Alerte Témoin

10 cas suspects de cancers pediatriques dans le Haut-Jura : une enquête est lancée

Publié le 14/11/2019 - 15:11
Mis à jour le 14/11/2019 - 15:11

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté (agence régionale de la santé) a été informée en juillet dernier d’un nombre anormalement élevé de cancers touchant des enfants au sein de la population résidant sur des communes du Haut-Jura (Les Rousses, Morbier, Morez, Saint-Pierre, Prémanon). Elle lance ce 14 novembre 2019 une enquête.

ARS
©

Sur la base de ce signalement et après contact avec les familles, l’agence a établi une liste de dix cas, en lien avec les médecins traitants et le CHRU de Besançon, qui a apporté son appui pour la confirmation des diagnostics.

Qui est concerné ?

Les enfants concernés étaient âgés de 6 mois à 13 ans au moment du diagnostic.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté a saisi Santé publique France pour engager une expertise épidémiologique de ce signalement et rechercher d’éventuels facteurs explicatifs.

"Dans un souci de transparence et d’écoute, une réunion d’information a eu lieu mi-octobre, à destination des familles et en présence de représentants de l’ARS et de Santé publique France. Elle avait pour finalité d’échanger sur la démarche, ses objectifs, la méthode employée et l’implication de ces familles dans ce processus, qui suit désormais son cours", précise l'ARS.

Facteurs multiples

Les facteurs de risque liés aux cancers "peuvent être multiples et la majorité des cancers pédiatriques sont aujourd’hui sans cause connue", est-il indiqué.

La démarche engagée par Santé publique France consiste à :

  • décrire les cas signalés, en rechercher d’autres qui n’auraient pas été signalés,
  • rechercher d’éventuelles expositions environnementales et analyser la bibliographie.

La confrontation de l’ensemble des données collectées permettra de statuer sur la "plausibilité d’un lien entre des expositions suspectées et la survenue de l’agrégat de cas", souligne l'ARS. A ce stade, Santé publique France a lancé la recherche active d’autres cas.

Une étape importante consistera à interroger les familles sur la base d’un questionnaire détaillé en vue d’étudier les parcours de vie des enfants, rechercher chez eux des points communs. L’étude s’échelonnera sur plusieurs mois.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : l’Insee confirme une forte hausse des décès en Bourgogne Franche-Comté

La preuve par les chiffres • Entre le 11 mars et le 26 avril 2020, l’excédent de décès  a été le plus marqué en Bourgogne- Franche-Comté  avec 1.400 décès supplémentaires, "soit 36 % de plus que sur la moyenne des cinq dernières années" notent les auteurs d'une étude de l'Insee qui vient de paraitre.

Le Moustique-tigre sous surveillance en Bourgogne Franche-Comté

L'Aedes albopictus, dit moustique-tigre est présents dans trois départements de la région : en Saône-et-Loire, en Côte-d’Or et dans la Nièvre. Si la Franche-Comté est pour l''heure épargnée, l'agence régionale de santé invite à la vigilance et au signalement face à l'expansion de ce moustique depuis 2004 en métropole. De manière générale, il est recommandé de supprimer les petits réservoirs et les eaux stagnantes. 

Deux médecins du CHU reçoivent une bourse de recherche de l’association Le Don du Souffle

Chaque année depuis 2010, l'association Le Don du Souffle offre une bourse destinée à financer des projets de recherche dans ses domaines d'intérêts : pathologies aigues ou chroniques, maintien à domicile, interfaces ville-hôpital, qualité des soins. Son Comité d'étude et de réflexion scientifique et médicale (CERSM), présidé par le Professeur Georges Mantion, a attribué la bourse de recherche 2019 à deux médecins du CHU de Besançon : le docteur Romain Chopard et le docteur Nicolas Marh.

Coronavirus : quelle situation début juillet en Bourgogne Franche-Comté ?

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du virus reste faible. Conséquence, le nombre de formes graves nécessitant une hospitalisation continue de baisser dans la région : 132 patients contre 1.380 au plus fort de l'épidémie dans les hôpitaux le 17 avril 2020. Début juillet, moins de 10 patients étaient en réanimation en lien avec le Covid-19. En Bourgogne Franche-Comté, plus de 1.700 personnes sont mortes du Coronavirus.

Coronavirus : les derniers chiffres en Franche-Comté

Le nombre de patients hospitalisés souffrant de formes graves du Covid-19, le cumul des décès dans les hôpitaux ou le nombre de sorties d'hospitalisation. Voici les dernières données et statistiques liées à l'épidémie de Coronavirus dans le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     28.57
    partiellement nuageux
    le 09/07 à 15h00
    Vent
    2.77 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    41 %

    Sondage