Appel à la grève illimitée des cliniques le 5 janvier 2015

Publié le 17/11/2014 - 10:40
Mis à jour le 17/11/2014 - 10:40

La fédération de l'hospitalisation privée (FHP) a appelé ce lundi 17 novembre 2014 les cliniques et hôpitaux privés à un "mouvement illimité de cessation d'activité" à compter du 5 janvier et demande le retrait du projet de loi santé.

clinique_st_vincent_da_vinci_025.jpg
archives ©damien
PUBLICITÉ

La FHP qui représente 1.100 établissements et à laquelle adhèrent sept cliniques en Franche-Comté (dont la polyclinique et la clinique Saint-Vincent à Besançon) estime que le projet en examen en début d’année par l’Assemblée, « condamne le secteur privé« . Son appel s’ajoute à celui déjà lancé par les médecins généralistes pour la période du 24 au 31 décembre (voir articles ci-dessous) 

Le projet de loi santé « va provoquer une désorganisation complète de l’offre de soins sur les territoires » et menace les 200.000 emplois des cliniques et hôpitaux privés, affirme encore la Fédération.

La crainte des pouvoirs donnés aux agences régionales de santé (ARS) 

La réorganisation, qui donne plus de pouvoirs aux ARS, se fera sur « des critères arbitraires qui excluent d’emblée les cliniques » et les privera « du financement des missions de service public« , craint la FHP qui prédit « la disparition du secteur privé hospitalier » et « la fin de la liberté de choix des patients« . « Nous nous battons autant pour notre survie que pour cette liberté-là« , explique Lamine Gharbi, président de la FHP, cité dans le communiqué. Les cliniques privées sont « en état de légitime défense », affirme-t-il.

« Nous refusons d’être la variable d’ajustement d’un secteur public structurellement déficitaire«  

Demain, « les ARS pourront retirer à l’un de nos établissements une autorisation d’activités de soins ou fermer un de nos services d’urgence parce que l’hôpital public voisin, qui ne va pas bien, a besoin d’un afflux de patients. Nous refusons d’être la variable d’ajustement d’un secteur public structurellement déficitaire« , assène M. Gharbi.

Plus de rendez-vous quelques jours avant le mouvement

S’il était très suivi, il pourrait entraîner le report de nombreuses opérations programmées. Pour ces opérations prévues, « les cliniques commenceront à ne plus prendre de rendez-vous quelques jours avant le mouvement «  a précisé un porte-parole de la FHP.

Dans les services d’urgences, les agences régionales de santé (ARS) ont le pouvoir de procéder à des réquisitions de personnels pour garantir l’accès aux soins et la sécurité des patients. Le projet de loi santé, qui doit être examiné début 2015 par l’Assemblée, va « provoquer une désorganisation complète de l’offre de soins sur les territoires », affirme la FHP.

Info + 

Les cliniques privées accueillent chaque année 8,5 millions de patients et réalisent plus de la moitié des interventions chirurgicales, près d’un traitement de cancer sur deux et un accouchement sur quatre.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Un village Info Vaccination à Besançon vendredi 26 avril

La Semaine européenne de la Vaccination (SEV) se déroule du 24 au 30 avril 2019. Cet évènement constitue un temps fort pour l’ARS Bourgogne-Franche-Comté qui rappelle que "la vaccination est la prévention la plus efficace contre de nombreuses maladies infectieuses". Un village Info Vaccination sera installé à Besançon le vendredi 26  avril 2019  de 10h à 18h esplanade des droits de l'homme. A Dijon, rendez-vous ce mercredi 24 avril.

Nouvelle blessure avec une seringue au centre de tri du Sybert à Besançon

L'agent s'est piqué accidentellement ce mardi 2 avril 2019 avec une seringue usagée jetée dans le bac de déchets recyclables. Il s'agit du cinquième incident de ce type depuis le début de l'année. La direction du Sybert, en charge de la gestion et de la valorisation des déchets, rappelle les consignes de tri des déchets de soin.

Danger sur votre brosse à dents : deux tiers des dentifrices contiennent du dioxyde de titane

Un composé chimique présent dans de très nombreux dentifrices pourraient mettre en danger votre santé. C'est ce que dénonce jeudi 28 mars 2019 l'association Agir pour l'environnement. Selon elle, le dioxyde de titane, controversé, car il contient des nanoparticules, est largement présent dans les dentifrices. Elle souhaite que ce produit ne soit plus utilisé dans les dentifrices et les médicaments.

Mars Bleu : comment éviter le cancer colorectal ?

La campagne Mars Bleu pour sensibiliser la population au cancer colorectal (maladie des cellules qui tapissent l’intérieur du côlon ou du rectum) se poursuit encore pendant quelques jours. Les plus récentes recherches démontrent que l’alimentation et l’activité physique jouent un rôle très important dans la prévention de ce cancer. Voici quelques conseils pour éviter le cancer colorectal…

Lutte contre le cancer à l’EFS de Besançon : un médicament « vivant » pour vaincre la leucémie

C'est une première mondiale. Après cinq années de recherche, les Dr Christophe Ferrand et Dr Marina Deschamps aidés de  leur équipe de l'établissement français du sang Bourgogne Franche-Comté à Besançon ont développé de nouvelles immunothérapies dans le traitement de la leucémie. La création d’une start-up est en réflexion afin de lever deux à quatre millions d’euros.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 10
pluie modérée
le 24/04 à 0h00
Vent
2.43 m/s
Pression
1000.11 hPa
Humidité
96 %

Sondage