Avec Plaisancia, le groupe Moyse investit dans la maison passive

Publié le 22/04/2015 - 15:39
Mis à jour le 24/04/2015 - 15:47

Spécialisé dans la construction, la rénovation ou l'aménagement, le groupe Moyse poursuit sa croissance externe en rachetant la société Plaisancia d'Héricourt, experte dans la construction de maison passive.

PUBLICITÉ

Après avoir intégré Technostor en mars 2014 (nommé aujourd'hui "Moyse Côté Sud), le groupe Moye poursuit son développement et comptera à partir du 1er juin 2015 une nouvelle filiale : Plaisancia. Ce constructeur de maisons individuelles depuis 1972 s'est spécialisé en 2011 dans les maisons dites passives. Et c'est en 2014 qu’elle a créé avec "Maisons Prestige" la marque "Passion Passive".

"On se connaît bien et nous partageons beaucoup de valeurs d'entreprises semblables" explique Gérard Moyse, président du groupe familial depuis trois générations.  "Cette acquisition permet de poursuivre notre croissance externe avec un chiffre d'affaires qui sera porté à 37 M€ et de faire profiter aux clients du groupe de l'expertise de la société Plaisancia".

Mais qu'est-ce qu'une maison passive ? En résumé c'est une maison qui n'a pas besoin de chauffage (pas de pompe à chaleur, pas de chaudière ni de poele). "Grâce aux études de conception, de choix des matériaux et d'une mise en œuvre rigoureuse, la maison passive permet de diviser par quatre les normes BBC et d'avoir des besoins en chauffage de l'ordre de 15 Kwh/m² et par an. C'est une maison dotée d'un très bon confort thermique et acoustique " explique Serge Magnin-Feysot qui a pris la tête de Plasancia en 1994 et qui accompagnera durant quelques années à la reprise de la société qui compte sept personnes. 

Bioclimatique , conçue pour utiliser au maximum la chaleur du soleil, compacte, ben isolée et ventilée, la maison passive à certes un surcout à la construction, mais qui s'amortit en une quinzaine d'années selon le ce spécialiste. "Nous devançons les futures réglementations thermiques qui devraient arriver vers 2020" explique Gérard Moyse, repreneur de Plaisancia. "La maison passive, c'est la maison de demain (…) une maison plus économe, plus respectueuse de l'environnement et plus saine pour ses habitants sans oublier que la valeur patrimoniale de ce type de bien sera forcément supérieur à une maison plus traditionnelle…"

Info +

 Historique du groupe Moyse

Créée en 1947 par Claude Moyse qui lui-même à succédé d'un père maçon, le Groupe Moyse est une entreprise familiale qui réunit aujourd'hui trois générations : Claude (le fondateur), Gérard qui a repris le groupe en 1981 et ses trois enfants : Fanny, Julien et Lionel.

Les frères de Gérard Moyse sont également présents dans le groupe et dirigent respectivement Moyse 3D (rénovation, isolation, agrandissement) et Moyse Côté Sud ( stores pergolas, équipement extérieur)

Le groupe Moyse est  composé de sept filiales

Voici les dates clés du groupe depuis 1981

  •  1988 : création d'une filiale de construction de maisons individuelles sur mesure
  • 1991 : Application de la loi de 1990 sur le contrat de construction (CCMI)
  • 1992 : reprise d'une entreprise jurassienne d'aluminium
  • 2001 : création de la société AFON d'aménagement foncier
  • 2006 : obtention de l'agrément Maisons de Qualité, prix spécial du jury, médaille d'or du design et de la catégorie gaz au concours national des maisons innovantes de l'Uncmi
  • 2008 : Création d'une société de promotion immobilière "Moyse Promotion"
  • 2009 : Intégration des maisons Rocbrune
  • 2013 : la société Moyse 3D regroupe les métiers de la rénovation de la maison
  • 2014: Intégration de Technostor qui devient Moyse Côté Sud
  • 2015 : Intégration de la société Plaisancia spécialisée dans les maisons passives

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.28
nuageux
le 23/10 à 15h00
Vent
1.33 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
83 %

Sondage