760.000 habitants de Bourgogne Franche-Comté régulièrement exposés aux particules fines PM2,5

Publié le 15/10/2021 - 08:00
Mis à jour le 02/01/2022 - 11:46

Pollution •

Plus d’un quart des habitants sont régulièrement exposé aux particules fines PM2,5 à des concentrations supérieures au seuil de recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3). La Bresse et le Pays de l’Aire urbaine de Belfort – Montbéliard – Héricourt – Delle sont les zones les plus impactées.

-La concentration de particules en suspension (PM 2,5 : particulate matter au diamètre inférieur à 2,5 micromètres) est un des principaux indicateurs de la pollution.

-Les particules émises sont liées aux activités domestiques ou industrielles ainsi qu’au transport et à l’agriculture.

-La toxicité provient à la fois de leur composition, mais aussi de leur taille. Ces très fines particules sont plus nocives, car elles pénètrent plus facilement dans l’organisme.

-Les PM2,5 font l’objet d’un suivi particulier par les associations en charge de surveiller la qualité de l’air. L’OMS recommande un taux de concentration annuelle moyen inférieur à 10 µg/m³

Sur les 2,8 millions d’habitants de Bourgogne Franche-Comté, près de 761 000 sont exposés à un air dont la concentration en PM2,5 est régulièrement (3 ou 4 années) supérieure à cette recommandation sur la période allant du 1?? janvier 2016 au 31 décembre 2019. Parmi les personnes fragiles, près de 167 100 personnes âgées de 65 ans ou plus et 161 700 élèves sont concernés.

27 % des habitants de la région exposés

À l’inverse, près d’un million d’habitants ne sont jamais concernés par le dépassement de cette recommandation, soit un tiers de la population régionale. C’est le cas dans l’Est dijonnais malgré une densité de population relativement importante, dans une grande partie de la Haute-Saône, sur l’axe Besançon-Belfort, dans les zones autour du Creusot-Montceau-les-Mines et dans la vallée de l’Yonne entre Auxerre et Sens.

La Bresse et le Pays de l’Aire urbaine de Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle sont les zones les plus impactées. L'Insee note toutefois que depuis 10 ans, ces émissions diminuent régulièrement, tout particulièrement en Saône-et- Loire.

"Parmi les 761.000 habitants exposés régulièrement, près de la moitié réside dans le couloir situé entre les deux autoroutes A6 et A39 de Mâcon à Beaune, et de Dole à Lons-le-Saunier, soit 340 000 habitants" indique l'Insee dans son étude.

La seconde zone concernée par une forte concentration régulière des particules est le Pays de l’Aire urbaine de Belfort-Montbéliard-Héricourt-Delle ( environ 240 000 habitants).

Enfin, 91 400 habitants du Grand Besançon, soit 47 % de sa population et 28 400 de la CA de Vesoul (88 %) sont aussi régulièrement touchés par une concentration importante de particules fines.

Principales populations exposées pendant 3 ou 4 années par intercommunalités (EPCI) et proportion parmi l'ensemble des populations résidentes
Sources : Atmo Bourgogne-Franche-Comté ; Insee, Fidéli ; Drees, Finess ; Depp, fichiers scolarités
Établissement Public
de Coopération Intercommunale
(EPCI)
Population résidente
exposée au 01/01/2018
 Élèves du 1er et 2nd degré
Rentrée 2018
Effectifs scolarisés
1er et 2nd degré
Effectifs%Effectifs%
CC Terres de Bresse223001003100100
CC du Pays d'Héricourt1970093370097
CA Grand Belfort95200922010094
CC Bresse Louhannaise Intercom.2500088380084
CA de Vesoul2840088750097
CA Le Grand Chalon98900862100095
CA du Grand Dole45900841090093
CA Pays de Montbéliard Agglomération110400782330086
CA Mâconnais-Beaujolais Agglomération59400771290084
CC du Sud Territoire1810076240069
CC Rives de Saône1080052180057
CC Auxonne Pontailler Val de Saône1170050260061
CA du Grand Besançon91400472120054
Dijon Métropole195007640012
CA Beaune, Côte et Sud
- Communauté Beaune-Chagny-Nolay
28005160016
Autres EPCI1014006194007
Bourgogne-Franche-Comté7609002716170033
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Fortes chaleurs : les Colmariens appelés à l’aide pour sauver les fleurs

Opération sauvetage pour les massifs floraux de Colmar. Face aux interdictions d'arrosage liées à la sécheresse, le maire de la très touristique ville de Colmar a incité jeudi 11 août la population et les restaurateurs à arroser eux-mêmes les jardinières et massifs floraux des espaces publics, quitte à recourir aux "fonds de carafe", un "moyen citoyen de répondre à l'absurdité administrative".

Sécheresse et risque d’incendie : les gestes essentiels à adopter 

Depuis le 1er janvier 2022, les sapeurs-pompiers du Doubs, ont été sollicités pour 291 interventions de feux d'espaces naturels. C’est pourquoi la Préfecture, l’Office national de la forêt et le service départemental d'incendie et de secours du Doubs ont souhaité rappeler les bons gestes à adopter afin de prévenir tout départ de feu.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.66
ciel dégagé
le 13/08 à 18h00
Vent
2.8 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
28 %

Sondage