Venue de Jacqueline Gourault à Lure : "l'inutile valse des ministres potiches" (élus de l'opposition)

Publié le 19/03/2019 - 18:24
Mis à jour le 19/03/2019 - 18:24

Suite à la venue en Haute-Saône et notamment à Lure de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales, les élus de l'opposition de la ville de Lure ont tenu à exprimer leur mécontentement. La ministre n'a pas fait d'annonce qui empêcherait l'abandon du projet de reconstruction de la prison.

"L’inutile valse des ministres potiches", est qualifiée la venue de la ministre par les élus de l'opposition de Lure ce 19 mars dans un communiqué.

"Elle devait surtout - aux dires du député de la 2e circonscription qui avait fait de la réalisation de la maison d’arrêt sa première promesse de campagne - être l’occasion pour le Gouvernement de se racheter en annonçant des mesures précises et concrètes pour la ville de Lure et pour le Pays de Lure.

Loin de la? ! La légèreté des annonces est ahurissante, et aucune d’entes elles ne vient compenser le préjudice subi par la fermeture de la maison d’arrêt puis l’abandon du projet de nouvel établissement pénitentiaire.

Qu’est devenue l'unité psychiatrique carcérale un temps évoqué par le député Lejeune ? Quelle crédibilité accorder aux visites éclaires de ces ministres venus écouter sans entendre ?  

Non, ces artifices ne suffiront pas à faire oublier aux Lurons le préjudice subi et la nécessaire réparation attendue depuis deux ans. Au contraire, elles ne font que raviver les plaies et amplifient leur exaspération. Ils ne se laisseront pas duper par ces manœuvres d’illusionniste amateur."

(Communiqué des élus de l'opposition de Lure)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.51
nuageux
le 29/11 à 12h00
Vent
3.72 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
33 %

Sondage