Assassinat d'Hervé Gourdel : "Quand on voit une telle barbarie réalisée au nom de l'Islam, on est consterné."

Publié le 25/09/2014 - 19:25
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:44

Un rassemblement silencieux s’est déroulé ce jeudi 25 septembre 2014 à 18h sur l’esplanade des droits de l’Homme à Besançon en hommage à Hervé Gourdel, sauvagement tué par Jund al-Khilafa, un groupe islamiste algérien. Une centaine de personnes ont fait une minute de silence notamment des conseillers municipaux de gauche, de droite et du front national ainsi que des représentants de la communauté musulmane.

 ©
©

"Je suis consterné, je suis même révolté et je rejoins profondément le slogan de nos frères anglais : not in my name. Ce n'est pas en mon nom, ce n'est pas au nom de l'Islam que ces atrocités se passent" nous a confié Tahar Belhadj, président de la fédération régionale Alsace-Franche-Comté de la Mosquée de Paris. "Quand on analyse ce qu'est réellement l'Islam, l'étymologie du terme Islam, c'est paix, c'est quiétude, c'est relationnel. Quand on voit une telle barbarie réalisée au nom de l'Islam, on est consterné." A-t-il ajouté.

 Les drapeaux de la ville de Besançon resteront en berne jusqu'à demain.

Dans un communiqué, Marie-Guite Dufay, présidente de la région Franche-Comté, déclare que "mes pense?es compatissantes et e?mues vont d'abord a? sa famille, ses proches, ses amis. Elles vont aussi au monde de la montagne, si pre?sent en Franche-Comte?, e?pris de liberte?, de grands espaces et que tout e?loigne de l’ignoble alie?nation". Elle appelle, "en écho aux consignes adressées par le gouvernement, "toutes les Franc- Comtoises, tous les Francs-Comtois qui se pre?parent a? des de?placements dans les 30 re?gions ou pays juge?s a? risque a? ne pas s'e?carter des zones se?curise?es" et "appelle aussi toutes et tous a? s’associer aux rassemblements organise?s en Franche-Comte?. Notre mobilisation, notre unite? sont ne?cessaires pour faire face a? un de?fi sans e?gal. Face a? la barbarie, re?pondons tous, aux co?te?s des musulmans franc?ais, « pas en notre nom »"

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Religion

Aïd-el-Kébir : 14 abattoirs autorisés en Bourgogne-Franche-Comté

La fête de l’Aïd-el-Kébir débute le 16 juin 2024. Cette fête, qui dure traditionnellement trois jours, donne lieu à des abattages rituels d’animaux et doit se dérouler dans le respect des réglementations sanitaires, environnementales, relatives à la protection animale et commerciales, rappelle la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt dans un communiqué.

Manifestation contre l’antisémitisme à Besançon : qui vient, qui ne vient pas ?

Jeudi 9 novembre, la Licra Besançon - Franche-Comté a lancé un appel à manifester dimanche 12 novembre à 15h00 à Besançon contre l’antisémitisme, comme à l’appel de la présidente de l’Assemblée nationale et du président du Sénat. Depuis l’annonce, plusieurs politiques ont exprimé leur volonté d’y participer… ou pas.

Une congrégation catholique condamnée pour travail dissimulé

La congrégation Famille missionnaire Donum Dei a été condamnée à Épinal pour travail dissimulé de femmes étrangères. Les Travailleuses missionnaires de l’immaculée étaient réparties sur les sites de Marseille, La Grâce-Dieu, Domrémy-la-Pucelle, Lisieux, Menton, Ars-sur-Formans, Lourdes, Toulon et Besançon.

François Hollande à Besançon : “Anne Hidalgo doit présenter le plus vite possible ses propositions”

Ce mercredi 15 décembre, François Hollande était à la librairie L’Intranquille à Besançon pour dédicacer son livre Affronter (Éd. Stock). Il en a profité pour échanger avec des jeunes, particulièrement nombreux au rendez-vous, sur l’expérience d’être candidat à l’élection présidentielle et conseillé à la candidate du PS Anne Hidalgo de présenter « le plus vite possible » ses propositions.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.62
ciel dégagé
le 25/07 à 12h00
Vent
2.66 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
55 %