Mighty Worm fête ses 20 ans : une histoire de potes et d’amour pour la musique...

Publié le 10/02/2023 - 05:00
Mis à jour le 10/02/2023 - 10:35

Pour souffler ses 20 bougies, l’association Mighty Worm ne compte pas organiser un évènement, mais plusieurs tout au long de l’année 2023 à Besançon. La première soirée est prévue le 23 février aux PDZ. Lucas, Ben et Vava nous en parlent ce jeudi 9 février.

Vava, Lucas et Ben. © Alexane Alfaro
Vava, Lucas et Ben. © Alexane Alfaro

En 20 ans, les membres de Mighty Worm ont organisé entre 400 et 500 concerts et accueilli environ 300 groupes !

En 20 ans, ils en ont vus, ils en ont accueillis, ils en ont programmés des groupes de musique d'ici et du monde entier. Les Mighty, comme on les appelle à Besak, ce groupe de potes fans de punk/rock, ont fait secouer un bon paquet de têtes dans d’innombrables lieux à Besançon, Montbéliard et ailleurs en Franche-Comté. Sur une ligne principalement punk/rock à leur début, les styles musicaux ont évolué au gré des envies des membres de l’association. Aujourd’hui, on peut dire que Mighty Worm est une véritable survivante parmi les associations oeuvrant pour la musique à Besançon avec un atout imparable : un noyau dur de membres fondateurs et de bénévoles qui ne lâchent rien. 

Et pourtant ce n’est pas toujours facile et simple de faire vivre la musique vivante dans des salles de concert, mais aussi, et surtout des lieux plus intimes, les cafés-concerts en perdition, de programmer des groupes nationaux et internationaux et de les accueillir convenablement. Le tout en étant bénévoles et sans 1€ de subvention.

"Un plaisir-passion grâce à l’amitié qui nous lie depuis longtemps"

Rencontrés au Bar de l’U ce jeudi après-midi, Lucas, le président, Ben, l’"homme à tout faire" et Vava, co-programmateur et autre, n’ont même pas besoin de s’accorder pour dire que la passion est le moteur de leur association. Aujourd’hui quadragénaires, "on a trouvé un bon équilibre entre nos vies et notre activité au sein de l’asso", nous confie Lucas, "on ne se met pas de pression, chacun s’investit à la hauteur de ses possibilités, on est libre, on fait les choses quand on veut, comme on veut avec pour objectif de se faire plaisir". Ce que Vava renchérit : "un plaisir-passion grâce à l’amitié qui nous lie depuis longtemps."

Si les Mighty ont démarré il y a 20 ans en programmant uniquement des concerts pendant environ 5 ans, ils ont su développer les activités de l’association en prenant par exemple la parole sur Radio Campus (à suivre les mercredis des semaines impaires de 18h à 20h) ou en enflammant les dancefloors lors des soirées Djs un peu partout dans la ville… "D’ailleurs, ces soirées, c’est ce qui fait vivre l’association, c’est ce qui nous permet d’organiser des dates parce qu’on ne gagne par d’argent avec les concerts", souligne Lucas, "et ça fait 2-3 ans qu’on économise pour organiser les 20 ans, sans les soirées Djs, on ne pourrait pas !"

La part belle aux groupes régionaux

Depuis ses débuts, les membres de Mighty Worm mettent un point d’honneur à faire découvrir les groupes de musique régionaux qu’ils aiment. À chaque date (ou presque) organisée depuis 2003, les concerts de groupes nationaux ou internationaux sont ouverts par des groupes du coin. Pour rappel, lors des 19 ans de l’association en mars 2022, l’affiche de la soirée à La Rodia était même exclusivement composée de groupes bisontins (Generic, Jack & the bearded fishermen, Alta Rossa et Horskh). Au passage, cette soirée qui s’était déroulée dans la grande salle de la smac avait rassemblé pas moins de 600 personnes… rien que ça.

Pour les 20 ans, ils ne dérogent pas à la règle avec notamment The Irradiates (Besançon) qui ouvriront la soirée du 29 avril, Truckks (Vesoul) celle du 17 février, sans oublier LA soirée 100% bisontine le 9 juin au Bastion...

20 bougies, 20 dates ?

C’est presque ça... À ce jour, seule la programmation du premier semestre 2023 est bouclée. Elle commencera le 23 février aux PDZ avec Go public ! et Pete Sampras. Le premier temps fort de l’année est prévu le 29 avril à La Rodia avec un plateau locale et internationale : The Datsuns (heavy rock/Nouvelle-Zélande), The Peacocks (psychobilly/Suisse) et The Irradiates (surf rock/Besançon). 

