Automobile : nouvelle baisse sur le marché français en septembre

Publié le 02/10/2021 - 09:20
Mis à jour le 01/10/2021 - 16:17

Montage, usine de PSA Sochaux  © Groupe PSA, Communication Sochaux LAMY Jean-François
Montage, usine de PSA Sochaux © Groupe PSA, Communication Sochaux LAMY Jean-François

En septembre, le marché automobile a enregistré 133.835 immatriculations neuves. C’est le quatrième mois de baisse consécutif.

En septembre le marché automobile français a enregistré une nouvelle baisse de 20,5 % par rapport à septembre 2020, avec seulement 133.835 immatriculations neuves, selon les données de la Plateforme automobile (PFA).

Sur les neuf premiers mois de l’an 2021, les ventes de voitures particulières neuves ont connu une embellie de 8 % par rapport à la même période l’an dernier, mais les prévisions pour la fin d’année ne sont pas si bonnes, selon PFA.

La pénurie de composants électroniques se fait notamment ressentir sur un marché déjà faible. Si le début de l’année 2021 a été meilleur que le début de 2020, paralysé par la pandémie, des chiffres de ventes faibles depuis le mois de juin ont poussé la PFA à revoir ses prévisions annuelles à la baisse.

Les constructeurs prévoient désormais de vendre 1,7 million de véhicules, contre 1,8 précédemment, soit un peu plus que pendant la catastrophique année 2020. "L’automobile ne repart pas. La crise automobile est réelle et s’enfonce", a souligné François Roudier, porte-parole de la PFA. "On est dans quelque chose d’assez divergent par rapport aux autres secteurs économiques."

Retards de livraisons et fermetures d’usines

Selon le cabinet AAA Data, "les ventes de voitures continuent à souffrir d’un niveau de commandes qui reste faible et des retards de livraison persistants liés à la pénurie de semi-conducteurs, qui se sont même traduits par des fermetures d’usines".

Le groupe Stellantis (Peugeot, Fiat, Opel) est à - 29 % par rapport à ses ventes des neuf premiers mois de 2019, avant la pandémie, tandis que Renault-Dacia est à - 27 %. Volkswagen accuse une chute limitée à - 15 %.

Hyundai et Tesla sont parmi les rares marques à afficher une croissance de leurs ventes par rapport à 2019. La Model 3 de Tesla est en septembre devant la Renault Zoé, prenant la tête des ventes de voitures électriques avec 18 501 exemplaires.

Les motorisations électriques poursuivent leur progression (+70 %) pour atteindre 13 % de part de marché sur le mois. Les hybrides (y compris rechargeables) gagnent 40 % en septembre et représentent 27 % des immatriculations.

Les émissions de CO2 atteignent un record à la baisse en septembre, à 103,4 grammes en moyenne par véhicule. Le marché de l’occasion est lui aussi en baisse sensible en septembre (-11,6 %), note AAAdata, mais continue d’évoluer à des niveaux records depuis le début de l’année, avec une hausse de 12,9 % sur neuf mois et 4 575 278 transactions. Les modèles les plus anciens, 10 ans et plus, comptent pour plus de 44 % de ce total.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Nouvelle gouvernance et nouvelles ambitions pour la Vallée de l’énergie

Lundi 22 novembre 2021, le conseil d’administration de la Vallée de l’Energie a renouvelé ses instances de gouvernance. EDF prend la présidence de l’association qui a été confiée à Alain Daubas, d’EDF Bourgogne-Franche-Comté. Il succède à  Jean-Luc Habermacher, de General Electric. Le CA a ensuite élu au poste de vice-président Damien Delmont, dirigeant de la société 3DLM, ainsi que douze membres au bureau exécutif.

Noël à Besançon : des décorations lumineuses particulièrement écolo

Une entreprise qui a développé une matière 100 % biosourcée, fabriquée en circuit court en France, Greenfib, s'est associée à Leblanc Illuminations, concepteur d'éclairage et de décorations lumineuses, pour développer des décorations de Noël éco-responsables dans les villes de Besançon et Bordeaux, a-t-on appris ce mercredi 24 novembre.

La fondation Desperados commande 200 oeuvres à 4 artistes bisontins

Du 15 novembre au 12 décembre 2021, la Fondation Desperados pour l’Art Urbain reconduit son projet « Impressions partagées » pour une deuxième saison. L’opération, qui concerne Besançon du 29 novembre au 5 décembre, met en lumière le travail de quatre artistes : Justine Cadoual, Clown, Simone Découpe et Saturn, les invitant à créer une oeuvre originale, sérigraphiée en 65 exemplaires et offerts au grand public sur réservation, via le site web de la Fondation Desperados.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.49
nuageux
le 30/11 à 6h00
Vent
2.4 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
93 %

Sondage