Association Bad Obsession Prod. à Besançon : "Nos seuls critères sont avant tout humains et musicaux"

Publié le 09/09/2018 - 17:36
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:31

L’association Bad Obsession Prod. qui, déjà lors de sa création en 2015, faisait venir jouer des grands noms du rock’n’roll et du glam américain n’a pas encore fini de surprendre les noctambules décoiffés bisontins. Alex, Laur et Laurent n’ont cessé de développer leurs activités et presqu’aucun événement rock à Besançon ne se passe sans qu’ils y apportent leur griffe ! Alex, le président de l’association, répond à nos questions dans notre interview de rentrée.

maCommune.info : Le dernier article sur maCommune.info au sujet de Bad Obsession Prod. publié en octobre 2015 évoque votre première soirée vinyle, votre premier concert… Entre temps, votre association s'est grandement développée et Besançon a vécu plusieurs changements. Où en êtes-vous aujourd'hui ?

Alex Baudet : "Aujourd’hui on en est à une vingtaine de concerts et au moins autant de soirées vinyles.

On avait et on a toujours la même ligne de conduite : on souhaite proposer des concerts dans des styles qui nous conviennent (R’n’R, glam, punk77…). On est avant tout dans une démarche sélective et non quantitative. On garde en ligne de mire de proposer des groupes qui ne passeraient pas dans le coin si on ne les faisait pas. On essaye aussi de se faire plaisir. On propose toujours de « passer des disques » pour différentes occasions, mais surtout les soirées dans les bars.

Nos nouveautés depuis l’article d’octobre 2015 sont des collaborations avec des festivals (Circassismic et Swamp Fest) et avec le Besançon Tattoo Show avec qui on organise la soirée du before depuis 3 ans."

mC : Depuis la création de votre association, les bars où vous organisiez des soirées tels que Ze music all et L'Arche ont fermé, L'Antonnoir a ouvert, d'autres bars organisent des soirées DJ… Quel est votre regard sur ces évolutions ? Avec qui et où proposez-vous vos soirées ?

Alex : "Malheureusement la culture Rock’n’Roll au sens très large du terme est plutôt malmenée en France. Il y a une baisse de fréquentation dans les concerts depuis des années. Aujourd’hui on se réjouit de faire 50 entrées dans un café-concert. On a vraiment un regard teinté de nostalgie et de désespoir par moment, mais la passion reprend vite le dessus. De plus en plus de lieux ferment leurs portes au niveau national et ce pour différents motifs : travaux, problèmes avec le voisinage, manque d’affluence…

Besançon est une ville plutôt « chanceuse » à ce niveau-là avec des lieux qui proposent pas mal de choses (Les passagers du Zinc, l’Antonnoir, le Bar de l’U…). Il y a beaucoup d’associations qui sont actives (Mighty worms, 939K15, holy grind, matière noire, wizards of war, heavy gators…). Il est vraiment important que le public soutienne cette scène indépendante.

On est ouvert pour collaborer avec tout le monde et dans différents endroits. Nos seuls critères sont avant tout humains et musicaux. Le financier passe au second plan même si c’est important pour que l’asso puisse vivre."

mC : Quels sont vos projets pour ces prochains mois, ces prochaines années ?

Alex : "Essayer de vivre le plus longtemps possible en restant dans notre ligne de conduite DIY et R’N’R. Continuer à proposer des concerts et à collaborer avec les gens qui ont besoin de nous. Ce sont des projets qui sont à la fois très simples et très compliqués. (cf questions du dessus)."

mC : Côté programmation, quels concerts sont à ne pas manquer ces prochains mois estampillés Bad Obsession Prod. ?

Alex : "Il ne faut manquer aucune de nos manifestations (rires) ! On a une belle rentrée avec deux soirées DJ sets et quatre concerts. Pour les DJs set, on sera le samedi 8 septembre au Swamp Fest à Thise et le samedi 15 septembre au Passagers du Zinc pour l’anniversaire du bar (3 ans).

Pour les concerts on va faire quatre belles dates.

The Cry, un groupe r’n’r/power pop de Portland, qui jouera le mercredi 26 septembre au Bar de l’U, un mélange de rock'n'roll 50s/60s, d’énergie punk et de refrains glam accrocheurs.

