Au régal de chouchou, salon de thé bisontin

Publié le 30/11/2022 - 10:56
Mis à jour le 04/01/2023 - 08:24

Christine Demange habite Pouilley les Vignes et vient d’ouvrir un nouveau salon de thé, Au régal de Chouchou situé au 128 grande rue à Besançon. Issue de la finance, cette mère de famille de quatre enfants a décidé de changer de voie professionnelle durant le confinement et a désormais troqué son tailleur pour un tablier… sans regrets !

 © DR
© DR

Comme beaucoup de personnes, c’est durant la période covid que Christine Demange se décide à changer de voie professionnelle. Elle entreprend alors de réaliser ce qui lui tient à coeur depuis longtemps, ouvrir un salon de thé. 

Aussi, lorsqu’elle tombe "par hasard sur cette annonce de vente de fonds de commerce" dans un quartier de Besancon qu’elle affectionne tout particulièrement, elle n’hésite pas un instant et "tout s'est ensuite déroulé très rapidement". 

Avec son compagnon elle réaménage l'intérieur du local pour en faire "un lieu chaleureux et convivial où les gens se sentent bien et aient envie de revenir".

Des couleurs chaudes pour une ambiance cosy

C’est d’ailleurs le concept qu’elle tient à mettre en avant dans son salon de thé, la convivialité, tout comme "le réconfort et le partage, ce sont les valeurs que je souhaite apporter dans mon établissement". Pour y participer, elle a tenu a aménager le salon avec des couleurs chaudes et beaucoup de verdure. Le mobilier se partage entre deux grands canapés en cuir, deux grandes tables et quelques petites pour se retrouver en tête à tête le tout dans une ambiance cosy. 

Ouvert depuis le 18 novembre, le salon est tenue par Christine aidée de sa nièce Chloé qui, avec sa formation cuisine et pâtisserie, se charge de régaler les clients grâce à des gâteaux faits maison de type cakes, tartes, cookies, madeleines, brioches, gaufres etc. 

Le salon propose également un large éventail de boissons chaudes, cappuccino, café latte, chocolat chaud Valrhona et plus de 80 références de thé de la maison laGrange Marnay qui seront également disponibles en vente à emporter. 

Déjeuners, brunchs et épicerie fine

Il est aussi possible d’y déjeuner le midi grâce aux tartes salées, soupes, salades, lasagnes et autres légumes mijotées proposés. Christine Demange ne travaille qu’avec des fournisseurs locaux et bio pour la plupart. Enfin, des brunchs sous forme de buffet seront proposés les samedis et un dimanche sur deux.

Et si les clients le souhaitent, ils pourront repartir avec les produits consommés sur place car le salon dispose d’un rayon épicerie fine où "la plupart des produits proposés à la consommation sont aussi disponibles à la vente".

Ìnfos +

  • Au régal de Chouchou 
  • 128 grande rue, 25000 Besançon
  • Ouvert du mercredi au vendredi de 10h30 à 17h30. Le samedi de 9h30 à 18h et le dimanche de 10h30 à 17h30.

©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Tarifs des péages d’autoroute en hausse : " La mobilité se transforme en luxe " pour " 40 millions d’automobilistes "

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Région Bourgogne Franche-Comté : un budget à 2 milliards d’euros pour 2023

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, a réuni les élus du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en session plénière mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2023. Principal dossier à l’ordre du jour de l’assemblée : le vote du budget régional 2023 d’un montant de 1,967 milliard d’euros (hors gestion active de la dette) dont plus de 1,6 milliard d’euros est dédié au financement des politiques publiques, soit plus de 81 % du budget régional.

La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

Bourgogne Franche-Comté : la filière automobile, un secteur encore perturbé en 2022

ÉTUDE INSEE • À la mi-2022, les 370 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté employaient 38.530 salariés et 5.540 intérimaires. Malgré une reprise en 2021, cette filière reste perturbée en 2022 par le contexte économique et les mutations en cours du secteur. L’emploi salarié est en baisse sur un an, avec davantage de départs que d’embauches.

Prêt : un ajustement mensuel pour mieux " lisser " les relèvements du taux d’usure dès février

Les taux de l’usure sont, selon la loi, calculés à partir des données collectées sur les taux de crédit au cours du trimestre précédent, comme les 4/3 des taux moyens pratiqués. Ces dispositions permettent de protéger les emprunteurs de taux excessifs et de préserver ainsi un large accès au crédit. La Banque de France, à titre exceptionnel pendant la période de plus forte remontée des taux, propose un ajustement technique pour mieux "lisser" les relèvements du taux de l’usure à partir du 1er février 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.82
couvert
le 31/01 à 9h00
Vent
0.85 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
88 %