Ce que proposent les candidats pour les transports...

Publié le 19/03/2014 - 13:00
Mis à jour le 21/03/2014 - 14:53

Chaque candidat (ou presque) propose des idées dans son programme en fonction de plusieurs thèmes : la sécurité, l'économie, l'éducation, le rayonnement de la ville, les transports, la proximité, la solidarité, la culture, les sports et loisirs, l'urbanisme, le développement durable et les grands projets. Chaque jours, jusqu'au premier tour de l'élection municipales de Besançon ce dimanche 23 mars, nous vous proposons des comparatifs des engagements des 10 candidats et des listes respectives.

1239861845.jpg
©carvy

Comparatif des programmes

PUBLICITÉ

Jean-Louis Fousseret (Parti socialiste)

  • Bus et tramway, transportes en commun accessibles à tous
  • Mise en service d’une ligne suuplémentaire reliant la Bouloie et Témis
  • Ouverture de la maison de la mobilité
  • Sécurisation des abords des écoles
  • Accessibilité renforcée des transports en commun et des cheminements aux personnes à mobilité réduite et en situation de handicap
  • Pas de hausse des prix suite à la mise en service du tramway
  • Modernisation et extension du réseau cyclable
  • Création d’un atelier de réparation de vélos dans la maison de la mobilité
  • Augmentation des capacités de stationnement (350 places dans la boucle, 1.500 en parkings relais)
  • Réouverture de trajes, de passages en ville
  • Sécurisation des parcours piétons
  • Sensibilisation « piétons-vélos-tramway »

Jacques Grosperrin (Union pour un mouvement populaire avec le modem et l’UDI)

  • Coordonner un plan « infrastructures routières prioritaires »
  • Relancer la consultation pour clore la liaison Nord Est (LNE)
  • Développer une gestion intelligente du trafic via la « smart city »
  • Développer des déplacements en mode doux (auto-partage, véhicules électriques, réseau de minibus électriques gratuits,  navettes fluviales
  • Repenser le plan de pistes cyclables
  • Créer un plan de transport « vie nocturne » de 1h à 6h du matin

Frank Monneur (Sans étiquette)

  • Extension de la piétonnisation en libérant le centre-villeen libérant le centre-ville des bus grâce à des navettes de petite capacité (12,15 places) et à terme électrique rejoignant aussi la Citadelle
  • Gratuité de tous les parkings entre 12h et 14h
  • « Pont Suisse » pour relier le bas de la côte de Morre aux Prés-de-Vaux à la zac Valentin via Micaud, Viotte, Haut de Battant, Bouloie, Témis, halte ferroviaire d’Ecole-Valentin

Jean-François Humbert (Centre)

  • Refonte du plan de circulation au coeur de la boucle avec des minibus électriques gratuits avec arrêts à la demande
  • Inscrire Besançon dans une logique remarquable de déplacement en mode doux
  • Mise en oeuvre de la liaison Nord Est (LNE)

Ismaël Boudjekada (Mouvement pour l’éveil national)

  • Limiter de manière précise l’accès au service PMR Ginko
  • Circuler au centre ville sans devoir payer, à chaque montée de bus (une fois le délais d’une heure dépassé), un nouveau ticket
  • Mise en place de plans du réseau Ginko, adaptés aux malvoyants

Emmanuel Girod (Front de gauche)

  • Mise en place de la gratuité des transports
  • Décréter un moratoire sur tout nouveau projet d’infrastructure commerciale ou routière sur des terres agricoles susceptibles de les désaffecter temporairement ou définitivement. 
  • Le tram ne doit pas se faire au détriment de réseau de bus, qui dessert l’ensemble des quartiers de façon plus équitable. 
  • Favoriser les moyens de transports doux : vélo, marche à pied. 
  • Mise en place progressive de la gratuité des transports en commun. 
  • Développer les lignes transversales entre les communes du Grand Besançon pour permettre aux usagers de ne pas passer systématiquement par Besançon et son centre-ville. 

Philippe Mougin (Front national)

  • Développer les commerces ?et activités du centre-ville ?en facilitant les déplacements urbains et le stationnement

Lazhar Hakkar (Sans étiquette)

  • Application d’un tarif dégressif de l’abonnement en fonction du nombre total d’abonnés pour inciter la population à privilégier les transports en commun

Nicole Friess (Lutte ouvrière)

  • / / / 

Apolline Trioulaire (Parti ouvrier travailleur)

  • / / / 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Plus de cohérence ? Plus d'humain dans la politique ? Plus d'écologie ? Plus d'union ? Tels étaient les maîtres mots mis en avant lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi 3 juillet 2019 salle Bidault au Kursaal de Besançon en présence de membres de "l'Équipe", composée de plusieurs formations politiques à savoir d'élus d'EELV avec en tête Anne Vignot, du PCF, ou encore "À Gauche Citoyen"et quelques dissidents du PS …

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.95
ciel dégagé
le 16/07 à 9h00
Vent
2.03 m/s
Pression
1017.89 hPa
Humidité
59 %

Sondage