Accusé d’avoir frappé et abandonné sa victime dans le froid, un homme comparaît devant les assises du Doubs

Publié le 12/12/2012 - 09:35
Mis à jour le 12/12/2012 - 09:52

La victime avait été retrouvée sans vie, le corps saisi par le froid dans un bois de Villers-le-Lac, en décembre 2010. Le procès de l’homme accusé de l’avoir frappée et abandonnée s’est ouvert mercredi 12 décembre 2012 devant la cour d’assises du Doubs.

C’est un promeneur qui avait découvert dans un sous-bois du Creux-Ronçin, par une glaciale journée de décembre, le corps recroquevillé en position fœtale de la femme de 39 ans disparue la veille. L'autopsie révélait plusieurs traces de coups à la tête ainsi qu'une lourde imprégnation alcoolique de plus de 2,30 grammes. La victime aurait succombée à ses vomissures et au grand froid.

Les cartes bancaires de la trentenaire avaient été dérobées et utilisées après son décès. L’enquête de gendarmerie a vite permis de remonter la piste d'un ami d'enfance de la jeune femme. C’est lui qui est identifié sur les vidéosurveillances des banques.

Jean Louis Bardon, 51 ans, reconnaît s'être disputé avec cette amante occasionnelle et lui avoir administré une violente claque sur l'arrière de la tête avant de la laisser vivante sur place. Défendu par Me Jérôme Pichoff, il comparaît jusqu’au vendredi 14 décembre 2012 pour « violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner, vol et escroquerie », face à l'avocate générale Mme Renaud et à Me Mordefroy, avocat de la partie civile pour la famille.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Une mère et ses deux filles retrouvées mortes : un “dossier absolument dramatique“

Comme nous vous en informions mardi 28 novembre matin, une mère et ses deux filles, âgées de six ans, ont été retrouvées mortes lundi à leur domicile près de Pontarlier. Étienne Manteaux, procureur de la République de Besançon, a donné plus d’explications lors d’une conférence de presse mardi soir.

Meurtre de Théo Découchant : “Le procès pourrait avoir lieu dans un an”

Pour rappel, une enquête pour homicide volontaire avait été ouverte après la découverte le 6 décembre 2021 du corps d’un jeune homme d’une vingtaine d’années dissimulé dans un appartement de Oiselay-et-Grachaux, village de 400 habitants dans le secteur de Rioz en Haute-Saône. Une jeune femme de 20 ans est actuellement placée en détention.

Affaire Narumi Kurosaki : branle-bas de combat du côté des avocats de Zepeda à deux semaines du procès…

Me Julien Dreyfus annonçait, il y a tout juste une semaine, qu’il ne défendrait plus le jeune Chilien. Une situation délicate à moins d’un mois du procès, prévu le 4 décembre prochain aux assises de Vesoul. Selon une information de France Bleu Besançon, Nicolas Zepeda sera également défendu par Sylvain Cormier, un avocat lyonnais.

Le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti jugé pour “prise illégal d’intérêts”

C’est une première dans la Ve République : le garde des Sceaux en exercice, Eric Dupond-Moretti, s’assoit à partir de ce lundi 6 novembre 2023 sur le banc des prévenus d’un tribunal, accusé d’avoir abusé de ses fonctions de ministre pour régler des comptes liés à son passé d’avocat.

Un pédocriminel bisontin jugé actuellement devant la cour criminelle de Paris

Un Français de 55 ans originaire de Besançon est jugé ce vendredi 3 novembre par la cour criminelle de Paris pour six viols et 19 agressions sexuelles commis en Malaisie sur plus d’une vingtaine d’enfants et adolescents. Ce procès ne devrait être que le premier d’une longue série puisque l’homme est soupçonné d’avoir agressé et/ou violé au moins une cinquantaine d’enfants dans plusieurs pays d’Asie. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.82
légère pluie
le 01/12 à 9h00
Vent
0.63 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
96 %