14e semaine de mobilisation de l'Association pour le Droit de mourir dans la dignité en Haute-Saône

Publié le 24/05/2021 - 14:32
Mis à jour le 24/05/2021 - 09:51

Du 24 au 31 mai 2021 se déroulera le 14e semaine de mobilisation de l'Association pour le Droit de mourir dans la dignité en Haute-Saône.

 © sabinevanerp/Pixabay
© sabinevanerp/Pixabay

Alors que tous les sondages convergent pour rappeler que les Français, presque unanimement, sont en faveur de la légalisation d’une aide active à mourir pour les personnes arrivées en fin de vie, et que les députés, lors d’un vote historique le 8 avril dernier, ont montré leur adhésion très majoritaire à une loi de liberté (240 pour, 48 contre et 13 abstentions lors du vote de l’article 1er de la proposition de loi d’Olivier Falorni donnant le droit à une fin de vie libre et choisie), alors que près de 300 députés appellent le gouvernement à légiférer en la matière, les militants de l’ADMD retrouvent le terrain à l’occasion de la 14e Semaine de mobilisation de l’Association pour le Droit de mourir dans la dignité.

"Un texte qui place la décision des patients au cœur de toute décision médicale de fin de vie"

Du 24 au 31 mai 2021, dans les délégations, la proposition de loi de l’ADMD sera présentée aux Français : "un texte qui ouvre le champ des possibles, qui place la décision des patients au cœur de toute décision médicale de fin de vie, et qui n’impose rien (un droit n’est pas une obligation) et ne contraint pas (contrairement à la loi actuelle qui n’offre, comme seule possibilité de soulager les souffrances, que de sédater les patients dans les toutes dernières heures de leur vie)", indique l'Association.

"Nos voisins européens ont déjà de telles lois de liberté"

Les militants de l’ADMD rappelleront que "nos voisins européens ont déjà de telles lois de liberté, ou bientôt" : Suisse, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Espagne ; bientôt Portugal et peut-être Ecosse ; Allemagne, Autriche, Italie ont l’obligation de légiférer en faveur de l’aide active à mourir. Au-delà, plusieurs états des États-Unis et d’Australie ont légiféré ; tout comme le Canada, le Chili, la Colombie. D’autres pays s’apprêtent à le faire comme la Nouvelle-Zélande...

"La France n’a jamais vu aucun étranger demander à bénéficier de sa loi de fin de vie"

Les militants de l’ADMD feront également remarquer que "nulle part au monde les nouvelles législations s’inspirent de la loi française de déshydratation et de dénutrition en fin de vie. Une loi hypocrite et inhumaine, qui permet de provoquer intentionnellement la mort du patient sans le dire et en laissant les agonies se prolonger". Ils souligneront que "la France n’a jamais vu aucun étranger demander à bénéficier de sa loi de fin de vie, alors que de nombreux Français partent chaque année à l’étranger pour mieux mourir."

En Haute-Saône, ils interpelleront par courriel à leurs sénateurs leur revendication d'un droit légitime à mourir dans la dignité, et rappelleront "ce qu'est la démocratie aux 5 députés qui ont fait obstruction au débat parlementaire du 8 avril 2021 en déposant plusieurs milliers d'amendements."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Une marche militante contre l’homophobie et la transphobie le 21 mai à Besançon

Les agressions liées à l’orientation sexuelle sont en hausse depuis plusieurs années en France comme partout dans le monde. Face à cette recrudescence des agressions lgbtqiaphobes, des associations bisontines ont décidé de se rendre visibles à l’occasion du mois des fiertés lors d’une marche militante qui se déroulera samedi 21 mai 2022 à Besançon.

Nutri-score D et E : « Gare aux fausses interprétations ! » alerte l’UFC Que Choisir

L'UFC Que choisir organise ce mois de mai 2022 une campagne de communication en faveur du Nutri-score, étiquetage affichant la qualité nutritionnelle des produits alimentaires. L’association met en garde sur les mauvaises interprétations, notamment sur les aliments traditionnels de Bourgogne-Franche-Comté.

Développement d’un « engagement différencié » chez les sapeurs-pompiers du Doubs 

Le service départemental d’incendie et de secours du Doubs (SDIS 25) organise ce samedi 7 mai 2022 un séminaire à destination de tous les chefs de centre d’incendie et de secours du corps départemental sur la thématique de l’engagement différencié. Zoom sur ces missions ciblées avec Charles Claudet, chef du cabinet du chef de corps départemental des sapeurs- pompiers du Doubs.

Radio Bip cambriolée à Besançon : un appel aux dons pour racheter du matériel

Dans la nuit de dimanche 1er à lundi 2 mai, la veille de la journée internationale de la liberté de la presse, les locaux de Radio Bip situés rue de la Viotte à Besançon ont été cambriolés. Pas moins de 11.000€ de matériel ont été emportés par les malfaiteurs. La radio associative lance une cagnotte en ligne pour racheter le matériel qui ne serait pas pris en compte par les assurances.

L’Horloge Parlante va disparaître le 1er juillet

L'"Horloge Parlante", premier système automatisé au monde du genre, destiné à donner l'heure légale française via un appel téléphonique, sera arrêté le 1er juillet 2022, a annoncé mardi 4 mai 2022 Orange, l'opérateur historique des télécommunications dans le pays.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.1
nuageux
le 17/05 à 6h00
Vent
1.15 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
97 %

Sondage