Alerte Témoin

Alstom : Damien Meslot favorable à la création d'une commission d'enquête

Publié le 14/10/2016 - 08:56
Mis à jour le 14/10/2016 - 11:16

Le député-maire de Belfort (LR) vient de cosigner une proposition de résolution afin de créer une commission d’enquête sur les agissements de l’État actionnaire (20% des droits de vote) depuis 2012 au sein d'Alstom Transport. Pour lui, une commission d’enquête apporterait des réponses à des questionnements majeurs dans le dossier qui a secoué le nord Franche-Comté à la rentrée 2016.

img_4061.jpg
Damien Meslot © AS

Sans surprise, Damien Meslot souhaite que le projet de création d’une commission d’enquête sur l’action de l’État au sein d’Alstom Transport aboutisse. "Cette proposition de résolution fait suite à la stupéfaction dont le gouvernement a une nouvelle fois fait preuve après les annonces par la direction d’Alstom Transport de fermer son usine à Belfort" précise l'élu dans un communiqué du 14 octobre 2016.

"Pour mémoire, l’État détient 20 % des droits de vote de cette entreprise depuis l’épisode du rachat de la branche énergie d’Alstom par General Electric en 2015. Ainsi, l’attitude de l’État actionnaire au cours du mois dernier remet en lumière des interrogations fondamentales sur sa capacité à défendre une politique économique et industrielle viable et pérenne". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

alstom belfort

Le syndicat FO Alstom s’inquiète de l’avenir du site dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron

Le syndicat central FO Alstom exprime ses inquiétudes sur l'avenir d'Alstom depuis son mariage ferroviaire avec Siemens dans une lettre ouverte au président de la République. Depuis le 27 septembre 2017,  Siemens est entré au capital d'Alstom à hauteur de 50 % dans le cadre d'un rapprochement "entre égaux". L'État français n'est pas actionnaire du groupe. 

Le plan de sauvetage d’Alstom Transport confirmé par Bruno Le Maire

Suite à une rencontre avec les élus locaux et le préfet du Territoire de Belfort ce vendredi 4 août à Bercy, le ministre de l'Économie a déclaré qu’au-delà du plan de sauvetage, il était nécessaire de réfléchir à des mesures à plus long terme pour définir une véritable stratégie industrielle pour le groupe Alstom.

La SNCF confirme la commande de 15 TGV à Alstom

Le conseil d'administration de SNCF Mobilités a approuvé ce jeudi 23 février 2017  la commande au constructeur Alstom de 15 rames TGV, annoncée en octobre par le gouvernement pour sauver le site de Belfort, a indiqué la SNCF

Alstom : des élus demandent à François Hollande « d’user de toute son influence pour déclencher les commandes »

Dans une lettre ouverte datant de ce mardi 21 février 2017 au président de la République François Hollande, quatre élus du Territoire de Belfort lui demandent de "rassurer" les salariés d'Alstom en usant "de toute son influence pour déclencher" les commandes citées dans le plan de sauvetage de l'État. Une lettre qui prépare la visite du président à l'usine de Belfort ce mercredi 22 février.

Politique

Conseil municipal d’installation à Besançon : les modalités de participation du public

Le conseil municipal d’installation aura lieu le vendredi 3 juillet 2020 à 17 heures à la Chambre de commerce et d’Industrie du Doubs. Afin de respecter les consignes sanitaires en vigueur et au regard du nombre de conseillers municipaux, services, techniciens et journalistes, la participation du public sera limitée.

Remaniement, « après-Covid » : Macron répond à la presse régionale et reçoit les présidents des 3 assemblées

Emmanuel Macron accorde ce jeudi 2 juillet 2020, avant un remaniement annoncé comme imminent, une interview aux quotidiens régionaux à paraître vendredi, et reçoit à 17h30 les présidents des trois assemblées (Sénat, Assemblée nationale, Cese) qui lui remettront leurs recommandations, a annoncé l'Elysée. Ce seront les deux dernières étapes avant le remaniement prévu dans les jours qui viennent.

110 km/h sur l’autoroute : « 40 millions d’automobilistes » se réjouit du rejet de cette proposition

Lundi 29 juin 2020, le président de la République Emmanuel Macron recevait au Palais de l'Élysée les 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat, qu'il avait chargée de proposer des solutions "radicales" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de -40 % d'ici 2040. Un rapport contenant 149 propositions lui a donc été remis le 19 juin dernier ; Emmanuel Macron s'était engagé à y "apporter une première réponse" aujourd’hui. Ainsi, toutes les propositions émises par la CCC feront l'objet d'un projet de loi d'ici la fin de l'été. Toutes, sauf trois, parmi lesquelles l'abaissement de 130 à 110 km/h de la vitesse maximale sur les autoroutes : une victoire pour l'association "40 millions d'automobilistes".

Municipales : le point en Bourgogne-Franche-Comté

La vague verte a englouti dimanche Besançon, grâce à une large union de la gauche (EELV -PS -PC -Génération.s – AGC), tandis que le PS conserve Dijon, exemple de la résilience du socialisme municipal, avec un quatrième mandat à l'ancien ministre de François Hollande, François Rebsamen. A Belfort, le LR  Damien Meslot est réélu tandis que Lons-le-Saunier bascule dans une alliance gauche-verts avec Jean-Yves ravier.

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.58
    nuageux
    le 03/07 à 0h00
    Vent
    1.18 m/s
    Pression
    1018 hPa
    Humidité
    54 %

    Sondage