14e semaine de mobilisation de l'Association pour le Droit de mourir dans la dignité en Haute-Saône

Publié le 24/05/2021 - 14:32
Mis à jour le 24/05/2021 - 09:51

Du 24 au 31 mai 2021 se déroulera le 14e semaine de mobilisation de l’Association pour le Droit de mourir dans la dignité en Haute-Saône.

 © sabinevanerp/Pixabay
© sabinevanerp/Pixabay

Alors que tous les sondages convergent pour rappeler que les Français, presque unanimement, sont en faveur de la légalisation d’une aide active à mourir pour les personnes arrivées en fin de vie, et que les députés, lors d’un vote historique le 8 avril dernier, ont montré leur adhésion très majoritaire à une loi de liberté (240 pour, 48 contre et 13 abstentions lors du vote de l’article 1er de la proposition de loi d’Olivier Falorni donnant le droit à une fin de vie libre et choisie), alors que près de 300 députés appellent le gouvernement à légiférer en la matière, les militants de l’ADMD retrouvent le terrain à l’occasion de la 14e Semaine de mobilisation de l’Association pour le Droit de mourir dans la dignité.

"Un texte qui place la décision des patients au cœur de toute décision médicale de fin de vie"

Du 24 au 31 mai 2021, dans les délégations, la proposition de loi de l’ADMD sera présentée aux Français : "un texte qui ouvre le champ des possibles, qui place la décision des patients au cœur de toute décision médicale de fin de vie, et qui n’impose rien (un droit n’est pas une obligation) et ne contraint pas (contrairement à la loi actuelle qui n’offre, comme seule possibilité de soulager les souffrances, que de sédater les patients dans les toutes dernières heures de leur vie)", indique l'Association.

"Nos voisins européens ont déjà de telles lois de liberté"

Les militants de l’ADMD rappelleront que "nos voisins européens ont déjà de telles lois de liberté, ou bientôt" : Suisse, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Espagne ; bientôt Portugal et peut-être Ecosse ; Allemagne, Autriche, Italie ont l’obligation de légiférer en faveur de l’aide active à mourir. Au-delà, plusieurs états des États-Unis et d’Australie ont légiféré ; tout comme le Canada, le Chili, la Colombie. D’autres pays s’apprêtent à le faire comme la Nouvelle-Zélande...

"La France n’a jamais vu aucun étranger demander à bénéficier de sa loi de fin de vie"

Les militants de l’ADMD feront également remarquer que "nulle part au monde les nouvelles législations s’inspirent de la loi française de déshydratation et de dénutrition en fin de vie. Une loi hypocrite et inhumaine, qui permet de provoquer intentionnellement la mort du patient sans le dire et en laissant les agonies se prolonger". Ils souligneront que "la France n’a jamais vu aucun étranger demander à bénéficier de sa loi de fin de vie, alors que de nombreux Français partent chaque année à l’étranger pour mieux mourir."

En Haute-Saône, ils interpelleront par courriel à leurs sénateurs leur revendication d'un droit légitime à mourir dans la dignité, et rappelleront "ce qu'est la démocratie aux 5 députés qui ont fait obstruction au débat parlementaire du 8 avril 2021 en déposant plusieurs milliers d'amendements."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Législatives anticipées : une action dijonnaise contre l’abstention reprise au niveau national 

Alors que les Français sont appelés à voter pour une nouvelle Assemblée nationale les 30 juin et 7 juillet 2024, la Jeune Chambre économique de Dijon prolonge son action contre l’abstention "Retour aux Urnes", et voit celle-ci reprise au niveau national par la Jeune Chambre économique française et proposée à ses antennes locales dans 105 villes pour une diffusion massive sur le territoire.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.28
légère pluie
le 19/06 à 21h00
Vent
0.7 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
79 %