7e Emergences à Besançon : attention, révélations talents

Publié le 05/06/2014 - 09:36
Mis à jour le 20/06/2014 - 09:47

Du 2 au 6 juin 2014, se tient à Besançon la 7e édition de la Semaine des Emergences. Un événement qui met en lumière le travail de création de jeunes artistes bisontins ou plus largement francs-comtois

2014-05-22-ring_theatre_spectacle_henri_ii.jpg
Une partie de la troupe du Ring-Théâtre dans son spectacle Henri II ©miss dom

4 spectacles, 4 concerts

PUBLICITÉ
« Tous les ans à Besançon, à l’approche de l’été, nous mettons en avant la jeune création depuis plusieurs années en partenariat avec le CDN, la Scène nationale de Besançon, la Smac La Rodia et le service culturel du Crous, rappelle Emmanuel Dumont, conseiller municipal délégué aux Arts urbains, Musiques actuelles et Emergences à propos de la Semaine des Emergences. Cette année, on a choisi quatre compagnies. Elles ont bénéficié d’un accompagnement important logistique, financier et administratif. Cet accompagnement lourd permet la qualité et l’essor de leurs projets. Ce sont tous des artistes bisontins ou locaux, ou régionaux. »
 

Quatre compagnies, quatre spectacles…

Du 2 au 6 juin, quatre spectacles sont au programme : Edouard II par le Ring-Théâtre (théâtre), Sorg & Napoleon Maddox (musiques actuelles), Le Locataire par la Tide Company (théâtre) et Sous vide par Projet D (théâtre sur roulettes & marionnettes).
 
Certains consistent en une étape du travail de création. Il en est ainsi, par exemple, de la pièce Edouard II du Ring-Théâtre : « C’est une création qui est encore en chantier, raconte son metteur en scène Guillaume Fulconis. Nous sommes une jeune équipe de 15 personnes de Besançon, Paris, Tours, Orléans, Saint-Etienne… On se voit l’été pour répéter. C’est une aventure commencée pour nous depuis deux saisons. On va jouer une partie de la pièce, une première étape vers quelque chose de plus long, mais ce sera quand même un spectacle fini. »
 

… et des concerts gratuits

A cela s’ajoutent quatre concerts gratuits dans des bars de la ville. Là encore, les artistes sont de jeunes talents émergents, épaulés par ce dispositif. Soit Les Affranchistes (rock francophone), Thérapie Vronx + Dispo & Sai (hip-hop), Vyryl (électro) et Dead Ramones + Beyond Alpha (rock new wave). A découvrir.
 
Tout le programme dans notre agenda, ci-dessous
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La ville de Besançon dévoile un catalogue d’ouvrages vieux de plus de 500 ans

La Ville de Besançon a réalisé, après un travail de plusieurs années, un catalogue inédit de sa collection d’incunables (Ouvrage imprimé antérieur à 1500, tiré à peu d'exemplaires). Paru chez Droz dans la collection Histoire et civilisation du livre dirigée par l’EPHE et le CESR de Tours, intitule “Catalogue régionaux des incunables des bibliothèques publiques de France”, volumes concernant la Franche-Comté, il est l’œuvre de la conservatrice de la bibliothèque municipale de la Ville de Besançon, Marie-Claire Waille.

La cathédrale Notre-Dame de Paris en proie aux flammes

Un important incendie impacte la cathédrale Notre-Dame de Paris ce lundi en fin de journée. Il serait "potentiellement lié" aux travaux de rénovation au niveau de la flèche de l'édifice selon les pompiers. Les dégâts seraient déjà considérables.

Courbet a rendez-vous avec Yan-Pei Ming pour son bicentenaire

Le Doubs célèbre depuis le mois de février 2019 le bicentenaire de la naissance de Courbet, le peintre de "L'Origine du monde", par une série d'expositions et de manifestations qui culmineront lors d'un face-à-face avec les oeuvres de Yan Pei-Ming. Le peintre contemporain s'est installé ce mois d'avril 2019 dans l'atelier de Gustave Courbet.

Le Hip -Hop donnerait un goût plus intense et plus fruité au fromage…

La musique influencerait le goût du fromage • L'emmental est sensible à la musique selon une étude expérience menée durant plusieurs mois par la Haute école des Arts de Berne, dans une cave d'affinage de Berthoud, dans l'ouest de la Suisse. Après six mois et demi d'affinage au son du rock de Led Zeppelin, de la musique de Mozart ou du rap de "Tribe called quest", les meules du fromager-affineur Beate Wampfler situé dans la vallée de l'emmental, présentaient des goûts différents, en lien avec les mélodies qu'ils ont "écoutées".

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 9.32
ciel dégagé
le 19/04 à 0h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1023.351 hPa
Humidité
86 %

Sondage