Cagnotte Leetchi : l’UFC-Que Choisir dépose plainte

Publié le 11/12/2020 - 09:29
Mis à jour le 11/12/2020 - 09:07

"Face à la persistance inadmissible des retards de versement de ses cagnottes en ligne", l’association de consommateurs l'UFC-Que Choisir dépose plainte ce vendredi 11 décembre 2020 pour "pratiques commerciales trompeuses" contre la société Leetchi auprès du procureur de la République de Paris.

©Blende12-Pixabay ©
©Blende12-Pixabay ©

Selon l'UFC-Que choisir, "Le rêve de cagnotte -simple et rapide- affiché par Leetchi, se transforme en cauchemar interminable pour un trop grand nombre d’utilisateurs."

Retards de versement réclamations sans réponses, justificatifs supplémentaires demandés sans raison apparente, cagnotte ayant disparu… Les témoignages de nombreux utilisateurs qui se disent "écœurés du service proposé par Leetchi" ne cessent d’affluer.

"Leetchi se vante de garantir un service rapide et efficace afin de collecter de l’argent auprès de différentes personnes, affirmant à plusieurs reprises que le versement des cagnottes au bénéficiaire s’effectue dans un délai de 48 heures. Mais cette promesse a volé en éclats pour de nombreux utilisateurs qui doivent attendre des semaines, voire des mois, avant de pouvoir bénéficier de leur argent", dénonce l'association de consommateurs.

Un délai de versement rallongé de quelques jours peut exceptionnellement intervenir dans le cadre d’un examen renforcé du dossier, dans le cadre de la lutte contre les fraudes, prévue par la réglementation, "mais l’exception est en train de devenir le principe puisque des milliers de consommateurs sont concernés par des délais de déblocage des fonds de plusieurs mois".

Que choisir donne l'exemple d'une consommatrice qui l'a alertée le 28 novembre dernier sur les délais de versement d’une cagnotte qui avait pour but de venir en aide à sa tante dont la santé est compromise du fait de la covid-19, tandis qu’un autre utilisateur a dû attendre 5 semaines supplémentaires avant de pouvoir utiliser l’argent de sa cagnotte solidaire.

Selon l'association, "dans le cadre de la crise économique inédite que nous traversons, et alors que certaines personnes recourent à ce système de cagnottes pour faire face à des besoins primordiaux (soutien financier pour proches malades, collecte pour les services hospitaliers, etc.), l’impact de ces retards est particulièrement préjudiciable".

Après l’envoi de mises en demeure et de vaines tentatives de dialogue, l’UFC-Que Choisir dépose plainte pour pratiques commerciales trompeuses ce vendredi auprès du procureur de la République de Paris.

Dans cette attente, l’UFC-Que Choisir :

  • invite les consommateurs, victimes d’importants retards dans le versement des fonds, à se manifester et met à leur disposition un modèle de réclamation qui est nécessaire avant d’envisager un recours.
  • entend bien agir face au mutisme et à l’inaction de Leetchi et saisit à cet effet la Justice au moyen d’une plainte.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Mutilations, subordination… Nouvelles mesures de suspension pour les centres Proxidentaire à Chevigny-Saint-Sauveur et Belfort

"Compte tenu de la gravité des manquements à la qualité et à la sécurité des soins" constatés dans les centres Proxidentaire de Chevigny-Saint-Sauveur et de Belfort, l'ARS Bourgogne Franche-Comté prend de nouvelles mesures de suspension à compter du 26 juillet 2021, a-t-on appris dans un communiqué.

Occupation d’un appartement par des mineurs isolés : Solmiré assignée au tribunal administratif de Besançon

Depuis avril 2021, Solmiré (Solidarité, Migrants Réfugiés) occupe un logement bisontin pour héberger des mineurs étrangers isolés. L'association est assignée au tribunal administratif par les Voies navigables de France (VNF), gestionnaire du bâtiment, ce mardi 27 juillet à 11 heures.

Une femme retrouvée morte près de Besançon : « très probablement » un féminicide 

Une femme a été retrouvée morte dans le coffre de sa voiture vendredi 24 juillet au soir à Guillon-les-Bains près de Besançon. Elle a "très probablement" été tuée par son compagnon, mortellement blessé ensuite par le tir d'un gendarme après s'être montré ultra-violent, a indiqué dimanche le procureur de la République de Besançon.

Magistrat qui proposait sa fille pour des rapports sexuels : vers un procès début 2022

Le procès du magistrat mis en examen pour avoir proposé sur internet à des inconnus d'avoir des relations sexuelles avec sa fille de 12 ans, récemment révoqué de la magistrature, devrait se tenir "début 2022", a indiqué ce vendredi 23 juillet 2021 le procureur de la République de Besançon, où est instruite l'affaire.

Eric Dupond-Moretti est mis en examen pour soupçons de prise illégale d’intérêts

Une première pour un ministre de la Justice en exercice : à l'issue de près de six heures d'interrogatoire à la Cour de justice de la République (CJR), Eric Dupond-Moretti a été mis en examen dans l'enquête sur de possibles conflits d'intérêts avec ses anciennes activités d'avocat ce vendredi 16 juillet.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.57
légère pluie
le 28/07 à 6h00
Vent
1.38 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage