290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

Publié le 14/06/2019 - 17:36
Mis à jour le 14/06/2019 - 18:50

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Le climat, plus froid que dans d'autres régions, explique cette part de ménages plus vulnérable sur le plan énergétique. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 290.000 personnes sont concernées et doivent consacrer annuellement plus de 8,2 % de leurs revenus pour se chauffer.

1.730€ en moyenne de dépense chaque année

Au contraire, des régions au climat plus doux peuvent davantage économiser sur les dépenses liées au mode de chauffage. En tête des régions les moins vulnérables nous retrouvons la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Seulement 7 % de la part des ménages serait vulnérable, bien en dessous de la moyenne française qui se situe à 15 %. En France, en moyenne les Français dépensent environ 1 420 € pour se chauffer correctement.

La Bourgogne-Franche-Comté qui se retrouve à la seconde place de ce classement débourse environ 1 730 € en moyenne par an, soit 300 € de plus qu’en moyenne en France métropolitaine. Une problématique qui concerne principalement les faibles revenus, les personnes seules et les familles monoparentales.

Des différences selon le lieu d'habitation

La vulnérabilité énergétique est moins répandue dans les grands pôles urbains et leurs couronnes. (21 % des ménages de ces territoires). Dans les grands pôles (Dijon, Besançon, Belfort, Vesoul, etc.), les logements sont moins énergivores car plus récents et sont pour les deux tiers des appartements. Dans leurs couronnes, les ménages ont un profil qui les expose moins à la vulnérabilité : ce sont davantage des couples, leur niveau de vie est relativement élevé et le taux de pauvreté faible, 8 % contre 13 % pour l’ensemble de la population régionale.

Dans les petits et moyens pôles et leurs couronnes (Clamecy, Cosne-Cours-sur-Loire, Saint-Claude, Lure, etc.), la vulnérabilité énergétique des ménages est plus forte : 27 %. Le taux de pauvreté est élevé et les personnes seules relativement nombreuses. Dans leurs couronnes, c’est la forte proportion de maisons et de logements anciens qui augmente la fragilité des ménages face aux dépenses de chauffage.

Enfin, dans les communes isolées, un ménage sur trois est en situation de vulnérabilité énergétique, à la fois par la prédominance d’un habitat ancien et individuel énergivore et un fort taux de pauvreté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez BAUD

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Installation du premier Comité régional pour l’emploi : quel sera son rôle ?

Le jeudi 16 mai 2024, au Conseil régional, Franck Robine, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d'Or et Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ont installé le premier Comité régional pour l'emploi, une instance opérationnelle de la loi pour le plein emploi de décembre 2023.

Pizza à la part, un nouveau concept proposé place du 8 Septembre à Besançon

Vendredi 17 mai 2024 à partir de 11h30, Slice Pizza situé place du 8 Septembre à Besançon accueillera ses premiers clients. C’est une première : la vente de pizza à la part ! Un concept porté par deux jeunes entrepreneurs, Luc et Louis, qui ont souhaité s’installer dans la capitale franc-comtoise, après le succès qu’à rencontré leur première boutique à Dijon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.51
légère pluie
le 23/05 à 15h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
73 %