Violences urbaines à Vesoul : cinq nouvelles interpellations et mise en place d’un un groupe anti-délinquance

Publié le 08/12/2017 - 07:43
Mis à jour le 08/12/2017 - 09:06

Cinq nouveaux suspects ont été interpellés mercredi 6 et jeudi 7 décembre 2017 en Haute-Saône après les violences urbaines qui ont émaillé la ville fin septembre, a indiqué le procureur qui a installé un groupe local de traitement de la délinquance.

PUBLICITÉ

Quatre hommes d’une vingtaine d’années ont été interpellés mercredi lors d’une vaste opération mobilisant une quarantaine de policiers et quatre chiens spécialisés dans la recherche d’armes et de stupéfiants. Ils ont été mis en examen jeudi, trois ont été placés sous contrôle judiciaire et un a été écroué, a précisé le procureur de Vesoul, Emmanuel Dupic. 

Un cinquième suspect s’est constitué prisonnier jeudi. Il sera présenté vendredi à un juge en vue de sa mise en examen. Les investigations ont permis « d’identifier formellement ces nouveaux individus comme ayant participé activement aux violences sur les policiers et pompiers » et « à la destruction par incendie de véhicule », dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 septembre 2017, a souligné le magistrat.

Douze suspects âgés de 17 à 44 ans avaient déjà été mis en examen dans le cadre de cette information judiciaire ouverte pour « violences aggravées sur dépositaires de l’ordre public, en réunion et avec armes » et pour « destruction par incendie ». Huit d’entre eux avaient été écroués et quatre placés sous contrôle judiciaire.

Cette vaste affaire de délinquance touchant à sa fin, le procureur a mis en place jeudi un groupe local de traitement de la délinquance. Celui-ci réunit des policiers municipaux et nationaux, des bailleurs sociaux, la mairie, des associations d’insertion, les transporteurs publics et les chefs d’établissements scolaires pour lutter contre les incivilités.

L’objectif de ce groupe « est de lutter de manière structurelle et en profondeur contre la délinquance à Vesoul, et plus particulièrement dans les quartiers Montmarin et des Rêpes, en coordonnant des cultures institutionnelles différentes », a expliqué le procureur qui tient à « rapprocher les acteurs institutionnels au plus près des citoyens ».

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Affaire Narumi : le suspect entendu au Chili cette semaine par les enquêteurs bisontins

Une délégation de magistrats et de policiers français est attendue au Chili lundi 15 avril 2019 afin de participer en milieu de semaine à l'audition du suspect dans la disparition de Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise à Besançon en décembre 2016, a-t-on appris dimanche  de source proche du dossier.

Quartier des Vaîtes : l’Association des Jardins des Vaîtes dépose un recours devant le tribunal administratif

Vendredi 12 avril 2019 à midi, l'Association des Jardins des Vaîtes, représentée par l'avocate Coline Maillard-Salin, avec le soutien et conjointement avec FNE 25-90, a déposé un recours au Tribunal Administratif contre l'arrêté préfectoral du 18 mars 2019 portant dérogation à l'interdiction de détruire, altérer, dégrader des sites de reproduction ou des aires de repos de spécimens d'espèces animales protégées et de capturer ou enlever des spécimens animales protégées dans le cadre du projet urbain du quartier durable des Vaîtes à Besançon.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 5.63
ciel dégagé
le 24/04 à 21h00
Vent
3.76 m/s
Pression
1006.89 hPa
Humidité
72 %

Sondage