Automobile : le gouvernement au front contre un « chantage » aux fermetures

Publié le 23/01/2013 - 10:17
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:26

Le gouvernement a fait monter au front mercredi deux de ses poids lourds, Pierre Moscovici et Michel Sapin, pour réaffirmer son opposition à tout "chantage" aux fermetures de sites dans la négociation sur un accord de compétitivité chez  Renault.

PUBLICITÉ

« Ce que nous attendons de Renault, c’est qu’il y ait deux lignes rouges qui ne soient pas franchies, ça a été dit de manière très claire: qu’il n’y ait pas de licenciements et, deuxièmement, qu’il n’y ait pas de fermeture de sites », a martelé le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, sur BFMTV/RMC.

Les discussions doivent être « loyales » et « tous les moyens ne sont pas bons » pour négocier, a insisté de son côté sur RTL le ministre du Travail, Michel Sapin. « Je ne suis pas la direction, je ne suis pas dans la négociation. Moi, je fixe des bornes, je dis que cette négociation doit être loyale, elle doit être responsable et tous les moyens ne sont pas bons dans cette négociation« , a déclaré M. Sapin. « Il ne doit pas y avoir de chantage, il doit y avoir une négociation ferme mais loyale, il y a des solutions et je suis persuadé que cette négociation aboutira à un accord« , a-t-il ajouté.

Trois syndicats ont accusé mardi la direction du deuxième constructeur automobile français, dont l’Etat est le premier actionnaire avec 15,01% du capital, d’avoir menacé de fermer deux sites en France si aucun accord de compétitivité n’était trouvé. Renault a démenti ces accusations en assurant n’avoir « jamais » évoqué une telle perspective. Le groupe a toutefois rappelé « que l’objet de ces négociations est, en cas d’accord avec les partenaires sociaux, de ne pas fermer de sites et de ne pas licencier« .

L’entourage du ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, avait déjà réagi en soulignant que les pourparlers ne devaient pas « s’apparenter à du chantage« .  La semaine dernière, M. Montebourg avait salué le fait que les « deux lignes rouges » du licenciement et de la fermeture de site n’aient « pas été franchies » après l’annonce par Renault de 7.500 suppressions nettes d’emplois dans l’Hexagone d’ici 2016.

« Renault est dans une négociation, c’est la bonne méthode pour trouver des solutions à une situation très dégradée (..) Renault aujourd’hui essaye de faire en sorte de prévenir tout licenciement », a estimé de son côté Michel Sapin mercredi .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Incendie à Notre-Dame de Paris : Marie-Guite Dufay proposera une aide à la reconstruction en assemblée plénière

Quelques jours après l'incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, annonce qu'elle proposera une aide à la prochaine assemblée plénière pour la reconstruction de la partie meurtrie de l'édifice.

Eve Boutique fête son 50e anniversaire à Besançon : retour sur l’histoire d’un commerce incontournable du centre-ville…

Ouverte depuis 1969 rue des Granges à Besançon, Eve Boutique, une entreprise familiale spécialisée dans la lingerie féminine, a traversé les modes et les époques, du corset au soutien-gorge sans armature en passant par le maillot de bain… Aurélie, la petite-fille et actuelle propriétaire nous parle de ces 50 dernières années du haut de ses 38 ans...

Un nouveau service de carte grise s’est installé rue de Vesoul à Besançon…

Info pratique • Les guichets de la préfecture du Doubs en charge des cartes grises ont été supprimés novembre 2017. Si toutes les démarches peuvent être réalisées sur le site de l'ANTS, bon nombre de personne n'a pas accès à internet. C'est pourquoi Service carte grise 25 a ouvert rue de Vesoul à Besançon.

Combien de kilos de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon pour Pâques ?

THÈME DE LA SEMAINE : PÂQUES #3 • Pâques est l'une des périodes les plus importantes économiquement pour les chocolatiers en France y compris à Besançon. C'est pourquoi ils ne doivent pas rater l'occasion de proposer un maximum de produits à leurs clients. Quelle quantité de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon ? C'est la Question (pas si) con de ce mercredi 17 avril 2019 sur le thème de Pâques…

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 20.58
couvert
le 21/04 à 12h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1016.003 hPa
Humidité
52 %

Sondage