Arnaud Danjean : "C'est l'occasion de sanctionner une nouvelle fois le parti socialiste"

Publié le 29/04/2014 - 16:25
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:13

Arnaud Danjean, numéro 2 de la liste UMP de Nadine Morano dans le Grand Est pour les élections européennes 2014 était à Besançon ce lundi 28 avril pour présenter le programme de la liste et pour encourager les Bisontins à aller voter le 25 mai pour "sanctionner une nouvelle fois le parti socialiste et le gouvernement".

 ©
©

Européennes 2014

"Les taux d'impôts en Europe dans les sociétés ou pour les particuliers ce n’est pas l'Europe qui nous les impose, c'est la France, le gouvernement socialiste qui nous les imposent, le droit du travail qui est sans doute un des plus complexes en Europe et qui ne le reforme pas, c'est les socialistes qui nous l'imposent, c'est pas l'Europe… ce sont tous ces sujets-là qui font que l’enjeu est européen, mais aussi national. C'est pour ça aussi que je vous dis que cette campagne c'est l'occasion non seulement d'envoyer des gens qualifiés et crédibles à Strasbourg et à Bruxelles. Mais c'est aussi l'occasion de sanctionner le parti socialiste et je ne vois pas pourquoi on se gênerait ! Il a déjà pris une baffe aux municipales, mais j'ai pas l'impression qu'il a bien compris le message, il va peut-être falloir lui en mettre une autre sur l'autre joue le 25 mai" a déclaré Arnaud Danjean.

 Il a ajouté "A tous ceux qui sont tentés par le vote de contestation, pour le Front national ou pour d'autres partis contestataires, je vais être un peu dur, un peu cruel, mais une voix qui ira à ces partis-là est une voix perdue à Strasbourg ou à Bruxelles." 

Le programme 

"Réduire l'immigration en France

  • Refuser tout nouvel élargissement européen
  • Refuser 'entrée de la Turquie dans l'Union européenne
  • Réformer Schengen de fond en comble :
  • Refuser l'immigration subie, réduire le regroupement familial et organiser une immigration choisie
  • Exclure de Schengen les pays qui ont des frontières passoires
  • S'opposer à l'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans Schengen
  • Expulser dans leur pays, hors Schengen, les délinquants récidivistes et les criminels

Créer des emplois en France

  • Faciliter l'emploi en particulier des jeunes en renforçant le Fonds social européen pour la formation, l'apprentissage, l'entrepreunariat, la mobilité
  • Agir pour que la Banque centrale européenne (BCE) soutienne la croissance et l'emploi
  • Maîtriser les dépenses publiques et la fiscalité à tous les niveaux
  • Réserver une part des marchés publics aux PME produisant en Europe
  • Mettre fin à la concurrence déloyale et renforcer la convergence fiscale et sociale
  • Soutenir une politique agricole commune (PAC) forte, dotée d'un budget ambitieux.

Plus d'efficacité au service des Français

  • Organiser des coopérations entre différents cercles d'États européens
  • Renforcer et rééquilibrer le couple franco-allemand affaibli par François Hollande
  • Simplifier et réduire les normes européennes
  • Concentrer l'action de l'Union européenne là où elle est vraiment utile (l'Europe ne doit pas intervenir dans les politiques familiales et sur les questions de société)

Une France plus compétitive

  • Construire de grands projets à l'échelle européenne : une politique industrielle pour faire émerger des champions mondiaux, une politique énergétique avec un soutien au nucléaire, etc.
  • Réserver l'accès à nos marchés publics aux entreprises des pays qui nous ont eux-mêmes ouvert leurs marchés
  • Imposer la réciprocité dans tous les accords commerciaux et soumettre les importations à des normes éthiques, sanitaires, sociales et environnementales.
  • Mieux mettre en valeur les atouts de la France des outre-mer

Mieux faire entendre la voix de la France

  • Doter l'Europe d'une politique diplomatique et militaire digne de ce nom
  • Mieux défendre nos valeurs, assurer notre sécurité notamment face aux menaces terroristes"
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Régionales en Bourgogne Franche-Comté : les candidats et la fusion des régions

Depuis 2015, la Bourgogne et la Franche-Comté font destin commun. Une fusion qui n'est pas pour autant acceptée par tous les habitants. Certains y voient une perte d'identité et de visibilité. Comment les candidats aux élections régionales voient-ils cette rivalité entre les deux ex régions et entre Besançon et Dijon ?

Régionales et Départementales 2021 : déplacement de trois bureaux de vote à Besançon

Dans le cadres des élection régionales et départementales de 20 et 27 juin 2021, la Ville de Besançon a essayé de maintenir les bureaux de vote à leur adresse habituelle mais trois d’entre eux ont dû être déplacé. Ces élections ont la particularité d’être un double scrutin simultané et nécessitent une organisation particulière, le nombre de bureau de vote passant de 68 à 136.

Poutine salue un sommet « constructif » avec Biden mais n’annonce rien

Le président russe Vladimir Poutine a jugé mercredi 16 juin 2021 que son premier sommet avec son homologue américain Joe Biden avait été constructif, "sans animosité", mais n'a pas annoncé d'initiative concrète. Les deux hommes se sont retrouvés à Genève pour essayer d'apaiser les tensions très fortes entre les deux pays.

Régionales en Bourgogne-Franche-Comté : quel candidat répond le mieux à l’urgence climatique ?

+ Réaction EELV • Le Réseau Action Climat a publié ce jeudi 17 juin une analyse des programmes des quatre principaux candidats pour la Région Bourgogne-Franche-Comté, au regard de leurs propositions pour faire face à l’urgence climatique et sociale. Alors que Marie-Guite Dufay (PS-PCF) et Denis Thuriot (LREM) proposent "des programmes insuffisants", Gilles Platret (LR) et Julien Odoul (RN) "sont largement à la traîne et ne tiennent visiblement pas compte de l’urgence climatique", selon l'étude.

Régionales 2021 : Gabriel Attal à Besançon en soutien au candidat LREM

Pour remplacer la venue de Jean Castex, c'est le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal qui vient soutenir Denis Thuriot, candidat de la majorité présidentielle aux élections régionales en Bourgogne Franche-Comté lors d'un meeting à Besançon ce vendredi 18 juin 2021. Une dizaine de gilets jaunes se sont rendus sur place afin d'attendre l'arrivée du porte-parole du gouvernement.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.92
légère pluie
le 19/06 à 18h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
21 %

Sondage