Festival No Logo : c’est parti pour la 2e édition !

Publié le 15/05/2014 - 16:36
Mis à jour le 16/05/2014 - 00:01

Lancé à l’été 2013 sur le site des Forges de Fraisans dans le Jura, le festival de reggae No Logo avait réussi son pari de séduire 19.000 spectateurs sur deux jours. Forts de ce succès, Florent Sanseigne et Michel Jovanovic, co-directeurs de ce festival, ont concocté une seconde édition, sur trois jours cette fois du 13 au 15 août, avec Jimmy Cliff, Irma, Patrice, LKJ, Junior Tshaka, Ijah Man Levi, Nâaman, Nuttea & The Rise and Shine, The Gladiators, Danakil, Anthony B, etc. 

Du reggae mais pas seulement

C’est donc parti pour une deuxième édition de No Logo ! D’autant que même les autochtones ne demandent que ça, sondage à l’appui. "90% des habitants de Fraisans sont favorables à une deuxième édition et 92% pensent que le festival est un plus pour la commune", signale Florent Sanseigne. Avec Michel Jovanovic, celui-ci est aux manettes de l’organisation de ce festival reggae, vraiment pas comme les autres, lancé l’an dernier sur le nouveau site des Forges de Fraisans.
 

C'est toujours vous qui décidez !

"Nous n’avons pas de sponsors, pas de subventions publiques, rappelle Michel Jovanovic. C’est un choix au départ pour conserver une indépendance qui nous est chère et démontrer qu’on peut lancer un projet en faisant juste confiance au public. La clef, c’est d’intéresser suffisamment les gens. On propose des tarifs abordables tout en ayant une programmation de qualité, c’est grâce à ces ingrédients que la recette fonctionne. Notre slogan était et reste « C’est vous qui décidez ». Le public a décidé que ce festival existait et qu’on allait le reconduire." 
 

Davantage de place, une bière No Logo...

Avec un budget de 400.000 euros, cette deuxième édition se déroulera sur trois jours avec au programme, chaque jour, sept groupes et neuf heures de musique. Hormis l’ajout d’une journée de concerts, plusieurs nouveautés sont annoncées pour ce millésime 2014, placé sous le parrainage d’Alpha Blondy. "On a une base reggae qu’on conserve, mais on s’ouvre vers le blues, vers la world music, révèle Florent Sanseigne. On rajoute 1.600 m2 sur le site sans augmenter la jauge du festival. On souhaite réduire l’impact écologique sur la commune de Fraisans avec plusieurs petits centres de tri sélectif et toilettes sèches. On a décidé aussi de brasser, avec la brasserie Rouget de L’Isle, la propre bière du festival, à base de fleurs d’acacia du Jura". Comme l’an passé, No Logo ne fonctionnera qu’avec des personnes salariées (et non en s’appuyant sur des bénévoles) et fera travailler les professionnels locaux.
 
Quant au programme, il associe têtes d’affiche, artistes moins connus et groupes locaux. Regardez la vidéo ci-dessous.
 
Tous les renseignements pratiques dans notre agenda, également ci-dessous.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Coup de projecteur sur les 15 ans de NG Productions à Besançon et les prochains évènements

À l'occasion des 15 ans de NG Productions, nous avons rencontré le fondateur de cette société de productions de spectacles à Besançon, Hamid Asseila. Il nous raconte ses temps de forts notamment avec Elton John, son projet de festival sur quatre jours en 2023, sa vision sur l'épidémie de Covid-19 et les prochaines dates à ne pas manquer...

L’Orchestre universitaire de Besançon Franche-Comté donnera un concert sur un Dragon Boat !

L’Orchestre symphonique universitaire Besançon Franche-Comté a décidé de se lancer un nouveau défi en se produisant le 9 avril 2022 à bord d’un Dragon Boat (ou bateau-dragon) le long des berges de Port-sur-Saône… Cet événement sera suivi d’un concert dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein.

Concerts debouts vs meetings politiques : « S’il y a des mesures, soit elles sont valables pour tout le monde, soit pour personne »

Concerts debout interdits, jauge limitée à 2000 personnes pour les grands rassemblements à l'exception des meetings politiques, interdiction de boire debout dans les bars… Le monde de la culture est dans l'incompréhension et redoute ces prochains mois. Le directeur de la smac La Rodia à Besançon nous en parle.

Sabine Weiss, la dernière photographe « humaniste » est décédée

Sabine Weiss aimait capturer les "morveux", les "mendiants" et les "petits narquois" croisés dans la rue : cette photographe, espiègle et rigoureuse, connue également pour ses photos de mode parues dans Vogue était la dernière disciple de l'école française humaniste. Comme Doisneau, Boubat, Willy Ronis ou encore Izis, Sabine Weiss, décédée mardi à 97 ans, a immortalisé la vie simple des gens, sans toutefois revendiquer une quelconque influence.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -1.16
ciel dégagé
le 19/01 à 3h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
100 %

Sondage