Yonne: des épaves de voitures accidentées sur les ronds-points pour "marquer les esprits"

Publié le 02/08/2019 - 16:00
Mis à jour le 02/08/2019 - 16:03

Des carcasses de voitures exposées sur les ronds-points pour "marquer les esprits": confrontée à une augmentation des accidents mortels sur les routes du département, la préfecture de l'Yonne lance ce vendredi 2 août 2019 une campagne pour "faire réagir les usagers".

PUBLICITÉ

« En 2018, 36 personnes ont trouvé la mort sur les routes de l’Yonne. 292 ont été blessées. Ces chiffres ne cessent de se détériorer« , a déploré la préfecture dans un communiqué diffusé jeudi soir.

23 tués depuis le début de l’année

Les autorités dénombrent depuis le début de l’année 23 tués (contre 14 sur la même période en 2018) dans des accidents « provoqués, dans la très grande majorité des cas, par un comportement inadapté du conducteur » – usage d’alcool, de stupéfiants, vitesse ou téléphone portable.

Des épaves de voitures accidentées exposées

« Afin de marquer les esprits, des épaves de voitures accidentées seront exposées sur des ronds-points du département« , accompagnées de messages rappelant le nombre de victimes ou appelant les conducteurs à faire évoluer leurs comportements, selon le communiqué de la préfecture.L’opération démarre vendredi dans les communes de Charmoy et Villefargeau.

« L’objectif est de faire réagir les usagers, en leur faisant prendre conscience des risques encourus sur la route et des conséquences souvent dramatiques de comportements incivils. »

Des opérations similaires ont déjà eu lieu par le passé dans d’autres départements. En Vendée, la préfecture avait notamment annoncé en avril l’installation de carcasses de véhicules accidentés sur dix ronds-points du département.

(Selon AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.02
nuageux
le 19/08 à 15h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1018.48 hPa
Humidité
49 %

Sondage