Village by CA : un an, et après ?

Publié le 19/06/2018 - 09:00
Mis à jour le 21/06/2018 - 21:44

Le Village by CA du Crédit Agricole a fêté ce lundi 18 juin 2018 sa première année d'existence. C'est l'occasion pour les startups aidées par le dispositif de faire le bilan et pour les organisateurs de dévoiler leurs ambitions pour le futur... 

VillagebyCA.jpg
VillagebyCA.jpg
PUBLICITÉ

En un an, douze startups soutenues par 21 partenaires ont été hébergées par le village. « On a souhaité accélérer le développement des startups, leur donner un coup de pouce en les mettant en relation » explique Jean-Louis Delorme, président du Village by CA. « Clarifier leurs projets : leur dire où et comment trouver de l’aide » ajoute Etienne Boyer, président du Pôle compétitivité des Microtechniques.

Accompagner les jeunes entrepreneurs : « Holy Owly » et « Flexio » présentent leurs expériences

Des relations et de l’aide. C’est ce qui ferait la force de cette « pépinière« , saluée par les entrepreneurs soutenus par le village.

Intégrées en mars 2018, les deux sœurs à l’origine de « Holy Owly », application d’apprentissage des langues aux enfants en bas âge, ont pu profiter de l’expérience d’autres entrepreneurs plus chevronnés. « Les conseils de nos pairs sont précieux : on évite des erreurs de débutants et on trouve les bonnes relations » sourit Julie Boucon, co-fondatrice de la start-up.

Flexio, passé de deux à huit salariés

Une idée partagée par Julien Brugger, créateur de la récente entreprise Flexio. « Sur les conseils d’un de mes pairs plus expérimenté, on a fait une levée de fonds et on a recruté, passant de 2 salariés en octobre dernier à huit en août prochain » jubile-t-il, convaincu des bienfaits de sa démarche. « Le village m’a aussi apporté du réseautage : clients, partenaires et conseillers » conclut le jeune chef d’entreprise.

Eviter la fuite des cerveaux hors de Franche-Comté

Satisfaite de cette première année d’existence, Elisabeth Eychenne, directrice générale du CA Franche-Comté, ne souhaite pas s’arrêter là. « On a donné naissance à un joli bébé mais qui doit s’affirmer » illustre-t-elle. « On souhaite voir grandir ces nouvelles entreprises dans la région. Pour que ces cerveaux comprennent qu’ici aussi, ils ont des ressources pour se développer. Sans être forcées d’aller s’installer à Dijon ou Paris par exemple » conclut-elle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.22
légère pluie
le 21/10 à 18h00
Vent
1.06 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
97 %

Sondage