Carte scolaire : huit fermetures d’école envisagées pour le Doubs

Publié le 08/02/2019 - 11:11
Mis à jour le 08/02/2019 - 11:17

Le syndicat SNUIpp-FSU du Doubs s'inquiète des mesures prises pour la rentrée 2019 dans l'académie du Besançon. L'école Ronchaux fermera à Besançon et verra ses élèves transférés à Bersot et Granvelle.

école, maternelle
image d'illustration © dr
PUBLICITÉ

Malgré les 27 postes supplémentaires dans le premier degré attribués dans le département du Doubs (27), le syndicat SNUIPP-FSU n’est pas convaincu de l’amélioration du nombre d’enfants par classes : « Le Doubs sera doté de 27 postes supplémentaires d’enseignants dans le premier degré à la rentrée 2019 alors que le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort perdront respectivement 13, 12 et deux postes ».

Le recteur avait choisi cette répartition entre les départements parce que le Doubs était le moins bien doté en terme de nombre d’enseignants par rapport au nombre d’élèves », précise le syndicat avant d’ajouter : « Au-delà des neuf postes utilisés pour achever le dédoublement des CE1 en REP, cette amélioration est quasiment imperceptible ! »

Quelles écoles pourraient fermer ?

  • Besançon : école maternelle Ronchaux : cela conduirait ses 44 élèves à se répartir dans les écoles Bersot (82 élèves) et Granvelle (56 élèves).
  • Bians-les-Usiers : école élémentaire 
  • Crosey-le-Grand : école élémentaire et Lomont-sur-Crête : école élémentaire
  • L’Isle sur le Doubs : fusion des deux maternelles en une seule.
  • Montbéliard : fusion des écoles maternelle et élémentaire Coteau Jouvent – création d’une école primaire
  • Raynans : école élémentaire  Laissey : fermeture de l’école et dissolution du RPI de Laissey-Deluz
  • Villers-le-Lac : fermeture de l’école élémentaire Les Bass
  • La fermeture de l’école de Bians-les Usiers (deux classes) entraîne le transfert de 42 élèves à Goux.

« Pour ces deux situations, il y a transfert d’élèves, mais aucune certitude quant au transfert des deux postes des écoles supprimées », souligne le syndicat.

Deux postes supprimés pour le personnel administratif à Montbéliard

À l’initiative de la FSU, les organisations syndicales présentes : UNSA et CFDT (absence du SNALC), ont dénoncé la suppression de deux postes de personnels administratifs dont un poste de secrétaire de circonscription sur Montbéliard et un poste à la DSDEN (Direction des services départementaux de l’Éducation nationale).

« Alors que l’administration affiche l’objectif du « maintien des écoles rurales », la rentrée 2019 verra trois écoles du Doubs perdre une classe au motif que le regroupement promis est achevé (Arcey, Belleherbe et Fontain) », tient a relever le syndicat.

Info +

Les échanges se poursuivront en présence du DASEN, directeurs académiques des services de l’Éducation nationale, le 14 février prochain…

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le projet Blanquer sur l’école réussit l’examen du vote à l’Assemblée

Instruction obligatoire dès trois ans, missions d'enseignement confiées à certains surveillants, mais aussi drapeaux dans les classes et homoparentalité: après une semaine de débats souvent vifs, l'Assemblée a adopté largement ce mardi 20 févreir 2019 le projet de loi "sur l'école de la confiance" de Jean-Michel Blanquer.

Carte scolaire dans le Doubs : quelles ouvertures et quelles fermetures de classes à la rentrée ?

Le comité technique spécial départemental s'est tenu jeudi 14 février 2019 pour faire le point sur la prochaine carte scolaire. Dans le Doubs, l'inspection académique prévoit 51 fermetures pour 46 ouvertures pour une baisse d'effectif de 594 élèves.  Voici la liste complète des ouvertures et fermeture mais aussi des 16 ouvertures conditionnelles et des 15 fermetures conditionnelles.

L’instruction obligatoire établie dès l’âge de 3 ans à partir de la rentrée 2019

L'Assemblée nationale a voté mercredi soir (13 février 2019) l'abaissement de l'âge de l'instruction obligatoire de 6 à 3 ans, mesure phare du projet de loi "pour une école de la confiance" vantée par le ministre de l'Education comme "un marqueur républicain". Entrée en vigueur à la rentrée de septembre 2019

« On boycotte le bac blanc » au lycée Pergaud de Besançon

Après le lycée Victor-Hugo, 24 professeurs principaux et 15 coordinateurs de discipline démissionnent de leurs fonctions ce mois de février 2019 au lycée Pergaud de Besançon. Aucun sujet ne sera donc transmis ce mercredi soir à la direction de l'établissement pour les épreuves du baccalauréat blanc qui devait se dérouler après les vacances de février…

Université Bourgogne-Franche-Comté : « un véritable désastre » pour Jean-Philippe Allenbach

Après la polémique née de la campagne de publicité de "Just Dijon" pour promouvoir l'université de Bourgogne jusqu'à Besançon, le président du Mouvement Franche-Comté et candidat à l'élection municipale de Besançon déclare ne pas être surpris par ce nouveau "coup de force" de François Rebsamen et souhaite une université de Franche-Comté "libre et autonome".

Dijon veut-elle déclencher la guerre entre les Universités de Bourgogne et de Franche-Comté ?

Nouvel épisode dans la gue-guerre Dijon – Besançon et entre la Bourgogne et la Franche-Comté. Une vaste campagne de communication déployée la semaine dernière par la Métropole de Dijon dans 14 villes de la région enclenche une nouvelle polémique. Elle incite les étudiants à rejoindre une des 400 formations de l'Université de Bourgogne. Campagne déplacée ? Campagne dépassée ? Les affiches publicitaires agacent. Même l'Université de Bourgogne, gênée, dit ne pas avoir été associée et déclare vouloir prendre de la distance avec cette campagne de pub.

L’entrée en seconde en 2019 : une brochure pour aider les collégiens et leur famille à choisir une orientation…

Pour aider les collégiens de 3e et leur famille à réfléchir à leur prochaine scolarité au lycée général et technologique ou en voie professionnelle, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse vient d'éditer une brochure qui sera envoyée dans tous les collèges de France à partir du lundi 11 février 2019 pour être distribuée aux élèves. A consulter en avant-première sur maCommune.info...

La réforme du lycée selon le recteur de Besançon #4 : « Depuis 1975, je ne connais pas une seule réforme approuvée unanimement »

Episode 4 • Dans le cadre de la mobilisation contre la réforme des lycées qui sera mise en œuvre dès la rentrée 2020 en France, nous avons rencontré Jean-François Chanet, recteur de l'académie de Besançon, pour qu'il éclaircisse ou démente des informations circulant ces derniers mois dans la rue… Le tout en 4 épisodes publiés mercredi 6 et jeudi 7 février 2019 sur maCommune.info.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.22
ciel dégagé
le 21/02 à 6h00
Vent
1.16 m/s
Pression
1004.05 hPa
Humidité
82 %

Sondage