Alerte Témoin

Ce que proposent les candidats pour les transports...

Publié le 19/03/2014 - 13:00
Mis à jour le 21/03/2014 - 14:53

Chaque candidat (ou presque) propose des idées dans son programme en fonction de plusieurs thèmes : la sécurité, l'économie, l'éducation, le rayonnement de la ville, les transports, la proximité, la solidarité, la culture, les sports et loisirs, l'urbanisme, le développement durable et les grands projets. Chaque jours, jusqu'au premier tour de l'élection municipales de Besançon ce dimanche 23 mars, nous vous proposons des comparatifs des engagements des 10 candidats et des listes respectives.

1239861845.jpg
©carvy

Comparatif des programmes

Jean-Louis Fousseret (Parti socialiste)

  • Bus et tramway, transportes en commun accessibles à tous
  • Mise en service d'une ligne suuplémentaire reliant la Bouloie et Témis
  • Ouverture de la maison de la mobilité
  • Sécurisation des abords des écoles
  • Accessibilité renforcée des transports en commun et des cheminements aux personnes à mobilité réduite et en situation de handicap
  • Pas de hausse des prix suite à la mise en service du tramway
  • Modernisation et extension du réseau cyclable
  • Création d'un atelier de réparation de vélos dans la maison de la mobilité
  • Augmentation des capacités de stationnement (350 places dans la boucle, 1.500 en parkings relais)
  • Réouverture de trajes, de passages en ville
  • Sécurisation des parcours piétons
  • Sensibilisation "piétons-vélos-tramway"

Jacques Grosperrin (Union pour un mouvement populaire avec le modem et l'UDI)

  • Coordonner un plan "infrastructures routières prioritaires"
  • Relancer la consultation pour clore la liaison Nord Est (LNE)
  • Développer une gestion intelligente du trafic via la "smart city"
  • Développer des déplacements en mode doux (auto-partage, véhicules électriques, réseau de minibus électriques gratuits,  navettes fluviales
  • Repenser le plan de pistes cyclables
  • Créer un plan de transport "vie nocturne" de 1h à 6h du matin

Frank Monneur (Sans étiquette)

  • Extension de la piétonnisation en libérant le centre-villeen libérant le centre-ville des bus grâce à des navettes de petite capacité (12,15 places) et à terme électrique rejoignant aussi la Citadelle
  • Gratuité de tous les parkings entre 12h et 14h
  • "Pont Suisse" pour relier le bas de la côte de Morre aux Prés-de-Vaux à la zac Valentin via Micaud, Viotte, Haut de Battant, Bouloie, Témis, halte ferroviaire d'Ecole-Valentin

Jean-François Humbert (Centre)

  • Refonte du plan de circulation au coeur de la boucle avec des minibus électriques gratuits avec arrêts à la demande
  • Inscrire Besançon dans une logique remarquable de déplacement en mode doux
  • Mise en oeuvre de la liaison Nord Est (LNE)

Ismaël Boudjekada (Mouvement pour l'éveil national)

  • Limiter de manière précise l’accès au service PMR Ginko
  • Circuler au centre ville sans devoir payer, à chaque montée de bus (une fois le délais d’une heure dépassé), un nouveau ticket
  • Mise en place de plans du réseau Ginko, adaptés aux malvoyants

Emmanuel Girod (Front de gauche)

  • Mise en place de la gratuité des transports
  • Décréter un moratoire sur tout nouveau projet d’infrastructure commerciale ou routière sur des terres agricoles susceptibles de les désaffecter temporairement ou définitivement. 
  • Le tram ne doit pas se faire au détriment de réseau de bus, qui dessert l'ensemble des quartiers de façon plus équitable. 
  • Favoriser les moyens de transports doux : vélo, marche à pied. 
  • Mise en place progressive de la gratuité des transports en commun. 
  • Développer les lignes transversales entre les communes du Grand Besançon pour permettre aux usagers de ne pas passer systématiquement par Besançon et son centre-ville. 

Philippe Mougin (Front national)

  • Développer les commerces ?et activités du centre-ville ?en facilitant les déplacements urbains et le stationnement

Lazhar Hakkar (Sans étiquette)

  • Application d'un tarif dégressif de l'abonnement en fonction du nombre total d'abonnés pour inciter la population à privilégier les transports en commun

Nicole Friess (Lutte ouvrière)

  • / / / 

Apolline Trioulaire (Parti ouvrier travailleur)

  • / / / 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.34
    ciel dégagé
    le 12/08 à 6h00
    Vent
    1 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    74 %

    Sondage