Besançon : "oui, les périodes des soldes doivent être plus courtes" selon la présidente de l'UCB

Publié le 11/01/2018 - 09:04
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:24

La période de soldes d'hiver commence mercredi 10 janvier 2018 et s'achèvera le 20 février en France y compris à Besançon. Malgré les nombreuses "ventes privées" dès le 1er janvier, cette période, est-elle attendue ? Raccourcir la période de soldes comme le souhaite le gouvernement, est-ce une bonne idée ? Nous avons posé nos questions à Cécile Girardet, commerçante et présidente de l'Union des commerçants de Besançon (UCB).

 ©
©

Après un mois de décembre "mitigé" selon un compte-rendu du conseil d'administration de l'UCB qui s'est déroulé mardi 9 janvier, "la période des soldes est attendue par les commerçants et les clients", confirme Cécile Girardet. Toutefois, avec des ventes privées organisées par des chaînes de magasins et quelques indépendants qui se déroulent dès le 1er janvier, la présidente de l'UCB se demande s'il ne faudrait pas "raccourcir la période des soldes"

"Un black Friday avant Noël plombe les commerces" 

Une réflexion qui trotte également dans les têtes du gouvernement qui souhaite proposer "une réduction des deux périodes - été et hiver - de six à quatre semaines" à partir de 2019 selon une annonce de la secrétaire d'Etay à l'Économie Delphone Gény-Stephann. "Oui, c'est une bonne idée car déjà au bout de deux semaines de soldes, ça s'essouffle", d'après Cécile Girardet, "je pense même que les soldes devraient être fractionnées sur l'année pour être profitables en périodes creuses par exemple, et non 15 jours avant Noël, ou des Black Friday pendant une semaine, qui plombent les commerces en période de Noël par exemple."

Lors d'un conseil d'administration de l'UCB, "nous avons été choqués de savoir que le Black Friday se déroulait juste avant Noël !", nous raconte Cécile Girardet, "il faut faire vraiment attention, car faire de promo avant Noël est très dangereux pour les commerces". 

Des projets de l'UCB en 2018 ?

Quelques secrets demeurent encore puisque certains projets sont en cours de réflexion, mais Cécile Girardet et le conseil d'administration de l'UCB ne sont pas à court d'idées. "Une chose est sûre, c'est que nous devons être force de proposition et travailler en étroite collaboration avec la Ville", souligne la présidente. Une période de Noël plus attractive au centre-ville, profiter de l'ouverture du Musée des Beaux-Arts le 15 novembre et d'une place de la révolution qui sera vide de travaux pour créer des animations… Voilà quelques pistes de réflexions que poursuit l'UCB actuellement. 

Infos +

  • Suite au conseil d'administration de l'UCB qui s'est déroulé le 9 janvier, "une grande partie" des commerçants ont noté un chiffre d'affaires "négatif" suite à la période de Noël par rapport à 2016.
  • Il a également été noté que les clients étaient "moins nombreux" dans les magasins et achetaient "des cadeaux moins chers".
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chômage en Bourgogne-Franche-Comté : baisse du nombre de demandeurs d’emploi de 3,1 % sur un an

La Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (Dreets) et la préfecture de la Région Bourgogne Franche-Comté ont publié les derniers chiffres du chômage au deuxième trimestre 2021. On constate une baisse du nombre de demandeurs d'emploi dans les catégories A, B et C de 2,3 % sur le trimestre et de 3,1% sur un an.

Installation de l’OVI à Dijon : « une victoire collective » pour Marie-Guite Dufay

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, se réjouit que Dijon soit retenue pour accueillir le siège de l’Organisation internationale de la vigne et du vin. Cette décision a été officialisée ce lundi 25 octobre 2021 en présence du secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

SIS recherche un agent de sécurité (H/F)

OFFRE D'EMPLOI • Entreprise spécialisée dans la production d’articles de maroquinerie, SIS apporte son savoir-faire et son expertise du travail du cuir à ses clients partenaires, présents sur les secteurs de la maroquinerie et de l’horlogerie. L’entreprise familiale a vu son effectif passé de 300 à 1 000 collaborateurs en 9 années, pour un CA de 60 millions d’euros.

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.73
ciel dégagé
le 28/10 à 6h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
94 %

Sondage