Alerte Témoin

Aides à la viticulture : la Bourgogne profondément déçue

Publié le 12/05/2020 - 14:16
Mis à jour le 12/05/2020 - 16:47

Les viticulteurs bourguignons ont fait part de leur déception, ce mardi 12 mai 2020, après l'annonce du plan d'aide à la viticulture française destiné à remédier à la crise due au coronavirus et aux taxes Trump.

vin, raisin
©jill111 via pixabay

"On n'est pas content", résume Thiébault Huber, président de la CAVB qui regroupe les déclarants de récolte et les syndicats d'appellation d'origine contrôlée (AOC) ou d'indication géographique protégée (IGP) de Bourgogne reconnus organismes de défense et de gestion (ODG).

Le plan d'aide annoncé lundi 11 mai par le gouvernement prévoit des exonérations à 100% des cotisations sociales et charges sociales patronales (pour un budget de 100 millions d'euros) ainsi que l'ouverture d'une distillation de crise de 2 millions d'hectolitres de vins excédentaires à un prix moyen de 70 euros/hl (soit 140 millions d'euros).

La filière viticole française avait demandé la semaine dernière une aide de 500 millions d'euros, après la chute de consommation due aux fermetures des cafés et restaurants et à la baisse des exportations vers les États-Unis due à l'imposition en octobre de taxes par l'administration Trump. Les viticulteurs réclamaient en particulier des distillations de 3 millions hl avec des subventions de 80 eur/hl pour les AOP et IGP, afin d'écouler les volumes excédentaires.

"On met des milliards d'euros dans Air France ou Airbus mais on n'aide pas une filière en danger"

Mais la distillation n'était pas demandée par la Bourgogne qui préfère conserver ses vins pour les années à venir. "Nous, nous ne sommes pas concernés par la distillation", explique M. Huber qui se dit à l'AFP "très remonté".  Ces mesures de distillation "vont siphonner le plan national d'aide" dont la Bourgogne a le plus grand besoin, estime M. Huber, par ailleurs vigneron à Volnay (Côte-d'Or).

"La distillation, ce n'est pas pour nous", renchérit Louis-Fabrice Latour, président du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB), pour qui
les mesures annoncées lundi sont quand même "un premier pas même s'il est insuffisant". "En Bourgogne, on n'a pas de surproduction. On n'a que deux ans
de stock. Donc on ne distille pas", explique-t-il.

"Nous, ce qu'on voudrait, c'est qu'on nous aide à exporter", ajoute M. Latour, indiquant que, au premier trimestre, les exportations de vins de Bourgogne ont chuté de 8,7% en valeur. Plus de la moitié (56%) des vins de Bourgogne sont exportés, le premier marché étant les États-Unis (20% des exportations totales). M. Latour regrette tout particulièrement que le fonds de compensation européen, destiné à indemniser la filière viticole à hauteur de 250 millions d'euros pour l'impact de la taxe Trump, reste au point mort. "La France pourrait déjà faire un geste. Aider à la distillation, ce n'est pas la même chose qu'aider les exportateurs aux USA", juge-t-il.

Le plan annoncé lundi soir "est uniquement centré sur l'amont". "Il n'y a rien sur l'aval, sur la promotion des vins, l'aide à l'exportation ou aux restaurateurs, nos clients", regrette M. Latour, qui se félicite cependant des exonérations de cotisations sociales."Elles sont estimées à 100 millions alors qu'on les voulait à 400 millions", regrette cependant M. Huber. "On met des milliards d'euros dans Air France ou Airbus mais on n'aide pas une filière en danger", ajoute le responsable de la CAVB.

La Bourgogne, forte de 3.659 domaines, représente 4% du vignoble français mais près de 9% du chiffre d'affaires des AOC françaises et 20% de leurs exportations.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Concertation des élus et prévention covid-19: « Il en va aussi de la survie de la vie associative » (Patrick Genre)

Comme annoncé, le Préfet du Doubs et l’Agence Régionale de Santé ont échangé ce 23 septembre 2020, en visioconférence, avec le président de l’Association des maires du Doubs, les Maires des chefs-lieux de canton, les maires des communes de plus de 5 000 habitants et les Présidents d’intercommunalités.

Coronavirus : cinq des huit départements de Bourgogne Franche-Comté en « rose »

Zone d'alerte • Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté mercredi 23 septembre 2020  les nouveaux niveaux d'alerte selon la situation sanitaire à l'échelle des départements. En Bourgogne Franche-Comté, la Côte d'Or, le Doubs, le Territoire de Belfort, la Nièvre et la Saône-et-Loire sont en simple "alerte". Le Jura, la Haute-Saône et l'Yonne restent en "gris" sans alerte particulière.

SONDAGE Covid-19 : limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Covid-19 : le département du Doubs passe officiellement en « zone rouge »

Le décret n° 2020-1153 du 19 septembre 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire, paru ce jour au journal officiel, place le département du Doubs en zone de circulation active du virus, également appelée "zone rouge".

Coronavirus : le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte

Dans le rouge • Depuis la rentrée en Bourgogne Franche-Comté, seule la Côte d'Or dépassait le seuil d'alerte avec un taux d'incidence dépassant largement les 50 cas positifs pour 100.000 habitants. Le Doubs, le Territoire de Belfort viennent à leur tour de dépasser ce seuil selon le bulletin hebdomadaire de l'agence régionale de santé. "Tous les indicateurs de suivi de l'épidémie sont à la hausse" selon l'ARS. Sur plus de 50.000 tests réalisés du 9 au 15 septembre, on recense plus de 1.400 nouveaux cas positifs.

Economie

Boost’ Ton Projet, le jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté pour les 18-30 ans !

PUBLI-INFO • Jusqu'au 30 octobre 2020, les jeunes de 18 à 30 ans porteurs de projets sont invités à participer au jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté. Pour cette première édition, 4.500 euros sont mis en jeu afin d’accompagner les jeunes vers la concrétisation de leur projet, qu'il soit solidaire, sportif ou entrepreneurial…

La FRTP de Bourgogne Franche-Comté se retire du Carrefour des collectivités de Micropolis Besançon

Dans un communiqué du 18 septembre 2020, le président de la Fédération des Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté Vincent Martin et le président du Cluster Eco-Chantier Eric Vermot, annoncent leur décision de se retirer de l'organisation de l'édition 2020 du Carrefour des collectivités prévue les 8 et 9 octobre.

Soutiens aux entreprises : quel bilan et quelles nouvelles mesures six mois après le début de la crise ?

Des chiffres et des chiffres. L’Urssaf Franche-Comté, la Direction départementale des Finances publiques du Doubs et la Banque de France du Doubs ont présenté ce jeudi 17 septembre 2020 les nouvelles de mesures de soutien aux entreprises et aux travailleurs indépendants. Occasion de faire un premier bilan chiffré six mois après le début de la crise sanitaire.

Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté : « la relance se fera par les territoires »

Dans un communiqué du 16 septembre 2020, le président de la fédération des travaux publics de Bourgogne Franche- Comté Vincent Martin évoque l'attente d'une mise en œuvre "rapide" du plan de relance dans les territoires. Suite au confinement, les entreprises de travaux publics constatent aujourd'hui une baisse d'activité 25%.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     9.98
    légère pluie
    le 25/09 à 3h00
    Vent
    4.5 m/s
    Pression
    1004 hPa
    Humidité
    96 %

    Sondage