Besançon : la labélisation de Planoise comme éco-quartier à l’ordre du jour du prochain conseil municipal

Publié le 02/11/2022 - 16:59
Mis à jour le 02/11/2022 - 16:52

C’est l’un des dossiers sur lequel la municipalité souhaite mettre l’accent lors du prochain conseil municipal qui aura lieu ce jeudi 3 novembre, faire de Planoise un éco-quartier. Une volonté pour Anne Vignot de faire « changer de regard » sur le quartier tout en préservant une certaine forme de justice sociale. 

Pour la maire de Besançon, le quartier de Planoise a beau "avoir de graves problèmes qui sont largement dus à la question du deal", pour autant cela n’empêche "que ce quartier possède de nombreux atouts". La ville tient donc à insister sur le fait que Planoise est avant tout, "bien desservi par les transports en commun, alimenté en énergie par un réseau de chaleur, structuré par le parc urbain et possède de nombreux espaces verts de proximité" ainsi qu'une offre de logements sociaux importante (65% de la ville, centré sur 2,5 km carré).

De nouvelles perspectives pour Planoise

Le projet, présenté par Lorine Gagliolo, conseillère municipale, a effectivement pour objectif de "changer de regard sur ce quartier pour favoriser la mixité sociale et économique". Une partie du quartier étant actuellement en pleine rénovation, c’est "le moment ou jamais de le penser comme un éco quartier et de le tourner vers l’avenir".  

Des travaux dans le cadre du programme de renouvellement urbain, la conception d’un plan guide paysager ou encore le projet de ferme urbaine telles sont les actions entreprises qui auront pour but d’améliorer le cadre de vie des habitants du quartier et de favoriser le bien vivre ensemble avec notamment la présence d’associations qui apportent leur contribution. 

Améliorer la qualité de vie des habitants

En s’engageant dans la labéllisation du quartier de Planoise dans sa globalité, "les collectivités réaffirmant leur volonté d’améliorer la qualité de vie des habitants et se donnent l’ambition d’innover en répondant du mieux possible aux enjeux climatiques" conclue la ville de Besançon.

Une deuxième délibération concernant Planoise sera également abordée lors du prochain conseil municipal, elle aura pour objet la signature de la convention entre l’État, le rectorat et la ville pour maintenir le projet de cité éducative du quartier.

Enfin, les nouvelles modalités relatives à l’Assemblée des sages, l’instance participative autrefois appelé le Conseil des Sages, seront elles-aussi à l’ordre du jour. 

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Politique

Laurent Croizier s’insurge contre l’arrêté interdisant la diffusion des JO sur les terrasses bisontines…

Dans une lettre adressée en date du 24 juillet 2024 à Anne Vignot, la maire de Besançon, le député du Doubs demande à ce que les restaurateurs et cafetiers bisontins puissent installer des écrans sur leur terrasse ou à l’intérieur de leur établissement qui seraient visibles depuis la voie publique…

Macron : pas de nouveau gouvernement avant la fin des JO, appel aux partis à “faire des compromis”

Emmanuel Macron a affirmé mardi 23 juillet 2024 qu'il ne nommerait pas de nouveau gouvernement avant la fin des Jeux olympiques, "mi-août", au nom de la "trêve" qu'il a invoquée, faisant valoir que l'inverse "créerait un désordre" pendant l'événement sportif planétaire organisé à Paris.

L’ancien préfet de Haute-Saône Michel Vilbois limogé pour management “brutal”

Préfet du Tarn depuis seulement 9 mois, Michel Vilbois, ancien préfet de Haute-Saône, sera démis de ses fonctions à compter du lundi 22 juillet. Connu pour sa fermeté face aux manifestations contre l’autoroute A 69 et visé, selon des sources concordantes, par des accusations de management "brutal". Son limogeage intervient environ un mois après un audit mené auprès de ses services par l’Inspection générale de l’administration (IGA), dont les résultats ne sont pas encore connus.

Candidat RN sous curatelle dans le Jura : un recours pour annuler le scrutin législatif

La candidate Nouveau Front populaire dans la 2e circonscription du Jura a déposé un recours mercredi 17 juillet 2024 devant le Conseil constitutionnel pour faire annuler le scrutin législatif qui avait vu la qualification au second tour d'un candidat Rassemblement national sous curatelle, donc théoriquement inéligible.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.46
peu nuageux
le 25/07 à 09h00
Vent
2.71 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
75 %