Alstom lance une nouvelle génération de train pour 12 régions

Publié le 24/03/2014 - 17:53
Mis à jour le 24/03/2014 - 17:57

Alstom a obtenu l’autorisation de mise en exploitation commerciale (AMEC) délivrée par l’Etablissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) de Régiolis, son train régional de dernière génération issu de la gamme Coradia...

141941-original-highresolutionpictureofregiolis-als141rn049.jpg
©ALSTOM Transport / TOMA – R. Nourry
PUBLICITÉ

Cette homologation, processus au cours duquel interviennent aussi Eurailtest, Certifer, RFF et SNCF, couvre l’ensemble des Régiolis commandés à ce jour par 12 Régions (Alsace, Aquitaine, Auvergne, Basse-Normandie, Franche-Comté, Haute-Normandie, Lorraine, Midi-Pyrénées, PACA, Pays de Loire, Picardie, Poitou-Charentes), quelle que soit la configuration choisie. Jalon décisif, cette autorisation ouvre la voie aux prochaines mises en service commercial dès le 22 avril.

10.000 exigences françaises et européennes à respecter

Pour obtenir cette autorisation, 10 rames Régiolis de présérie ont effectué 350.000 km durant 1.400 jours de tests cumulés, qui ont mobilisé jusqu’à 200 personnes issues de 20 entités différentes (sites Alstom, fournisseurs, centre d’essais, Agence d’Essai Ferroviaire, etc.). Une cinquantaine d’ingénieurs et techniciens spécialisés d’Alstom se sont relayés pour mener à bien ces essais et répondre aux 10.000 exigences françaises et européennes nécessaires pour faire circuler en toute sécurité les Régiolis sur le réseau ferré national. Le projet Régiolis mobilise plus de 4 000 personnes en France.

Les 12 régions françaises ont choisi Régiolis pour faire face à la croissance du trafic sur leur réseau. Les premières rames seront mises en service courant avril 2014 par les Régions Aquitaine, Lorraine, Alsace et Picardie.

57 millions d’euros investis par Alstom

Afin de réaliser les essais, Alstom a investi près de 17 millions d’euros  pour développer et installer le Centre d’Essais Ferroviaire (CEF) de Bar-le-Duc sur un site qu’elle loue à RFF sur une durée de 15 ans. Ces investissements ont servi à équiper la voie qui a permis de réaliser des essais à 160km/h et ainsi de certifier les principales fonctions du train : traction et freinage, confort acoustique, compatibilité électromagnétique. Alstom avait également investi 40 millions d’euros ces dernières années afin d’adapter l’outil industriel du site de Reichshoffen aux besoins de production du Régiolis.

Un train unique…

Seule génération de trains à plancher bas intégral bi-mode (thermique-électrique) bi-tension (1 500 V ou 25 kV), Régiolis invite le passager à une nouvelle expérience de voyage à bord d’un train régional. Sans aucune marche, il est accessible aux personnes à mobilité réduite ainsi qu’aux utilisateurs de fauteuil roulant, respectant de fait la dernière norme STI (Spécification technique d’interopérabilité relative aux personnes à mobilité réduite dans le système ferroviaire transeuropéen conventionnel et à grande vitesse) en matière d’accessibilité. Les zones de voyage, très spacieuses, répondent aux plus hautes exigences de confort, en particulier acoustique (réduction du bruit et des vibrations). Elles bénéficient d’une luminosité optimale, de sièges à l’assise redéfinie et équipés de prises électriques, et garantissent une visibilité totale à l’extérieur comme à l’intérieur de la rame. Un système d’information embarqué ainsi que des écrans LCD diffusent des informations en continu sur le trajet dans chaque voiture.

…Et respectueux de l’environnement !

L’alimentation bi-mode de Régiolis permet de réduire l’impact environnemental du train en calant le mode d’exploitation sur les infrastructures existantes, qu’elles soient électrifiées ou non. Ainsi l’exploitant peut réduire la consommation d’énergie de sa flotte et ses émissions de CO2. Par ailleurs, l’allègement de son poids et l’utilisation de moteurs à aimants permanents offrent une puissance embarquée 30% supérieure à celle des générations précédentes. Ils permettent également une réduction de la consommation énergétique jusqu’à 20% par rapport aux trains existants. La maintenance du train a été optimisée, grâce à l’usage de composants éprouvés et du système de télé-maintenance TrainTracer, assurant un suivi de l’état du train en temps réel et ainsi une plus grande disponibilité des rames. Régiolis est conforme aux standards d’interopérabilité ERTMS et peut circuler entre la France, l’Allemagne et la Suisse sous une tension d’alimentation supplémentaire (15 kV).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La poste de Mouthe rouvre ses portes

La poste de Mouthe rouvre ses portes

Nouvelle signalétique, mobilier moderne, couleurs dynamiques, espace clair, nouvel accueil, tout a été repensé à la poste de Mouthe… Elle rouvre ses portes le 29 juillet 2019 à 14h00. Elle était fermée depuis le 13 juin dernier.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.97
couvert
le 22/07 à 21h00
Vent
2.9 m/s
Pression
1022.85 hPa
Humidité
78 %

Sondage