Allenbach ne veut pas du café-débat de la région à la maison de l'Europe

Publié le 03/04/2016 - 09:51
Mis à jour le 03/04/2016 - 09:51

C'était une promesse de campagne de la candidate Marie-Guite Dufay. Du 4 au 15 avril, les conseillers régionaux vont animer 38 cafés-débats à travers la Bourgogne Franche-Comté. Un de ces débats se tiendra le 6 avril 2016 à 18h30 à la maison de l'Europe de Besançon. Le président du mouvement de Franche-Comté a décidé de mettre son grain de sel. Pour lui, le but de ses cafés débat n'a rien à voir avec l'Europe…

capture_decran_2016-04-03_a_09.37.01.jpg
© conseil régional BFC
PUBLICITÉ

Jean-Philippe Allenbach estime que l’objectif de ce café débat « éminemment politique »  pour faire le point sur les premières actions engagées et de débattre des premières orientations budgétaires « n’a rien à voir avec l’Europe« .  

Il enjoint l’association qui gère la maison de l’Europe de Besançon à annuler ce débat. Une occasion pour le président du mouvement de Franche-Comté d’en remettre une couche autour de la fusion des régions qu’il a toujours contestée avec vigueur.  « Que quasiment toutes les autres réunions prévues ont  lieu dans des cafés, ce que n’est pas la Maison de l’Europe. Que les cafés ne manquent pas à Besançon. Que l’obligation de neutralité de votre association vous impose de ne pas mettre vos locaux  à des politiques pour leur permettre d’y faire valoir leur action à un niveau purement hexagonal.  Qu’enfin il est pour le moins incongru de voir la Maison de l’Europe  mettre gracieusement ses locaux à disposition de ceux dont le Conseil de l’Europe vient tout juste de dire qu’ils ont violé la « Charte européenne de l’autonomie locale »  à l’occasion des fusions de régions« .

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.64
couvert
le 24/06 à 21h00
Vent
2.29 m/s
Pression
1016.39 hPa
Humidité
90 %

Sondage