Artiste associé à la Rodia : "un accélérateur de projet"

Publié le 27/11/2013 - 17:28
Mis à jour le 28/11/2013 - 10:07

L'année d'"artiste associé" à La Rodia de Sylvain Bombled s'achèvera ce jeudi 28 novembre lors du concert de restitution avec son projet Mayerling. Nous l'avons rencontré pendant sa résidence, ainsi que son acolyte, Boris Magnin, qui fait désormais partie intégrante du projet dans un style "electro pop ambiante" selon leurs termes. Parti d'une seule personne, le projet Mayerling devient finalement un duo... Rencontres...

 ©
©

Que vous a apporté le statut d'"artiste associé" le temps d'une année à La Rodia ?

Sylvain Bombled : "Ca a été surtout l'opportunité de travailler pendant un an dans de bonnes conditions : avoir accès à des techniciens et avoir du matériel à disposition pour pouvoir faire aboutir un projet musical qui aurait, sans ce dispositif, mis beaucoup plus de temps à aboutir. Cette année a été un accélerateur de projet pour moi."

Au départ, vous êtes seul à être artiste associé, finalement, vous ressortez de cette année accompagné de Boris Magnin. Comment s'est faite cette rencontre ?

S.B : "C'est vrai qu'à la base, Mayerling était un projet que je voulais faire évoluer seul parce que je le travaillais chez moi etc. En parallèle, je jouais à l'époque dans le groupe Robespierre avec entre autres, Boris et avant même de jouer ensemble dans ce groupe-là, on avait le projet de jouer ensemble. Tous les deux, on a pas mal de points communs musicaux et c'était presque une évidence de se retrouver sur le projet Mayerling. Le fait de bien se connaître nous a permis de savoir rapidement quelle direction prendre. Aujourd'hui, Boris fait partie intégrante de Mayerling, c'est un duo."

Boris Magnin, quelle est votre place au sein de Mayerling ?

Boris Magnin : "D'abord, je joue du clavier et de la guitare. Ensuite, j'ai toujours composé des morceaux très construits avec des couplets et des refrains donc là, ce qui a été intéressant, c'est que Sylvain m'a amené à faire de la musique beaucoup plus improvisée, où on se lâche, on laisse passer l'émotion, où on cherche etc."

Pouvez-vous nous dévoiler quelques surprises pour cette restitution ?

S.B : "Ce que j'avais envie de faire pour clôturer cette année, c'est faire participer des gens qui provenaient de la musique improvisée, expérimentale où on peut se lâcher complètement et la musique d'un autre univers, qui est un plus construite. Les artistes qui viendront se greffer lors de la restitution sont Frédéric Boudot (ex-Generic) à la basse et Jean-François Pauvros à la guitare. Ces deux personnes sont vraiment été importantes pour moi et c'était évident de proposer une formule finie de mon année d'"artiste associé" avec ces personnes-là.

Pour le côté un peu plus imagé et pour donner une autre dimension à Mayerling, il y aura une projection d'images et une danseuse, Christelle Pinet. Ce sera donc une formule "extended" avec des invités qu'on voudrait réunir à dans l'avenir si l'occasion se présente."

Vos projets ?

S.B : "On va continuer à proposer Mayerling en formule duo pour jouer et promouvoir notre projet un peu partout."

Sylvain Bombled passe le flambeau à Pierre-André Pernin, l'artiste associé à La Rodia 2014 (voir article lié).

  • Concert de restitution jeudi 28 novembre 2013
  • A La Rodia, 4 Avenue de Chardonnet, 25000 Besançon
  • Réservez vos places en ligne
  • L'album de Mayerling, "Cut up" est en libre écoute au forum : 1 album acheté = 1 place offerte
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

L’Orchestre universitaire de Besançon Franche-Comté donnera un concert sur un Dragon Boat !

L’Orchestre symphonique universitaire Besançon Franche-Comté a décidé de se lancer un nouveau défi en se produisant le 9 avril 2022 à bord d’un Dragon Boat (ou bateau-dragon) le long des berges de Port-sur-Saône… Cet événement sera suivi d’un concert dans le cadre de la lutte contre le cancer du sein.

Concerts debouts vs meetings politiques : « S’il y a des mesures, soit elles sont valables pour tout le monde, soit pour personne »

Concerts debout interdits, jauge limitée à 2000 personnes pour les grands rassemblements à l'exception des meetings politiques, interdiction de boire debout dans les bars… Le monde de la culture est dans l'incompréhension et redoute ces prochains mois. Le directeur de la smac La Rodia à Besançon nous en parle.

Sabine Weiss, la dernière photographe « humaniste » est décédée

Sabine Weiss aimait capturer les "morveux", les "mendiants" et les "petits narquois" croisés dans la rue : cette photographe, espiègle et rigoureuse, connue également pour ses photos de mode parues dans Vogue était la dernière disciple de l'école française humaniste. Comme Doisneau, Boubat, Willy Ronis ou encore Izis, Sabine Weiss, décédée mardi à 97 ans, a immortalisé la vie simple des gens, sans toutefois revendiquer une quelconque influence.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.9
partiellement nuageux
le 18/01 à 0h00
Vent
2.71 m/s
Pression
1037 hPa
Humidité
98 %

Sondage