Appel à la grève illimitée des cliniques le 5 janvier 2015

Publié le 17/11/2014 - 10:40
Mis à jour le 17/11/2014 - 10:40

La fédération de l'hospitalisation privée (FHP) a appelé ce lundi 17 novembre 2014 les cliniques et hôpitaux privés à un "mouvement illimité de cessation d'activité" à compter du 5 janvier et demande le retrait du projet de loi santé.

clinique_st_vincent_da_vinci_025.jpg
archives ©damien
PUBLICITÉ

La FHP qui représente 1.100 établissements et à laquelle adhèrent sept cliniques en Franche-Comté (dont la polyclinique et la clinique Saint-Vincent à Besançon) estime que le projet en examen en début d’année par l’Assemblée, « condamne le secteur privé« . Son appel s’ajoute à celui déjà lancé par les médecins généralistes pour la période du 24 au 31 décembre (voir articles ci-dessous) 

Le projet de loi santé « va provoquer une désorganisation complète de l’offre de soins sur les territoires » et menace les 200.000 emplois des cliniques et hôpitaux privés, affirme encore la Fédération.

La crainte des pouvoirs donnés aux agences régionales de santé (ARS) 

La réorganisation, qui donne plus de pouvoirs aux ARS, se fera sur « des critères arbitraires qui excluent d’emblée les cliniques » et les privera « du financement des missions de service public« , craint la FHP qui prédit « la disparition du secteur privé hospitalier » et « la fin de la liberté de choix des patients« . « Nous nous battons autant pour notre survie que pour cette liberté-là« , explique Lamine Gharbi, président de la FHP, cité dans le communiqué. Les cliniques privées sont « en état de légitime défense », affirme-t-il.

« Nous refusons d’être la variable d’ajustement d’un secteur public structurellement déficitaire«  

Demain, « les ARS pourront retirer à l’un de nos établissements une autorisation d’activités de soins ou fermer un de nos services d’urgence parce que l’hôpital public voisin, qui ne va pas bien, a besoin d’un afflux de patients. Nous refusons d’être la variable d’ajustement d’un secteur public structurellement déficitaire« , assène M. Gharbi.

Plus de rendez-vous quelques jours avant le mouvement

S’il était très suivi, il pourrait entraîner le report de nombreuses opérations programmées. Pour ces opérations prévues, « les cliniques commenceront à ne plus prendre de rendez-vous quelques jours avant le mouvement «  a précisé un porte-parole de la FHP.

Dans les services d’urgences, les agences régionales de santé (ARS) ont le pouvoir de procéder à des réquisitions de personnels pour garantir l’accès aux soins et la sécurité des patients. Le projet de loi santé, qui doit être examiné début 2015 par l’Assemblée, va « provoquer une désorganisation complète de l’offre de soins sur les territoires », affirme la FHP.

Info + 

Les cliniques privées accueillent chaque année 8,5 millions de patients et réalisent plus de la moitié des interventions chirurgicales, près d’un traitement de cancer sur deux et un accouchement sur quatre.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

Publi-info vidéo • Régulièrement, nous avons envie de perdre quelques kilos, mais sommes sceptiques quant à l’efficacité des régimes. Peut-être est-ce le bon moment pour se tourner vers Energy Slim ? Pour bien démarrer, Delphine Huet, partenaire Energy Slim installée Place de la Révolution à Besançon, nous prodigue 5 conseils pour retrouver un « poids santé ».

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

L'Agence Régionale de Santé met en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone et donne des conseils de prévention ; car l'intoxication au monoxyde de carbone reste trop peu connue, elle qui est pourtant responsable de plusieurs centaines de morts en France chaque année. En Bourgogne Franche-Comté, presque 180 personnes ont été intoxiquées en un an.

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.35
légère pluie
le 17/10 à 18h00
Vent
4.551 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage