Bientôt, un nouvel EHPAD à Saint-Vit

Publié le 28/01/2024 - 18:14
Mis à jour le 26/01/2024 - 11:32

Le 6 février 2024, la première pierre d’un futur EHPAD nommé L’Orée du Doubs, sera posée rue de la Combe à Saint-Vit. L’ouverture est prévue en 2025.

 © Mutualité Française Comtoise
© Mutualité Française Comtoise

Début 2020, l’Agence Régionale de Santé et le Département du Doubs ont ciblé un besoin de places supplémentaires dans l’ouest bisontin, au regard de la démographie et de l’offre actuelle. 

En collaboration avec ces partenaires et la municipalité, une réalisation d’envergure verra le jour à l’horizon 2025. Il s’agit de la création d’une plateforme de services gérontologiques, avec un EHPAD de 88 places auquel sera associée ultérieurement une résidence autonomie de 40 logements.

Le projet de 88 places est décliné de la façon suivante : 

  • 74 places Hébergement permanent (dont 18 places en Unité de Vie protégée et 1 PASA de 14 places)
  • 3 places Hébergement temporaire
  • 6 places d’accueil de jour
  • 5 places hors les murs.

Le projet sera situé rue de la Combe du Four, à proximité directe du futur groupe scolaire, ”ce qui favorisera des liens intergénérationnels avec l’établissement”, souligne Mutualité Français Comtoise dans un communiqué.

Un budget global validé par le conseil d’administration de Mutualité Française Comtoise pour un montant de 17 millions d’euros permettra la réalisation de ce projet d’une nouvelle proposition de services aux aînés.

L’opération a été confiée à l’architecte bisontin ART et Associés ainsi qu’à l’entreprise générale, le groupe 1000 qui a en charge la conduite des travaux. ”Le bâtiment sera construit dans une démarche de développement durable et RSE, et sera labellisé BBC, avec la présence de panneaux photovoltaïques et de la géothermie”, précise Mutualité Français Comtoise. Et d’ajouter : ”la construction de cet établissement portera un axe fort sur l’inclusion puisqu’un partenariat a été signé avec Indibat qui accompagne et optimise le retour à l’emploi des publics éloignés durablement du marché de l’emploi.”

Un financement partagé

Le financement de l’EHPAD ”L’Orée du Doubs” est assuré majoritairement par la Banque des Territoires (groupe Caisse des Dépôts et Consignations) à hauteur de 8 900 000.€, soit 52 % de l’engagement total. Mutualité Française Comtoise apporte quant à elle 5.100.000.€, prélevés sur ses fonds propres. 

Enfin les trois derniers millions d’euros sont apportés à égalité par deux aides financières du Département du Doubs et de l’Agence Régionale de Santé Bourgogne Franche-Comté pour un montant de 1.500.000 € chacune.

Avec ce projet à Saint Vit, Mutualité Française Comtoise veut ”poursuivre son développement et accompagne la vague démographique annoncée avec 2 millions de personnes supplémentaires âgées de 75-85 ans (soit +47%) à l’horizon 2030.”

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Médecin généraliste : vers une consultation à 30 euros sous conditions

L’Assurance maladie a ouvert jeudi 8 février 2024 la voie à une hausse à 30 euros de la consultation des médecins généralistes, lors des négociations tarifaires avec les syndicats de praticiens libéraux, tout en exigeant en retour des "évolutions en faveur de l’amélioration de la santé de la population".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.98
légère pluie
le 23/02 à 18h00
Vent
2.35 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
76 %