Violences conjugales : quatre mois ferme pour l'ex-concubin violent

Publié le 24/02/2014 - 22:32
Mis à jour le 24/02/2014 - 22:32

Un ex-concubin violent et récidiviste a été condamné à quatre mois de prison ferme, ce lundi 24 février 2014 par le tribunal correctionnel de Besançon.

 ©
©

TRIBUNAL CORRECTIONNEL

A la barre du tribunal correctionnel de Besançon, une jeune femme apeurée tente d'excuser l'attitude de son ex-concubin, poursuivi pour l'avoir violemment frappée samedi matin à Besançon. Elle s'accuse même d'être à l'origine des violences de cet homme violent de 34 ans, qui a fait plusieurs séjours en prison et qui n'aurait pas supporté la présence d'un autre homme chez son ex-compagne.

Une version tardive de la victime, « malheureusement fréquente chez les femmes battues », à laquelle ne croit pas un instant la vice-procureure Margaret Parietti, qui a requis huit mois de prison ferme avec un suivi socio-judiciaire de trois ans et la révocation d'un sursis de trois mois. L'homme avait déjà été condamné pour des violences sur sa précédente compagne.

Il a finalement été condamné à huit mois de prison dont quatre avec sursis et obligation de soins et révocation de son sursis de trois mois.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.63
partiellement nuageux
le 16/06 à 0h00
Vent
1.99 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
85 %