Visite de Jacqueline Gourault en Haute-Saône : pas de nouvelle prison à Lure

Publié le 18/03/2019 - 18:31
Mis à jour le 18/03/2019 - 18:06

Jacqueline Gourault, la ministre de la Cohésion des territoires, était particulièrement attendue ce lundi 18 mars 2019 à Lure sur le dossier de la prison.

Pour rappel, la prison historique de la cité du sapeur fut fermée par Christiane Taubira, garde des Sceaux, en 2014. De passage en Haute-Saône en 2015, François Hollande, alors président de la République, avait promis la création d'une nouvelle prison en lieu et place de la précédente. Fin 2018, Nicole Belloubet, ministre de la Justice, prit - à la surprise générale - la décision de ne pas inscrire sur la carte pénitentiaire à l'horizon 2022 la construction d'une nouvelle prison à Lure.

La visite ministérielle de ce matin n'y changera pas grand chose. "Les mesures annoncées par Jacqueline Gourault sont très largement insuffisantes en termes de compensation pour Lure et le pays luron" indique Les Républicains de Haute-Saône dans un communiqué. "Tous les acteurs présents et concernés directement par ce dossier sont même sortis de la rencontre ministérielle avec une profonde déception, pour ne pas dire avec la gueule de bois, même si - au fond - ils ne s'attendaient pas vraiment à des miracles de la part de la représentante du gouvernement, qui avoua elle-même devant les personnes présentes "être totalement impuissante" et "avoir tout essayé" !"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Castex annonce de nouvelles mesures contre les violences faites aux femmes : les actions déclinées dans le Doubs

Le Premier ministre, Jean Castex, a arrêté jeudi 25 novembre de nouvelles mesures "afin de renforcer la protection des victimes et la lutte contre les violences" à l'occasion de la Journée pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, notamment l'ouverture de nouvelles places d'hébergement. Dans le Doubs, Jean-François Colombet, préfet du Doubs, a réuni en préfecture le groupe de travail départemental sur les violences faites aux femmes du conseil départemental de prévention de la délinquance, d’aide aux victimes, de lutte contre les drogues, les dérivés sectaires et les violences faites aux femmes.

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.12
légère pluie
le 02/12 à 6h00
Vent
3.68 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
99 %

Sondage