Arnaud Danjean : "C'est l'occasion de sanctionner une nouvelle fois le parti socialiste"

Publié le 29/04/2014 - 16:25
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:13

Arnaud Danjean, numéro 2 de la liste UMP de Nadine Morano dans le Grand Est pour les élections européennes 2014 était à Besançon ce lundi 28 avril pour présenter le programme de la liste et pour encourager les Bisontins à aller voter le 25 mai pour « sanctionner une nouvelle fois le parti socialiste et le gouvernement ».

 ©
©

Européennes 2014

"Les taux d'impôts en Europe dans les sociétés ou pour les particuliers ce n’est pas l'Europe qui nous les impose, c'est la France, le gouvernement socialiste qui nous les imposent, le droit du travail qui est sans doute un des plus complexes en Europe et qui ne le reforme pas, c'est les socialistes qui nous l'imposent, c'est pas l'Europe… ce sont tous ces sujets-là qui font que l’enjeu est européen, mais aussi national. C'est pour ça aussi que je vous dis que cette campagne c'est l'occasion non seulement d'envoyer des gens qualifiés et crédibles à Strasbourg et à Bruxelles. Mais c'est aussi l'occasion de sanctionner le parti socialiste et je ne vois pas pourquoi on se gênerait ! Il a déjà pris une baffe aux municipales, mais j'ai pas l'impression qu'il a bien compris le message, il va peut-être falloir lui en mettre une autre sur l'autre joue le 25 mai" a déclaré Arnaud Danjean.

 Il a ajouté "A tous ceux qui sont tentés par le vote de contestation, pour le Front national ou pour d'autres partis contestataires, je vais être un peu dur, un peu cruel, mais une voix qui ira à ces partis-là est une voix perdue à Strasbourg ou à Bruxelles." 

Le programme 

"Réduire l'immigration en France

  • Refuser tout nouvel élargissement européen
  • Refuser 'entrée de la Turquie dans l'Union européenne
  • Réformer Schengen de fond en comble :
  • Refuser l'immigration subie, réduire le regroupement familial et organiser une immigration choisie
  • Exclure de Schengen les pays qui ont des frontières passoires
  • S'opposer à l'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans Schengen
  • Expulser dans leur pays, hors Schengen, les délinquants récidivistes et les criminels

Créer des emplois en France

  • Faciliter l'emploi en particulier des jeunes en renforçant le Fonds social européen pour la formation, l'apprentissage, l'entrepreunariat, la mobilité
  • Agir pour que la Banque centrale européenne (BCE) soutienne la croissance et l'emploi
  • Maîtriser les dépenses publiques et la fiscalité à tous les niveaux
  • Réserver une part des marchés publics aux PME produisant en Europe
  • Mettre fin à la concurrence déloyale et renforcer la convergence fiscale et sociale
  • Soutenir une politique agricole commune (PAC) forte, dotée d'un budget ambitieux.

Plus d'efficacité au service des Français

  • Organiser des coopérations entre différents cercles d'États européens
  • Renforcer et rééquilibrer le couple franco-allemand affaibli par François Hollande
  • Simplifier et réduire les normes européennes
  • Concentrer l'action de l'Union européenne là où elle est vraiment utile (l'Europe ne doit pas intervenir dans les politiques familiales et sur les questions de société)

Une France plus compétitive

  • Construire de grands projets à l'échelle européenne : une politique industrielle pour faire émerger des champions mondiaux, une politique énergétique avec un soutien au nucléaire, etc.
  • Réserver l'accès à nos marchés publics aux entreprises des pays qui nous ont eux-mêmes ouvert leurs marchés
  • Imposer la réciprocité dans tous les accords commerciaux et soumettre les importations à des normes éthiques, sanitaires, sociales et environnementales.
  • Mieux mettre en valeur les atouts de la France des outre-mer

Mieux faire entendre la voix de la France

  • Doter l'Europe d'une politique diplomatique et militaire digne de ce nom
  • Mieux défendre nos valeurs, assurer notre sécurité notamment face aux menaces terroristes"
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Législatives 2024 : trouvez les candidats dans votre circonscription en Franche-Comté

Voici la liste de toutes les candidates et de tous les candidats à la députation lors des élections législatives anticipées qui se tiendront les dimanche 30 juin et 7 juillet suite à la dissolution de l’Assemblée nationale par le président de la République au vu de la victoire du Rassemblement national en France le 9 juin dernier.

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.62
légère pluie
le 20/06 à 9h00
Vent
2.54 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
91 %