Tarifs en hausse, dérèglementation du secteur de l'énergie... Les salariés d'EDF ne décolèrent pas

Publié le 18/02/2016 - 16:38
Mis à jour le 19/02/2016 - 10:58

Suite à un appel national, plus d'une centaine de salariés d'EDF ont manifesté devant la permanence du député du Doubs Eric Alauzet ce jeudi 18 février 2016 à Besançon notamment contre la suppression de 4 500 emplois d'ici 2018 en France ainsi que la déréglementation du secteur de l'énergie. 

PUBLICITÉ

Cinq députés du Doubs (Dole, Lons-le-Saunier, Pontarlier, Saint-Claude et Besançon) ont eu droit ce jeudi matin a une mobilisation de salariés d’EDF pour dénoncer les plans sociaux de l’entreprise, tenter de communiquer leurs demandes, revendications pour qu’à leur tour, ils puissent faire passer leur message à l’Assemblée nationale. 

Ils étaient 150 salariés ce matin à la permanence du député écologiste à Besançon. 

« La déréglementation du secteur de l’énergie en France depuis 15 ans demandée par l’Europe et appliquée avec zèle par nos gouvernements successifs a eu des conséquences multiples » a déclaré Jean-Christophe Jacottot, secrétaire général CGT Energie Franche-Comté devant Eric Alauzet. 

Les salariés dénoncent notamment :

  • « l’augmentation importante des tarifs de l’énergie (+60% pour le gaz et environ +40% pour l’électricité) nuisant gravement à la trésorerie des entreprises, notamment les TPE, PME-PMI, leur capacité d’investissement et création d’emploi pour lutter contre le chômage ».
  • « La suppression de la totalité des accueils physiques d’ENGIE (ex GDF Suez) et baisse drastique du nombre d’accueil physique pour EDF. »
  • « La baisse des investissements sur le réseau et amoindrissement du service rendu aux usagés ». 

Jean-Christophe Jacottot évoque également la ponction de plus 20 milliards de dividendes sur les comptes d’EDF et ENGIE en moins de 10 ans : « On ne peut pas savoir ça sans réagir ! » nous confie-t-il. 

« Une aberration totale » chez les salariés vient également de l’ouverture à la concurrence dans les concessions hydrauliques. « La France est un des seuls pays à suivre cette directive européenne et EDF ne pourrait pas participer à cette mise en concurrence ». Une mise en demeure de l’Europe interdirait à EDF de reprendre ?les concessions des barrages hydrauliques selon une information datant d’octobre 2015.

Un rendez-vous devrait être organisé entre le député écologiste et une délégation ces prochaines semaines. « Il a entendu, pris note, nous lui avons remis notre déclaration, il semble intéressé » conclut le secrétaire de la CGT.

Lire la déclaration des salariés à Eric Alauzet ci-dessous :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.25
partiellement nuageux
le 16/06 à 12h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1022.19 hPa
Humidité
58 %

Sondage