Après un mauvais trimestre, Casino rabaisse ses prévisions financières pour 2023

Publié le 14/07/2023 - 08:36
Mis à jour le 13/07/2023 - 10:46

Le distributeur Casino, qui se débat avec son endettement et est entré fin mai dans une conciliation pour tenter de le renégocier, a annoncé mercredi 12 juillet 2023 une forte baisse de ses ventes en hyper et supermarchés au deuxième trimestre, affaiblissant ses prévisions financières pour l'année.

 © EA
© EA

Des négociations intenses occupent le groupe depuis des semaines, des offres de reprises concurrentes ayant été faites par le duo de milliardaires Kretinsky-Ladreit de Lacharrière et par le trio Niel-Pigasse-Zouari. Casino emploie 200.000 salariés dans le monde dont un quart en France.

Un chiffre d'affaires qui s'annonce en baisse

Sans attendre la publication officielle de ses résultats financiers le 27 juillet, le groupe français a dévoilé une estimation provisoire de son chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre qui s'annonce en forte baisse en France, surtout dans les grandes surfaces.

Le chiffre d'affaires France est estimé à 3,6 milliards d'euros hors taxes, en baisse de 8,9% par rapport au deuxième trimestre 2022 (3,954 milliards).

Ce sont les hyper et supermarchés qui sont en forte perte de vitesse, avec des reculs du chiffre d'affaires de 17,1% et 13,9%, respectivement, à périmètres comparables par rapport au même trimestre de l'an dernier. Une chute mise sur le compte, notamment, "des baisses de prix".

A l'inverse, les enseignes parisiennes et de proximité (Franprix, Monoprix...) devraient voir leur chiffre d'affaires augmenter de 2,6% sur le trimestre, à périmètre comparable.

La conséquense globale est que la rentabilité chute fortement. L'indicateur de choix, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda), après loyers payés, est désormais prévu pour la France sur l'année "inférieur à 300 millions d'euros", "contre 440 millions d'euros dans le plan d’affaires présenté au marché le 26 juin 2023", indique le groupe. Cet indicateur de rentabilité est même estimé négatif sur le premier semestre.

Bientôt un accord de principe ?

Un "accord de principe avec les principaux créanciers sur la restructuration de la dette financière" doit être conclu au plus tard le 27 juillet 2023, indique le groupe dans son communiqué. Ainsi, "les conciliateurs ont sollicité des parties prenantes la remise d’offres révisées au plus tard le 14 juillet 2023 à 21h", a-t-il ajouté.

Ces offres seront examinées lundi 17 juillet par la direction et par les créanciers du groupe, qui sont de grandes banques françaises et européennes, des fonds d'investissements et des acteurs institutionnels.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a pris pour la première fois la parole mardi sur le sujet, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, et indiqué que l'Etat veillerait à "la solidité du projet industriel" et à l'avenir des "50.000 salariés du groupe" en France.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Look, nouvelle collection, arrivée du printemps… Quoi de 9 chez IZAC ?

QUOI DE 9 ? • Pour la troisième année consécutive, Julie, Benjamin et Lucas se tiennent à votre disposition pour vous habiller, au quotidien mais aussi pour vos évènements festifs, printaniers et estivaux. À l’occasion de l’arrivée de la nouvelle collection, ils vous présentent une sélection de quatre tenues.

Découvrez le nouveau parcours client de la Cour des Matériaux de Leroy Merlin Besançon !

QUOI DE NEUF ? • L’équipe de Leroy Merlin à Besançon est fière de vous annoncer l'ouverture tant attendue de son tout nouvel espace dédié aux matériaux chez Leroy Merlin. Après de longs mois de travail et de réflexion, Leroy Merlin est ravi de vous présenter ce nouveau chapitre de son histoire.

Digital Surf recrute, soyez aux avant-postes de l’analyse microscopique

PUBLI-INFO • Envie de travailler pour la NASA ou pour la Silicon Valley ? C’est possible à Besançon au sein de Digital Surf, une pépite de l’industrie et de la recherche scientifique mondiale. Découvrez ici le produit qui porte son succès, les postes à pourvoir et postulez pour intégrer les équipes du leader mondial du logiciel de l’analyse des surfaces microscopiques.

Les commerçants de Besançon invités à participer à une nouvelle animation au centre-ville

L’Union des commerçants de Besançon (UCB) lance un nouveau projet d’animation dédié à la (re)découverte du centre-ville baptisé "Bonjour". Pour cette première édition qui aura lieu le 1er juin 2024, l’initiative est gratuite et ouverte à tous les commerçants du centre-ville de Besançon, adhérents ou non adhérents à l’UCB. 

La Ville de Besançon veut développer de nouveaux lieux culturels

Lors du prochain conseil municipal qui se tiendra ce jeudi 4 avril 2024 à Besançon, les élus seront notamment appelés à débattre du souhait de réhabiliter deux sites bisontins pour en faire des lieux d’accueil culturels. Il s’agit de la grande halle du site des Prés-de-Vaux et du hangar aux manoeuvres de la Citadelle. 

Effondrement rue de Vesoul : les commerçants demandent une aide exceptionnelle au Département du Doubs

Suite à l’effondrement d’une partie de la rue de Vesoul à Besançon le 25 février dernier, les commerçants ont vu leur chiffre d’affaires dégringoler… Un collectif a même été créé sous l’impulsion de Vincent Morel, gérant du magasin indépendant Bazarland. Ce mois d’avril 2024, il lance un appel au Département du Doubs…

La Ville de Besançon avance un budget “robuste” pour 2024

Alors que l’État français doit actuellement faire face à une crise des finances publiques, la Ville de Besançon assure de son côté conserver un modèle "robuste" de gestion financière comme l’a détaillé ce mercredi 3 avril en conférence de presse Anthony Poulin l’adjoint en charge des finances de la Ville de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.36
partiellement nuageux
le 12/04 à 15h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
50 %