850.000 € pour la relance de la construction durable dans le Doubs

Publié le 11/11/2021 - 11:37
Mis à jour le 11/11/2021 - 08:41

14 communes du département, dont Besançon, bénéficient d’une aide de 854.800 € pour les accompagner dans leur effort de construction de logement.

illsutration © maCommune
illsutration © maCommune

Dans le cadre du plan France relance, le Gouvernement a mis en place en septembre 2020 une aide à la relance de la construction durable, répondant au double objectif de production de logements et de sobriété foncière.

La préfecture du Doubs explique que cette aide s’inscrit pleinement dans l’engagement du "zéro artificialisation nette" de la loi Climat-Résilience adoptée en août 2021.

Selon la préfecture, la construction de logements est la première source d’artificialisation des sols en France. Et le Doubs ne fait pas exception. La surface artificialisée par le bâti a plus que doublé entre 1968 et 2017 alors que la population n’a augmenté que de 26,4 %.

La préfecture du Doubs explique que le dispositif prévoit le versement d’une aide forfaitaire de 100 € par m² de surfaces de logement construit au-delà d’un seuil de densité pour les programmes d’au moins deux logements autorisés à la construction, et ce, indépendamment de la taille de la commune, de sa richesse fiscale ou de sa situation plus ou moins tendue en matière de logement.

L’aide a été calculée automatiquement, sur la base des permis de construire délivrés entre le 1er septembre 2020 et le 31 août 2021 et n’a nécessité aucune intervention de la part des communes concernées.

Les communes bénéficiant de l'aide:

  • Besançon
  • Charquemont
  • Jougne
  • Pontarlier
  • Chouzelot
  • Pont-de-Roide-Vermondans
  • Quingey
  • Villers-le-Lac
  • La Planée
  • Levier
  • Landresse
  • Arc-sous-Cicon
  • Laire
  • Lavans-Quingey

Pour l’année 2021-2022, le Gouvernement a décidé, à l’appui des travaux de la commission pour la relance de la construction durable présidée par François Rebsamen, de faire évoluer cette aide vers un dispositif de contractualisation recentré sur les territoires tendus (zones A, Abis et B1). "Les territoires du Doubs, non tendus, ne seront pas concernés par ce dispositif de contractualisation avec l’État" précise la préfecture.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.31
nuageux
le 28/05 à 0h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
85 %