Accusée d’islamophobie, la Vache qui rit rit jaune et s’excuse

Publié le 27/08/2013 - 17:16
Mis à jour le 27/08/2013 - 17:23

Sans doute le groupe Bel, dont la figure de proue est la mythique Vache qui rit, aurait-il préféré se passer de cette publicité gratuite sur ses apéricubes ! Parce qu’une question parle du « problème » du voile islamique sur l’un des emballages du petit fromage roi des apéritifs, notamment produit à Dole, l’entreprise se voit traitée « d’islamophobe« . Explications.

A cause d’un apéricube

Tout a débuté il y a quelques jours. Samedi 24 août, le site Al-Kanz ("blog professionnel qui a pour vocation de répondre au besoin d’information d’une nouvelle génération de consommateurs, sur une niche en pleine expansion et dont les perspectives sont gigantesques : le marché des consommateurs musulman") titrait l’un de ses articles "La Vache qui rit et le « problème du foulard islamique »". Et d’expliquer, photo à l’appui, que les emballages des apéricubes contiennent diverses questions, dont celle-ci : "Où le problème du foulard islamique est-il apparu en 1989 ?" Estimant, au terme de son argumentation (lire la totalité de l’article ICI) qu’il "y a bien là quelque chose qui relève de l’islamophobie ordinaire, inconsciente ou volontaire", l’auteur de l’article demande "Que les éveillés agissent et contactent Bel. Le groupe doit s’expliquer".

Lequel groupe n’a pas tardé – dès le lendemain - de s’expliquer, notamment, sur sa page facebook. Bel rappelle que cet emballage date de 2010 et qu’il s’agit d’une question tirée du jeu Trivial pursuit, avant de s’excuser.

 

Le site Al-Kanz a aussitôt pris acte (lire l’article ICI). L’affaire aurait pu s’arrêter là ! Elle est depuis ce début de semaine relayée par de nombreux médias et ce n’est sans doute pas fini. On n’a jamais tant parlé des apéricubes, l’une des fabrications, rappelons-le, de l’usine Bel de Dole dans le Jura. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Manifestation contre l’antisémitisme à Besançon : qui vient, qui ne vient pas ?

Jeudi 9 novembre, la Licra Besançon - Franche-Comté a lancé un appel à manifester dimanche 12 novembre à 15h00 à Besançon contre l’antisémitisme, comme à l’appel de la présidente de l’Assemblée nationale et du président du Sénat. Depuis l’annonce, plusieurs politiques ont exprimé leur volonté d’y participer… ou pas.

Une congrégation catholique condamnée pour travail dissimulé

La congrégation Famille missionnaire Donum Dei a été condamnée à Épinal pour travail dissimulé de femmes étrangères. Les Travailleuses missionnaires de l’immaculée étaient réparties sur les sites de Marseille, La Grâce-Dieu, Domrémy-la-Pucelle, Lisieux, Menton, Ars-sur-Formans, Lourdes, Toulon et Besançon.

François Hollande à Besançon : “Anne Hidalgo doit présenter le plus vite possible ses propositions”

Ce mercredi 15 décembre, François Hollande était à la librairie L’Intranquille à Besançon pour dédicacer son livre Affronter (Éd. Stock). Il en a profité pour échanger avec des jeunes, particulièrement nombreux au rendez-vous, sur l’expérience d’être candidat à l’élection présidentielle et conseillé à la candidate du PS Anne Hidalgo de présenter « le plus vite possible » ses propositions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.96
légère pluie
le 24/02 à 3h00
Vent
5.32 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
95 %