Violences urbaines à Vesoul : cinq nouvelles interpellations et mise en place d'un un groupe anti-délinquance

Publié le 08/12/2017 - 07:43
Mis à jour le 08/12/2017 - 09:06

Cinq nouveaux suspects ont été interpellés mercredi 6 et jeudi 7 décembre 2017 en Haute-Saône après les violences urbaines qui ont émaillé la ville fin septembre, a indiqué le procureur qui a installé un groupe local de traitement de la délinquance.

Quatre hommes d'une vingtaine d'années ont été interpellés mercredi lors d'une vaste opération mobilisant une quarantaine de policiers et quatre chiens spécialisés dans la recherche d'armes et de stupéfiants. Ils ont été mis en examen jeudi, trois ont été placés sous contrôle judiciaire et un a été écroué, a précisé le procureur de Vesoul, Emmanuel Dupic. 

Un cinquième suspect s'est constitué prisonnier jeudi. Il sera présenté vendredi à un juge en vue de sa mise en examen. Les investigations ont permis "d'identifier formellement ces nouveaux individus comme ayant participé activement aux violences sur les policiers et pompiers" et "à la destruction par incendie de véhicule", dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 septembre 2017, a souligné le magistrat.

Douze suspects âgés de 17 à 44 ans avaient déjà été mis en examen dans le cadre de cette information judiciaire ouverte pour "violences aggravées sur dépositaires de l'ordre public, en réunion et avec armes" et pour "destruction par incendie". Huit d'entre eux avaient été écroués et quatre placés sous contrôle judiciaire.

Cette vaste affaire de délinquance touchant à sa fin, le procureur a mis en place jeudi un groupe local de traitement de la délinquance. Celui-ci réunit des policiers municipaux et nationaux, des bailleurs sociaux, la mairie, des associations d'insertion, les transporteurs publics et les chefs d'établissements scolaires pour lutter contre les incivilités.

L'objectif de ce groupe "est de lutter de manière structurelle et en profondeur contre la délinquance à Vesoul, et plus particulièrement dans les quartiers Montmarin et des Rêpes, en coordonnant des cultures institutionnelles différentes", a expliqué le procureur qui tient à "rapprocher les acteurs institutionnels au plus près des citoyens".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Meurtre d’Alexia : Jonathann Daval condamné à 25 ans de réclusion criminelle

Jonathann Daval, jugé depuis lundi pour le meurtre de sa femme Alexia qu'il reconnaît, a demandé à deux reprises "pardon" ce samedi 21 novembre 2020 aux parties civiles, avant que la cour d'assises de la Haute-Saône ne  se retire pour délibérer. Elle a finalement donné son verdict. Il est condamné à 25 ans de réclusion criminelle.

Meurtre d’Alexia : réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jonathann Daval

L'avocat général Emmanuel Dupic a requis ce samedi 21 novembre 2020 devant les assises de la Haute-Saône la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre de Jonathann Daval, auteur d'un "crime presque parfait" parce que sa femme Alexia "voulait le quitter". Le verdict est attendu en fin d'après-midi ou en début de soirée.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.09
ciel dégagé
le 28/11 à 0h00
Vent
1.32 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
82 %

Sondage