Arnaud Danjean : "C'est l'occasion de sanctionner une nouvelle fois le parti socialiste"

Publié le 29/04/2014 - 16:25
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:13

Arnaud Danjean, numéro 2 de la liste UMP de Nadine Morano dans le Grand Est pour les élections européennes 2014 était à Besançon ce lundi 28 avril pour présenter le programme de la liste et pour encourager les Bisontins à aller voter le 25 mai pour "sanctionner une nouvelle fois le parti socialiste et le gouvernement".

02-dsc_9424.jpg
Arnaud Danjean ©Alexane Alfaro

Européennes 2014

PUBLICITÉ

« Les taux d’impôts en Europe dans les sociétés ou pour les particuliers ce n’est pas l’Europe qui nous les impose, c’est la France, le gouvernement socialiste qui nous les imposent, le droit du travail qui est sans doute un des plus complexes en Europe et qui ne le reforme pas, c’est les socialistes qui nous l’imposent, c’est pas l’Europe… ce sont tous ces sujets-là qui font que l’enjeu est européen, mais aussi national. C’est pour ça aussi que je vous dis que cette campagne c’est l’occasion non seulement d’envoyer des gens qualifiés et crédibles à Strasbourg et à Bruxelles. Mais c’est aussi l’occasion de sanctionner le parti socialiste et je ne vois pas pourquoi on se gênerait ! Il a déjà pris une baffe aux municipales, mais j’ai pas l’impression qu’il a bien compris le message, il va peut-être falloir lui en mettre une autre sur l’autre joue le 25 mai » a déclaré Arnaud Danjean.

 Il a ajouté « A tous ceux qui sont tentés par le vote de contestation, pour le Front national ou pour d’autres partis contestataires, je vais être un peu dur, un peu cruel, mais une voix qui ira à ces partis-là est une voix perdue à Strasbourg ou à Bruxelles. » 

Le programme 

« Réduire l’immigration en France

  • Refuser tout nouvel élargissement européen
  • Refuser ‘entrée de la Turquie dans l’Union européenne
  • Réformer Schengen de fond en comble :
  • Refuser l’immigration subie, réduire le regroupement familial et organiser une immigration choisie
  • Exclure de Schengen les pays qui ont des frontières passoires
  • S’opposer à l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans Schengen
  • Expulser dans leur pays, hors Schengen, les délinquants récidivistes et les criminels

Créer des emplois en France

  • Faciliter l’emploi en particulier des jeunes en renforçant le Fonds social européen pour la formation, l’apprentissage, l’entrepreunariat, la mobilité
  • Agir pour que la Banque centrale européenne (BCE) soutienne la croissance et l’emploi
  • Maîtriser les dépenses publiques et la fiscalité à tous les niveaux
  • Réserver une part des marchés publics aux PME produisant en Europe
  • Mettre fin à la concurrence déloyale et renforcer la convergence fiscale et sociale
  • Soutenir une politique agricole commune (PAC) forte, dotée d’un budget ambitieux.

Plus d’efficacité au service des Français

  • Organiser des coopérations entre différents cercles d’États européens
  • Renforcer et rééquilibrer le couple franco-allemand affaibli par François Hollande
  • Simplifier et réduire les normes européennes
  • Concentrer l’action de l’Union européenne là où elle est vraiment utile (l’Europe ne doit pas intervenir dans les politiques familiales et sur les questions de société)

Une France plus compétitive

  • Construire de grands projets à l’échelle européenne : une politique industrielle pour faire émerger des champions mondiaux, une politique énergétique avec un soutien au nucléaire, etc.
  • Réserver l’accès à nos marchés publics aux entreprises des pays qui nous ont eux-mêmes ouvert leurs marchés
  • Imposer la réciprocité dans tous les accords commerciaux et soumettre les importations à des normes éthiques, sanitaires, sociales et environnementales.
  • Mieux mettre en valeur les atouts de la France des outre-mer

Mieux faire entendre la voix de la France

  • Doter l’Europe d’une politique diplomatique et militaire digne de ce nom
  • Mieux défendre nos valeurs, assurer notre sécurité notamment face aux menaces terroristes »

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.25
ciel dégagé
le 21/09 à 6h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1018.78 hPa
Humidité
76 %

Sondage