Besançon : "oui, les périodes des soldes doivent être plus courtes" selon la présidente de l'UCB

Publié le 11/01/2018 - 09:04
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:24

La période de soldes d'hiver commence mercredi 10 janvier 2018 et s'achèvera le 20 février en France y compris à Besançon. Malgré les nombreuses "ventes privées" dès le 1er janvier, cette période, est-elle attendue ? Raccourcir la période de soldes comme le souhaite le gouvernement, est-ce une bonne idée ? Nous avons posé nos questions à Cécile Girardet, commerçante et présidente de l'Union des commerçants de Besançon (UCB).

PUBLICITÉ

Après un mois de décembre « mitigé » selon un compte-rendu du conseil d’administration de l’UCB qui s’est déroulé mardi 9 janvier, « la période des soldes est attendue par les commerçants et les clients », confirme Cécile Girardet. Toutefois, avec des ventes privées organisées par des chaînes de magasins et quelques indépendants qui se déroulent dès le 1er janvier, la présidente de l’UCB se demande s’il ne faudrait pas « raccourcir la période des soldes »

« Un black Friday avant Noël plombe les commerces » 

Une réflexion qui trotte également dans les têtes du gouvernement qui souhaite proposer « une réduction des deux périodes – été et hiver – de six à quatre semaines » à partir de 2019 selon une annonce de la secrétaire d’Etay à l’Économie Delphone Gény-Stephann. « Oui, c’est une bonne idée car déjà au bout de deux semaines de soldes, ça s’essouffle », d’après Cécile Girardet, « je pense même que les soldes devraient être fractionnées sur l’année pour être profitables en périodes creuses par exemple, et non 15 jours avant Noël, ou des Black Friday pendant une semaine, qui plombent les commerces en période de Noël par exemple. »

Lors d’un conseil d’administration de l’UCB, « nous avons été choqués de savoir que le Black Friday se déroulait juste avant Noël ! », nous raconte Cécile Girardet, « il faut faire vraiment attention, car faire de promo avant Noël est très dangereux pour les commerces ». 

Des projets de l’UCB en 2018 ?

Quelques secrets demeurent encore puisque certains projets sont en cours de réflexion, mais Cécile Girardet et le conseil d’administration de l’UCB ne sont pas à court d’idées. « Une chose est sûre, c’est que nous devons être force de proposition et travailler en étroite collaboration avec la Ville », souligne la présidente. Une période de Noël plus attractive au centre-ville, profiter de l’ouverture du Musée des Beaux-Arts le 15 novembre et d’une place de la révolution qui sera vide de travaux pour créer des animations… Voilà quelques pistes de réflexions que poursuit l’UCB actuellement. 

Infos +

  • Suite au conseil d’administration de l’UCB qui s’est déroulé le 9 janvier, « une grande partie » des commerçants ont noté un chiffre d’affaires « négatif » suite à la période de Noël par rapport à 2016.
  • Il a également été noté que les clients étaient « moins nombreux » dans les magasins et achetaient « des cadeaux moins chers ».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.57
couvert
le 18/07 à 15h00
Vent
2.91 m/s
Pression
1014.05 hPa
Humidité
43 %

Sondage