Alerte Témoin

100 emplois supprimés chez Peugeot Scooters à Mandeure

Publié le 25/11/2011 - 19:32
Mis à jour le 15/04/2019 - 08:57

Peugeot Scooters, filiale  deux-roues de PSA, a confirmé ce vendredi à Mandeur lors d’u comité central  la suppression de 200 emplois l'an  prochain dans ses usines françaises et l'arrêt de la production à Dannemarie dans le Haut-Rhin. Un rassemblement de protestation s’est tenu ce vendredi matin à  Mandeure lors de la tenue du CCE. Parmi eux, le sénateur Martial Bourquin et le président du Pays de Montbéliard Pierre Moscovici étaient présents.

Le projet de restructuration, présenté vendredi lors d'un Comité central  d'entreprise (CCE) à Mandeure, prévoit la suppression de 200 emplois sur 800,  dont 100 à l'usine principale de montage de Mandeure et 100 à Dannemarie qui arrêtera fin 2012 sa production de moteurs, a indiqué Cyrille Luquet, délégué  CFDT.

Parmi les élus locaux qui s'étaient joints au rassemblement vendredi, le  député (PS) du Doubs Pierre Moscovici a appelé Peugeot Scooters à prendre un  "nouveau départ". "La question du made in France dont Nicolas Sarkozy se  préoccupe aujourd'hui même, on est en plein dedans ici", a-t-il ajouté.

Martial Bourquin était également présent ce vendredi matin au rassemblement de contestation. « Je déplore qu’une nouvelle fois, les baisses d’activité, les délocalisations en Chine pour le cas de PMTC se traduisent par des suppressions de postes. Il est temps que les salariés et les sites de production ne soient plus de simples variables d’ajustement budgétaire face aux fluctuations du marché. Les solutions d’avenir existent et les salariés, plutôt que d’être renvoyés dans un chômage de masse, devraient être associés à ces reconversions économiques et écologiques ». a-t-il déclaré.

Dans un communiqué, la direction a annoncé la "réduction de 100 postes" à  Mandeure et la "réduction progressive des fabrications sur le site de  Dannemarie" avec le "transfert d'une quarantaine d'emplois sur 141" et de  certaines activités vers Mandeure, sans en préciser le calendrier. Elle n'a pas prononcé le mot de fermeture pour l'usine de Dannemarie, ce qui laisse penser qu'elle compte conserver les bâtiments pour d'autres usages comme le stockage, a estimé M. Luquet.

Selon la direction, "ce projet de réorganisation des activités  industrielles est rendu nécessaire par la dégradation de l'environnement  extérieur", avec notamment une chute du marché européen ayant entraîné la  baisse de 30% en quatre ans des volumes de ventes.

"C'est difficile à croire à l'heure où le groupe PSA est lui-même en train de supprimer 6.000 postes", a estimé Emmanuel Guillier, délégué CGT.   L'intersyndicale a dénoncé une "casse de l'emploi inacceptable" et décidé  de mandater un cabinet d'expertise pour confronter sa vision de l'entreprise à  celle de la direction. "La seule chose que la direction a à la bouche, c'est  la réduction des coûts", a souligné M. Guillier.

Les syndicats ont aussi dénoncé le choix de la Poste de commander 3.000  scooters à un concurrent taïwanais, tout en soulignant qu'un tel contrat  n'aurait pas changé la donne, car il concerne les véhicules 50 cm3 dont la  fabrication a été largement délocalisée en Chine.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Conjoncture du mois de juillet : incertitudes dans l’industrie, activité renforcée dans le secteur marchands

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de juillet 2020. Dans l'industrie, la production se redresse, mais reste en deçà d'un niveau jugé "normal". Dans les services marchands, l’activité s’est renforcée, à un rythme supérieur à l’attendu avec des prévisions d’activité favorables.

Et si vous mangiez "local" cet été en Bourgogne Franche-Comté ?

La Région Bourgogne-Franche-Comté a souhaité se mobiliser aux côtés des chambres départementales pour promouvoir la plateforme "J’veux du Local" permettant aux habitants de chaque département de connaître, d’entrer en contact et d’acheter les produits émanant de leurs producteurs locaux. Si la campagne d’information est régionale, la plateforme permet une mise en relation du grand public avec les acteurs de son département.

Entreprises et Covid-19 : de nouvelles mesures mises en place par l’Urssaf Franche-Comté

L’Urssaf accompagne les entreprises depuis le début de la crise sanitaire en leur permettant de reporter le paiement de leurs cotisations, de façon simple et sans aucune pénalité. Cet accompagnement continue et évolue avec la mise en place de nouvelles mesures d’accompagnement adaptées, est-il précisé ce mois d'août 2020.

Vrabiloc, une épicerie ambulante de produits en vrac, bio et locaux sillone le Grand Besançon…

Après avoir travaillé dans la restauration, Alexandra, 38 ans, a décidé de se mettre à son compte en septembre 2019 en ouvrant une épicerie itinérante dans le Grand Besançon : Vrabiloc. Son concept : proposer des produits locaux et artisanaux, frais ou sec et sans déchet. Le truc en + de son épicerie : elle est 100% autonome grâce à des panneaux solaires. Interview.

Rachat de Bombardier Transport par Alstom : « la Bourgogne Franche-Comté doit tirer son épingle du jeu » (MG Dufay)

La Commission européenne a autorisé sous conditions vendredi 31 juillet 2020 le rachat par Alstom de la branche transports du canadien Bombardier, qui donnera naissance à un géant du rail, un an et demi après le mariage avorté du groupe français avec Siemens."C’est toute la filière ferroviaire régionale qui en sort gagnante notamment pour les trois sites Alstom que compte notre territoire" a commenté Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté.

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Relocalisation du Meltblown pour la fabrication de masques en France :  une entreprise de Montbéliard se distingue…

Créée en juin 2020 à Montbéliard, la société Meltblo France a été retenue par l'État pour produire du meltblown, une matière filtrante utilisée pour la fabrication de masques chirurgicaux et de masques FFP2 et FFP3. Le projet d'investissement de Meltblo France s'élève à 4,5 M€. La Région Bourgogne Franche-Comté a décidé de soutenir la société à hauteur de 1,1 M€. La future ligne de production de meltblown devrait être opérationnelle au printemps 2021.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.1
    ciel dégagé
    le 15/08 à 6h00
    Vent
    0.65 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    88 %

    Sondage