The Morlocks, un groupe de rock garage US mythique qui déménage sévèrement sur scène (et sur disque) ! Le groupe est immanquable en live si vous aimez vous prendre une bonne claque... Emmené par le fou furieux Leighton Kozumi, qui jouera le mercredi 3 octobre aux Passagers du Zinc.

Darrell Bath Band, un groupe de blues rock de Brighton emmené par la légende Darell Bath (ex-UK Subs, Vibrators, Ian Hunter, Nikki Sudden, Dogs D'Amour) qui jouera le jeudi 11 octobre au Bar de l’U.

Et pour finir, notre chouchou (rires), Lester Greenowski, figure de la scène rock'n'roll/glampunk italienne. Il partagera l’affiche avec Hateful Monday, un groupe de punk rock suisse. Il s’agira d’une co-production avec l’asso Mighty Worms le samedi 20 octobre aux Passagers du Zinc."

mC : En 2015, vous évoquiez le prix des entrées de vos concerts ne dépassant pas 3€. Avez-vous réussi à vous y maintenir ?

Alex : "Absolument pas ! Nous ne pouvons plus proposer des groupes de qualité à ce prix, car il faut assurer le cachet du groupe ainsi que les frais annexes. Aujourd’hui, nous sommes à 5 euros ce qui est ridicule au regard de la qualité des groupes."

Rappel des plus grosses soirées organisées par Bad Obsession depuis la création :

  • The Last Vegas (Hard Rock-Glam/US)
  • Prima Donna (Rock’n’roll-Glam/US)
  • The Crybabys (Punk Rock 77/UK)
  • Glam Skanks (Rock’n’roll-Glam/US)
  • The Bloodtypes (Punk 77/New Wave, Portland, USA)

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Livre élu 2024 : 3.500 élèves du Doubs exposent leurs créations à Besançon

Durant toute l’année scolaire 2023-2024, 3.500 élèves de Besançon et ses environs ont participé au Livre élu 2024. Après avoir lu et échangé, ils ont conçu des créations inédites qui seront présentées lors d’une exposition, du 19 juin au 3 juillet, à la Maison de quartier Grette-Butte.

“Fibra”, une exposition qui invite à repenser l’architecture au Musée des maisons comtoises

Installée au musée des maisons comtoises de Nancray jusqu’au 3 novembre 2024, l’exposition "Fibra" montre des types très variés de construction dans le monde aussi bien dans la forme que dans les matériaux utilisés. Florence Coutier, conservatrice du patrimoine au musée, nous en parle…

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Fête de la musique 2024 : le programme des festivités à Besançon

Cette année encore, le 21 juin 2024 les rues et places de Besançon accueilleront musiciens et visiteurs à l’occasion de la fête de la musique. Concerts sur scène, ou dans les rues, les conséquences sur la circulation au centre-ville, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette Fête de la musique 2024 à Besançon !

80 ans du Débarquement en Normandie : un Bisontin est sur place…

Quelques jours après la remise de documents historiques au musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon, Nicolas Guillaume-Lamarre a reçu une invitation du ministère de la Défense et des Armées pour assister à la grande cérémonie internationale commémorative du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il partage, avec nous, ses photos de l'évènement qui s’est tenu jeudi 6 juin 2024.

Ce qui change à Détonation 2024...

VIDÉO • L’équipe de La Rodia s’est réunie mardi 4 juin 2024 pour dévoiler la programmation, mais aussi les grands changements de la 11e édition de son festival Détonation qui se déroulera pendant trois jours en septembre prochain. Voici tout ce que vous devez savoir sur le nouveau chapitre de cet évènement incontournable de la rentrée bisontine.

Habemus Bastard, la BD pas très catholique d’un curé en cavale dans le Jura

L’auteur bisontin Jacky Schwartzmann a récemment collaboré avec l’auteur, scénariste et illustrateur Sylvain Vallée pour sortir une nouvelle bande dessinée intitulée Habemus Bastard. En librairie depuis le 3 mai 2024, celle-ci raconte l’histoire d’un homme de main qui n’a rien trouvé de mieux qu’une soutane pour passer incognito et se cacher des hommes qui veulent lui faire la peau. Dans ce premier tome, la plume de Schwartzmann et la palette de Vallée s’associent pour délivrer la bonne parole et partager l’écriture de ce polar aussi original que drôle. 

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.61
légère pluie
le 18/06 à 21h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
82 %