"Centralités rurales en région" : la Région Bourgogne Franche-Comté veut "donner plus à ceux qui ont moins"

Publié le 30/01/2024 - 17:03
Mis à jour le 30/01/2024 - 17:38

La Région Bourgogne-Franche-Comté, la commune d’Héricourt et la communauté de communes du pays d’Héricourt ont signé mardi 30 janvier 2024 la convention "Centralités rurales en région" en présence d’Éric Houlley, vice-président de la Région en charge de la Cohésion territoriale, de la politique de la ville, des ruralités et des parcs naturels.

Mairie d'Héricourt © Wonka25 - CC BY-SA 3.0
Mairie d'Héricourt © Wonka25 - CC BY-SA 3.0

Au titre de la convention "Centralités rurales en région" couvrant la période 2022-2026, la commune d’Héricourt engage le déploiement d’une stratégie de revitalisation ambitieuse à la faveur de la redynamisation de son centre bourg. Dans ce cadre, la Région la soutient à hauteur de 500.000 €. Les centralités rurales intermédiaires constituent "l’un des quatre piliers de la politique de cohésion territoriale (avec les quartiers politiques de la ville, les territoires de projets et les PNR, et les ruralités)" portée par la Région Bourgogne-Franche-Comté. 

Ces villes concentrent des commerces, des services et des équipements fréquentés par la population et par les habitants des communes voisines ne possédant pas cette même offre sur place. Selon la Région, "ces pôles sont d’autant plus importants qu’ils sont situés hors des zones urbaines et animent le plus souvent de vastes territoires peu denses et éloignés des grandes villes. Ils ont également une fonction identitaire forte et connaissent globalement des variations démographiques et d’emploi défavorables, et un revenu moyen par habitant plus faible que la moyenne régionale." 

"Donner plus à ceux qui ont moins"

Conformément à ses engagements de mandat, la Région, cheffe de file de l’aménagement du territoire, a donc construit un outil réactif, dédié aux centralités les plus fragiles dans une logique de différenciation permettant de "donner plus à ceux qui ont moins". 128 communes, cumulant des critères de centralité et de fragilité, ont ainsi été sélectionnées pour être accompagnées dans leur projets, dans le cadre de ce nouveau dispositif "Centralités rurales en région" (C2R). 

Doté d’une enveloppe totale de 50 M€ durant la période 2022-2026, votée par les élus régionaux, ce dispositif offre un cadre d’intervention ciblé pour ces centralités de moins de 15.000 habitants, hors des grands pôles urbains, et reconnues fragiles. 

En cohérence avec les orientations du SRADDET (Schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires), ce dispositif vise à : 

  • Garantir un socle commun de services aux citoyens sur les territoires ;
  • Redynamiser les centres-bourgs et centres villes par une action globale ;
  • Maintenir les services pour les habitants des centralités et de leur bassin de vie ;
  • Animer un territoire peu dense et éloigné des grandes agglomérations ;
  • Lutter contre le sentiment d’abandon ou de délaissement pouvant être ressenti par les habitants.

Deux types de conventionnement cadre et d’accompagnement sont envisageables : 

  • Les communes disposant déjà d’une stratégie de revitalisation (antérieure à 5 ans) pourront bénéficier de la part de la Région d’une enveloppe maximale de 500 000 € pour un soutien à des actions s’inscrivant dans le cadre de cette stratégie.
  • Les communes non dotées de stratégies globales de revitalisation antérieure à 5 ans pourront bénéficier d’une enveloppe maximale de 200 000 €, afin de réaliser l’étude de revitalisation et soutenir un projet en anticipation de cette dernière.

La Région accompagne, ensuite, les communes conventionnées pour des projets qui :

  • s’inscrivent dans leur stratégie globale de revitalisation ;
  • participent à la transition énergétique et environnementale (respect d’écoconditions) ;
  • associent les usagers et habitants.

Les premières conventions ont été délibérées à la commission permanente du 8 juillet 2022. Depuis, la Région a délibéré le conventionnement de 94 communes.

La commune d’Héricourt a élaboré son projet de territoire autour de cinq axes, qui visent à maintenir son rôle de centralité pour la population locale en confortant le cadre de vie et l’offre de services à la population. Ces axes sont les suivants : 

  • Réaménager le cœur historique d’Héricourt,
  • Reconquérir les friches industrielles et commerciales,
  • Réhabiliter les logements vacants et vétustes en centre-bourg,
  • Renforcer l’attractivité et la dynamique commerciale du centre-ville,
  • Intégrer les enjeux de transition écologique à l’ensemble des projets portés par la collectivité.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.96
légère pluie
le 24/02 à 3h00
Vent
5.32 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
95 %