Des étudiants de la Fac de Lettres tentent de bloquer le CA de l'université de Franche-Comté

Publié le 22/11/2016 - 15:10
Mis à jour le 23/11/2016 - 09:08

Après une assemblée générale à la mi-journée, des étudiants se sont rendus ce mardi 22 novembre 2016 peu après 14h devant le siège de l'université de Franche-Comté à Besançon. Pour se faire entendre, ils ont décidé de se placer sur les voies du tramway à la station de la place de la révolution avant d'investir le hall de l'université. La police est arrivée sur les lieux pour empêcher les manifestants de monter jusqu'à la salle du conseil. La circulation des tramways a été perturbée jusqu'aux environs de 15h.

Ils sont amassés dans le hall de l'université et jusque dans la rue. Plus de 300 étudiants ont tenté de bloquer la tenue du conseil d'administration de l'université de Franche-Comté après avoir  défilé Grande Rue et place de la Révolution. Ils sont arrivés vers 15h et ont investi le hall de l'université afin de discuter avec Jacques Bahi sur la future carte des formations. Des discussions sont en cours avec Jacques Bahi. Peu avant 15, le président de l'université a décidé de "discuter depuis un balcon intérieur avec des enseignants mécontents. 

Les manifestants craignent la disparition de formations entières à Besançon à la rentrée 2017  : musicologie, italien, russe et TAL (traitement automatique des langues). Ils protestent également contre la réduction programmée du volume horaire des autres licences de la faculté de lettres. Il serait envisagé de retirer quatre semaines de cours aux prochains L1, deux semaine aux L2 avec une compensation sur les L3 d'une centaine d'heure sur des projets tuteurés.

La grogne monte. Les enseignants et étudiants semblent vouloir faire monter la pression quelques jours après la mise en ligne d'une pétition pour sauver "la qualité et la pluridisciplinarité" de la faculté des lettres de Besançon.

"Les sciences humaines délaissées..."

 Deux étudiantes en L2 d'anglais étaient présentes ce mardi après-midi. Elles ont décidé de se mobiliser pour leurs filières. "C'est vraiment la fac de langues qui pâtit de cette réduction drastique des budgets…" déplorent-elles en craignant pour l'avenir. "Le conseil d'administration n'a pas voulu recevoir les professeurs concernés. Les rendez-vous ont sans cesse été repoussés. C'est pour cela que nous sommes ici aujourd'hui.  A priori, cela concerne 25 postes d'enseignants pour la rentrée 2017".

Les enseignants ont récemment reçu un courrier pour expliquer les nouvelles orientations de la carte des formations de 2017 avant les partiels. Selon eux, la présidence a calculé le calendrier pour éviter cette mobilisation. Selon eux, l’université privilégie une "poignée de chercheurs "méritants" et des projets à forte visibilité internationale, en lien avec l’industrie et les technologies, au détriment de formations dans le domaine des lettres et sciences humaines".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Hommage à Samuel Paty au lycée Pergaud de Besancon : « Assassiner un professeur touche le coeur même de notre république, notre démocratie, notre laïcité… »

Enseignants, personnels, élèves, parents. Plus de 250 personnes de l'ensemble de la communauté éducative se sont réunies ce mercredi 21 octobre 2020 dans la cour du lycée Pergaud à Besançon pour rendre hommage au professeur d'histoire-géographie tué vendredi dernier près de son collège à Conflans-Sainte-Honorine.

Enseignant décapité à Conflans : « Nous avons décidé qu’il fallait faire système autour de l’école » (A. Vignot)

Anne Vignot, la maire de Besançon, accompagné de Abdel Ghezali, 1er adjoint, ont souhaité faire part de leur tristesse ce 19 octobre 2020 suite à l'assassinat de Samuel Paty, enseignant à Conflans. Ils ont notamment évoqué plusieurs dispositifs sur lesquels ils travaillent comme des "assises de l'histoire des religions"...

Les jeunes se forment au numérique au Fablab de Besançon

La Fondation Orange soutient la formation solidaire du Fablab de Besançon, DigiFab pour favoriser l’inclusion numérique des jeunes en insertion professionnelle. Il s’agit pour eux de créer ou de valoriser leurs savoirs numériques pour mieux réintégrer les milieux professionnels ou scolaires grâce aux outils du Fablab.

Nouveau bâtiment Ducat au lycée Pasteur : « une aventure humaine »

Le bâtiment Ducat, bâtiment principal de plus de 3.000m2 du lycée Pasteur de Besançon, a été entièrement rénové et restructuré sur pas moins de 7 années (10 ans avec les études). Il a été inauguré ce jeudi 15 octobre 2020 notamment par Stéphane Guiget le vice-président de la Région Bourgogne Franche-Comté en charge de l'apprentissage, Patrice Durant, directeur académique des services de l'Éducation nationale du Doubs, Jacques Grosperrin, sénateur du Doubs et Yannick Lucas, proviseur du lycée Pasteur.

Les élèves de l’académie de Besançon (et le recteur) disent #MerciAuxProfs

Merci aux 22.800 profs... • Organisée tous les ans depuis 1994 par l'Unicef, l’organisation internationale du travail et l’Internationale de l’éducation, la journée mondiale des enseignants est  une bonne occasion de dire #MerciAuxProfs. 12 élèves des quatre coins de la  Franche-Comté ont d'ailleurs tenu à remercier leurs enseignants tout comme Jean-François Chanet.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.14
légère pluie
le 26/10 à 12h00
Vent
4.17 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
94 %

Sondage