60.000 adolescents ont reçu au moins une injection en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 22/07/2021 - 16:24
Mis à jour le 22/07/2021 - 16:24

Depuis dix jours, la vaccination des adolescents s'accélère. 29,9% des enfants âgées de 12 à 17 ans ont reçu au moins une première injection et 7,6% d'entre eux affichent un parcours vaccinal complet avec deux injections. C'est dans le Doubs que la couverture vaccinale des adolescents est la plus faible à 24 % contre près de 34,5 % en Saône-et-Loire pour une moyenne nationale à 27%.

Au centre de vaccination de Micropolis de Besançon, une mère de famille du Grand Besançon avoue avoir eu du mal à trouver un créneau, mais a finalement réussi à prendre rendez-vous pour sa fille de 15 ans et son garçon âgé de 12 ans. Pas réticente, mais pas non plus enjouée, elle estime qu'ils devront de toute façon se faire vacciner à la rentrée.

"J'avais réussi à trouver un créneau en fin de semaine dernière sur le centre de vaccination de Marnay, mais seulement pour ma fille" explique-t-elle. J'ai entendu qu'il n'y avait plus de créneau pour les primo injection, mais à force d'aller sur Doctolib plusieurs fois par jour et qui d'ailleurs est très bien fait, j'ai réussi mardi à trouver deux créneaux en première injection pour ce jeudi à Micropolis !"

Sur place, le public a changé. Les 20 - 30 ans sont les plus nombreux. Le nombre de candidats à la vaccination a bondi après les annonces d'Emmanuel Macron comparé aux semaines précédentes où les allées étaient beaucoup plus clairsemées. Le centre atteint désormais près de 2.000 injections de doses par jour, la capacité presque maximale du centre de vaccination de Micropolis.

En fin de journée, vers 18h, il arrive même que des personnes sans rendez-vous soient acceptées. " En fonction du nombre de doses, on préfère vacciner ceux qui sont motivés, même sans rendez-vous" nous souffle-t-on. "Tant qu'ils sont là…"

Des rendez-vous en première injection

Même pas peur. Clara, 15 ans, a suivi sa maman et déclare vouloir retrouver la vie d'avant. "On est bien obligé de passer par là si on veut que ça se termine…" Son frère âgé de 12 ans, Théo, est plus pragmatique. "J'en ai marre du masque" dit-il. "Et puis, comme je fais du sport, mon club m'a dit que je devais être vacciné pour reprendre les compétitions…"

Actuellement, dans la région, on vaccine en moyenne sur une semaine tous les jours en primo-injection environ 2.000 adolescents âgés de 12 à 17 ans.

En Bourgogne-Franche-Comté, 30% des adolescents ont reçu au moins une première injection, soit 60.363 jeunes âgés de 12 à 17 ans.

  • Doubs : 24,5 % (10.060)
  • Jura : 29,4 % (5.626)
  • Haute-Saône : 32,2% (5.564)
  • Territoire de Belfort : 28,4 % (3012)
  • Côte d'Or : 31,8% (12.307)
  • Nièvre : 29,2 % (3.732)
  • Yonne : 28,8% (6.890)
  • Saône-et-Loire : 34,4 % (13.082)

Dans les Landes, le taux de vaccination en primo injection des 12-17 ans est le plus élevé de France à 42,4%

Hausse des cas de Covid : Attal ne veut pas "stigmatiser les jeunes"

Ce jeudi 22 juillet 2021, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a assuré ne pas vouloir "stigmatiser les jeunes qui en ont bavé pendant un an et demi", malgré la forte hausse du taux d'incidence de Covid-19 chez les 12-17 ans et les 18-29 ans.

"C'est vrai que l'épidémie reprend, surtout en termes d'incidence chez les jeunes. Tout l'enjeu, c'est que ça ne se transmette pas aux plus âgés", a-t-il déclaré sur France Inter, interrogé par une auditrice qui demandait la vaccination obligatoire pour les 12-17 ans.

Mardi, le ministre de la Santé Olivier Véran avait évoqué sur RTL une "épidémie de jeunes", qui peut laisser craindre un scénario similaire à l'été 2020, quand les cas avaient d'abord augmenté chez les plus jeunes, avant que le virus ne se diffuse chez les plus âgés.

"Je pense que dans la majorité (les jeunes) savent qu'il faut faire attention et font du mieux qu'ils peuvent", a-t-il assuré, alors qu'un quart des 12-17 ans et plus de la moitié des 18-29 ans ont reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid.

"On va avoir des campagnes de vaccination spécifiques, notamment dans les établissements scolaires à la rentrée pour précisément vacciner le plus de jeunes possible qui le souhaitent", a-t-il rappelé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Les défis du Hacking Health de Besançon

Vidéos •
En 48 heures chrono, 400 participants vont se remuer les méninges pour tenter de trouver la meilleure solution à chacune des 22 problématiques soulevées par des patients, professionnels de santé, professionnels du me?dico-social et du handicap, ou jeunes innovateurs désireux de créer un nouveau produit. Voici les 21 défis (+ 1 à venir !) du Hacking Health 2021 de Besançon.

Covid-19 : 73 % des 12-17 ans ont reçu une première injection du vaccin en Bourgogne Franche-Comté

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est félicité lundi de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection, appelant au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. En Bourgogne-Franche-Comté près de 148.000 adolescents de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose soit 73 % de cette classe d'âge.

Covid-19 : vers un allégement des mesures en Bourgogne-Franche-Comté ?

Un Conseil de défense se penchera prochainement sur une possible adaptation des restrictions liées au Covid-19 en fonction de l'évolution de l'épidémie dans chaque territoire alors qu'"on voit la situation s'améliorer", a indiqué dimanche 19 septembre 2021 le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur BFMTV. Au 20 septembre 2021, 34 départements (dont deux en Bourgogne Franche-Comté) sont déjà sous le seuil de 50 cas pour 100.000 habitants…

Le centre de vaccination de Micropolis réduit progressivement la voilure

À partir du 1er octobre 2021, le vaccinodrome de Besançon-Micropolis  sera ouvert trois jours et demi par semaine au lieu de sept actuellement. La réduction sera progressive. Principale nouveauté : à partir du vendredi 17 septembre 2021, les personnes sans rendez-vous peuvent désormais être reçues pour se faire vacciner.    
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.18
légère pluie
le 26/09 à 18h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
97 %

Sondage