Violences lors du 14 juillet : le préfet en appelle à la responsabilité des parents et à leur vigilance

Publié le 15/07/2020 - 18:07
Mis à jour le 15/07/2020 - 18:07

Lors des nuits du 13 et 14 juillet 2020, des véhicules et des poubelles ont été incendiés dans des quartiers du Pays de Montbéliard. Lors de la nuit du 14 juillet, les pompiers, les policiers et les gendarmes mobiles sont intervenus pour des faits similaires à Besançon notamment sur les quartiers de Planoise et Viotte.

Joël Mathurin, Préfet du Doubs (10 janvier 2020) © Damien Poirier ©
Joël Mathurin, Préfet du Doubs (10 janvier 2020) © Damien Poirier ©

Joël Mathurin, préfet du Doubs, tient à saluer l’action des sapeurs pompiers, des policiers et des gendarmes qui sont intervenus lors de ces deux nuits et qui ont permis d’éteindre ces départs de feu : "Ils ont réagi avec détermination et professionnalisme. Ils ont toutefois été pris à partie à plusieurs reprises, cela est inacceptable".

Les services de l’État ont travaillé en amont avec les élus et les bailleurs afin de prévenir ces débordement que nous déplorons les nuits du 14 juillet. Des forces mobiles ont été mobilisées en complément lors de ces deux nuits, qui ont permis de renforcer la capacité opérationnelle départementale.

Plusieurs interpellations ont eu lieu et le travail d’investigation continue sous l’autorité des parquets afin d’identifier et de présenter à la justice les auteurs de ces faits délictuels.

Des mineurs qui "n'auraient pas dû se trouver dehors"

"Les jeunes, pour la plupart mineurs, qui ont participé à ces débordements, n'auraient pas dû se trouver dehors lors de ces nuits", souligne le préfet qui en appelle donc à la responsabilité des parents et à leur vigilance envers leurs enfants, il n’est pas compréhensible que tant de mineurs se soient trouvés a l'extérieur à cette heure de la nuit. Les pouvoirs publics, l’État et les élus, s’engagent fortement pour la sécurité des habitants et les actions de prévention à destination des jeunes, les parents doivent apporter leur part.

Le préfet du Doubs soutient ainsi la démarche des maires de Montbéliard et de Bethoncourt qui ont pris des arrêtés de couvre feu pour les mineurs de moins de 16 ans.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Seul, un militant pour le climat bloque la circulation au centre-ville de Besançon

Pendant une vingtaine de minutes ce samedi 12 juin vers 16 heures, un militant d'Extinction Rébellion s'est assis sur le pont de la République à Besançon bloquant momentanément la circulation des véhicules. Seul, il portait un panneau : "Je suis terrifié par la violence engendrée par la crise climatique et écologique."

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Cinq hectares pour développer le concept d’écologie intégrale sur le terrain de Claire Combe…

Le terrain de Claire Combe, situé sur la colline des Buis, a été cédé en novembre 2020 par le diocèse et la paroisse du centre-ville de Besançon au secours catholique. Depuis, une expérience est mise en place afin de créer un lieu de vie particulier permettant d'accueillir aussi bien des personnes en situation de précarité que des acteurs associatifs...

Risque de noyade dans le Doubs : les sapeurs-pompiers invitent à la prudence

Suite au décès d'un jeune homme suite à une noyade à la Gare d'eau à Besançon vendredi dernier, les sapeurs-pompiers du Doubs rappellent, dans un communiqué du 3 juin, qu'il est strictement interdit de se baigner dans les lacs et rivières du département du Doubs, hors zones de baignades référencées et autorisées, le risque de noyade étant toujours présent.

Covid-19 : « Ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin »

C'est la question que beaucoup se posent : jusqu'à quand devrons-nous porter le masque contre la Covid-19 ? Pour Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, sur RTL sur mardi 8 juin, avec les chaleurs estivales et la situation épidémique qui s'améliore, "ce sera difficile de porter le masque après le 30 juin".

Journées nationales de l’agriculture : des rendez-vous en Bourgogne Franche-Comté du 18 au 20 juin

Cette année, à l’instar de nombreux grands pays agricoles, la France organise, elle aussi et pour la première fois, ses Journées Nationales de l’Agriculture. Cette première édition, qui se tiendra les 18, 19 et 20 juin prochains sur l’ensemble du territoire, proposera à chaque citoyen de découvrir son patrimoine agricole et alimentaire, en visitant des sites de production, d’enseignement agricole, d’expérimentation, de recherche et des sites de transformation.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.81
ciel dégagé
le 14/06 à 3h00
Vent
2.2 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
9 %

Sondage