Automobile : alliance entre Stellantis et Amazon

Publié le 06/01/2022 - 15:00
Mis à jour le 06/01/2022 - 15:19

"Smart cockpit" •

Mobile Drive Stellantis Foxconn © Stellantis Communication
Mobile Drive Stellantis Foxconn © Stellantis Communication

Le constructeur automobile Stellantis (PSA – Fiat – Opel…) a annoncé un partenariat majeur avec Amazon pour connecter ses véhicules, en utilisant notamment les serveurs AWS du géant américain et son système de commande vocale Alexa.

Nombre de groupes automobiles nouent en ce moment des alliances similaires. Ford a annoncé début 2021 un partenariat avec Google, pour son cloud et ses voitures. Renault s’est aussi allié à Google. Microsoft a, de son côté, des partenariats avec Volkswagen et avec GM pour des projets de conduite autonome.

Stellantis va concevoir avec Amazon les logiciels de son "Smart cockpit", une plateforme électronique qui sera intégrée aux véhicules des 14 marques du groupe à partir de 2024, ont précisé les deux groupes dans un communiqué en marge du CES, la grand-messe de l’électronique de Las Vegas.

Le Smart cockpit comprend notamment l’assistance vocale d’Amazon, Alexa, le guidage GPS, la gestion de l’entretien du véhicule, des plateformes d’achat en ligne et des services de paiement.

Stellantis va également transférer toutes les données de ses véhicules sur les serveurs AWS d’Amazon.

Le géant du commerce en ligne, qui était déjà client de Stellantis pour ses véhicules de livraison, va par ailleurs commander "des milliers" de véhicules électriques "par an" à partir de 2023 chez RAM, sa marque américaine d’utilitaires. Stellantis va également intégrer Amazon à son "Académie logicielle", qui doit former les salariés du groupe au futur électronique de l’automobile.

Le géant franco-italo-américain avait déjà recruté en 2021 un cadre d’Amazon, Ned Curic, comme "Chief Technology Officer". La maison mère de Peugeot, Fiat, Opel ou Dodge compte investir 30 milliards d’euros d’ici 2025 dans son électrification, dont 15 à 20 % iront dans les logiciels.

En connectant tous ses véhicules, le constructeur franco-italo-américain prévoit de réaliser 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an dans ces nouveaux services d’ici 2026, contre 400 millions d’euros aujourd’hui.

En 2030, avec potentiellement 34 millions de véhicules connectés à travers le monde, ce chiffre devrait atteindre 20 milliards d’euros, soit environ un huitième du chiffre d’affaires annuel de Stellantis.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Tarifs des péages d’autoroute en hausse : " La mobilité se transforme en luxe " pour " 40 millions d’automobilistes "

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Région Bourgogne Franche-Comté : un budget à 2 milliards d’euros pour 2023

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, a réuni les élus du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en session plénière mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2023. Principal dossier à l’ordre du jour de l’assemblée : le vote du budget régional 2023 d’un montant de 1,967 milliard d’euros (hors gestion active de la dette) dont plus de 1,6 milliard d’euros est dédié au financement des politiques publiques, soit plus de 81 % du budget régional.

La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.65
couvert
le 01/02 à 0h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
91 %