Castorama et Brico Dépôt : 409 suppressions de postes annoncées en France

Publié le 13/02/2018 - 16:00
Mis à jour le 13/02/2018 - 16:17

Le groupe anglais Kingfisher, spécialisé dans les magasins de bricolage, a annoncé ce mardi 12 février 2018 la suppression de 409 postes en France chez Castorama et Brico Dépôt, une décision que déplorent les syndicats qui pointent « toujours plus de dividendes aux actionnaires ».

 ©
©

Le "plan de transformation" nommé "One Kingfisher" prévoit un programme d'"investissements informatiques, la mise en place d'une centrale d'achat unique, des évolutions des métiers du marketing et du commerce, ainsi que la création d'un centre de services partagés en Pologne pour gérer ses activités de transactions financières et comptables", a détaillé Kingfisher dans un communiqué.

"La mise en oeuvre de ce projet entraînerait en France la suppression de 409 postes, la création de 102 postes et le transfert de 164 postes - à conditions d'emplois équivalentes", ajoute la direction.

Les suppressions d'emplois se partagent entre 321 chez Castorama et 88 chez Brico Dépôt, dans un groupe fort de 20.000 employés en France.

"Dans un contexte de mutations profondes du secteur du commerce, ces évolutions doivent permettre aux enseignes de restaurer leur compétitivité et de renouer avec la croissance, en proposant à la clientèle des produits de qualité à un prix hautement concurrentiel et en développant la qualité de service", explique la direction.

Pour le délégué central CFE-CGC chez Brico-dépôt, Philippe Banse "l'activité commerciale du groupe, le chiffre d'affaires, régressent certes, mais les résultats opérationnels et les actions en Angleterre progressent tous les ans". "Il y a eu de la part de la direction un manque d'anticipation du commerce sur internet", a-t-il critiqué auprès de l'AFP.

Kingfisher a annoncé en septembre un recul de 8,1% de son bénéfice net au premier semestre, à 295 millions de livres (332 millions d'euros).

"C'est intolérable, c'est toujours pour donner plus de dividendes aux actionnaires", a également dénoncé auprès de l'AFP Nicolas Euzenot, délégué CGT de Castorama. "Ils déroulent le projet comme un rouleau compresseur et les dommages collatéraux sont là".

Le syndicaliste dénonce dans les transferts "un plan social déguisé": "La plupart des salariés concernés ne vont pas vouloir changer de métier, surtout ceux proches de la retraite", a-t-il dit.

La directrice générale du groupe Kingfisher, la Française Véronique Laury, avait annoncé le 8 novembre, dans une vidéo diffusée dans l'ensemble des sociétés, le regroupement des activités comptabilité et contrôle de gestion dans un centre de services à Cracovie. Le plan devrait être effectif à horizon fin 2018.

(source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.98
partiellement nuageux
le 13/06 à 15h00
Vent
3.05 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
40 %