L’autre temps fort de cette première partie de l’année se déroulera lors du Biergarten du Bastion le 9 juin. Les Mighty Worm auront carte blanche pour proposer une dizaine de groupes bisontins qui joueront des reprises de standards punk/rock et des entractes Djs.

Des projets ?

Pas de grand projet en ligne de mire pour ces 20 prochaines années… "Déjà, on va réfléchir sur 5 ans", ajuste Ben. "On verra en fonction des envies de chacun" selon Lucas, qui confirme qu’il n’y a "aucune raison que ça s’arrête".

À noter que les Mighty ont un rêve : celui de remplir et de mixer au stade Bonal ! À bon entendeur…

Le programme :

  • 23 février : Go Public! (France) + Pit Samprass (France) / Les Passagers du Zinc
  • 24 février : The Mighty Worm Rockin' Dj's / 10 ans du Besançon International Tattoo Show / V'N'B Besançon
  • 3 mars : Clash Djs - Uppertone VS The Mighty Worm Rockin' Djs / Bar de l'U
  • 17 mars : Truckks (France) + Cosse (France) / Les Passagers du Zinc
  • 18/19 mars : The Mighty Worm Rockin' Dj's / Besançon International Tattoo Show - Micropolis - Besançon
  • 28 avril : Cruzados (USA) / Bar de l'U
  • 29 avril : The Datsuns (Nouvelle Zélande) + The Peacocks (Suisse) + The Irradiates (France) / La Rodia
  • 3 juin : Le Retour Du Boogie VS The Mighty Worm Rockin Dj's / La Rodia
  • 9 juin : Carte Blanche Mighty Worm / Beergarten au Bastion
  • 13 uillet : Private Function (Australie) / Les Passagers Du Zinc
  • 21 juillet : Programmation de la scène du Ptit Gibus / La Guerre Du Son / Landresse
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Le No Logo festival peaufine les derniers préparatifs

Le No Logo Festival revient les 9, 10 et 11 août 2024 aux Forges de Fraisans. Pour cette nouvelle édition placée sous le signe des shows exclusifs et des cartes blanches avec plus de 50% d’artistes qui ne sont jamais venus au festival, les organisateurs ont dévoilé une surprise en clôture de la Dub Factory : L’Entourloop en Soundsystem Exclusive Show. 

Cinéma en plein air à la Citadelle de Besançon chaque jeudi soir du 18 juillet au 29 août

PUBLI-INFO • Cet été, le bel écrin de nature qu’est le Parc Saint-Étienne ne vous offrira pas seulement la vue sur la ville de Besançon. En effet, sa toile estivale s’y installera de nouveau en 2024. Petits et grands, à cette occasion, pourront retrouver chaque semaine des films populaires et intemporels.

Derniers jour pour voter pour que la Saline royale devienne "Le Monument préféré des Français 2024"

Opposée à La Grande Forge de Buffon (Côte d’Or) lors du premier tour, la Saline Royale d’Arc-et-Senans a finalement été sélectionnée comme représentant de Bourgogne-Franche-Comté pour le deuxième tour de l’émission de Stéphane Bern, le Monument préféré des Français. 

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Un bus cabriolet pour découvrir Besançon autrement

Les Vedettes de Besançon passent cette fois à la terre ferme. Déjà connues pour leurs croisières sur le Doubs, elles proposent désormais de visiter la cité comtoise en montant à bord d'un bus cabriolet lors d’un circuit de 45 minutes. Premier départ prévu, le samedi 13 juillet 2024. 

“Encore une chanson d’amour” : Chloé M, la slameuse doloise, sort un nouveau clip

Chloé M, jeune doloise, découvre une nouvelle passion à l’âge de 15 ans : le slam. À 26 ans aujourd’hui, elle peut se targuer d’avoir réalisé les premières parties de Grand Corps Malade, Amel Bent ou encore Benjamin Biolay, des inspirations pour la jeune femme qui rêve de partager ses morceaux avec le grand public. Pleine d’ambition et de projets, découvrons cette franc-comtoise qui manie les mots avec élégance et poésie dans son premier clip, Encore une chanson d'amour sorti en juin 2024.

Le directeur du Fica de Vesoul, président jury du festival du film asiatique au Viêtnam

De retour de Danang où il avait "l’impression d’être à Vesoul" après avoir croisé de nombreux réalisateurs passés par le Festival International des Cinémas d’Asie (FICA) de Vesoul ces dernières années, le codirecteur et cofondateur du FICA Jean-Marc Thérouanne a présidé le Jury Netpac du deuxième festival du film asiatique du 2 au 6 juillet 2024 au Vietnam.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.11
ciel dégagé
le 19/07 à 06h00
Vent
0.77 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
86 %