilisées ont de plus en plus le vent en poupe notamment pour leur côté économique et durable. "De manière générale, les fleurs fraiches, on les fait pousser toute l’année avec des engrais, des pesticides, on les fait venir de loin pour les stocker dans des camions réfrigérés tout ça pour les avoir une semaine sur une table, alors que pour les plantes stabilisées, on a la chance de travailler avec des techniques durables, les fleurs que l’on a poussent sans pesticide sans rien, dans des serres géothermiques", explique Manon. 

Côté prix, pour un bouquet de fleurs stabilisées, il faut compter une dizaine d’euros de plus par rapport à un bouquet de fleurs fraîches. Pour une rose rouge seule, compter entre 10 et 15 euros.

  • Atelier 88 - 6, rue Moncey à Besançon
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Tarifs des péages d’autoroute en hausse : " La mobilité se transforme en luxe " pour " 40 millions d’automobilistes "

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.2
couvert
le 02/02 à 9h00
Vent
2.63 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
93 %