C'est la réouverture du Musée du Temps... 20 Temps !

Publié le 20/06/2022 - 07:00
Mis à jour le 17/08/2022 - 10:37

PUBLI-INFO • Le musée du Temps a ouvert ses portes en juin 2002 après plus de dix ans de travaux, dans un lieu emblématique du patrimoine bisontin et l’un des plus beaux édifices Renaissance de l’Est de la France, le palais Granvelle à Besançon. Vingt ans plus tard, après quelques mois de fermeture liés à des aménagements pour l’accessibilité du public en situation de handicap, le musée rouvrira le 18 juin 2022, rajeuni et complété d’aménagements visant à améliorer l’accueil et la visite du public.

 © Musée du Temps
© Musée du Temps

Quelques modifications scénographiques autour des œuvres phares que sont la montre Leroy 01 et le pendule de Foucault offriront une vision légèrement renouvelée du musée, complétée d’une riche programmation d’animations, de conférences et de spectacles pour fêter ces 20 ans avec le public.

Quoi de neuf en juin 2022 ?

  • Mise en accessibilité

L’accueil billetterie et la boutique ont été entièrement réaménagés, le parcours du musée  rendu accessible à tous et toutes. Une balise sonore pour guider les personnes malvoyantes et non voyantes a été installée de l’entrée de la cour jusqu’à la borne d’accueil du musée qui, désormais, respecte les normes en vigueur en étant accessible aux personnes en position debout, comme à celles en position assise. 

Des casiers sont désormais disponibles pour les visiteurs et les groupes scolaires.

L’espace de la boutique a été modifié pour être totalement accessible grâce à une remise à niveau des sols. Il bénéficie d’un nouveau mobilier adapté en hauteur et permettant une circulation aisée. 

Des aménagements ont été réalisés dans la totalité du musée : des clous podotactiles ont été ajoutés au niveau des escaliers, des bandes de guidage le long des murs où les hauteurs étaient insuffisantes (poutre, hauteur de plafond), des comblements de plancher ou des bordures chasse-roues ont également été installés dans les différentes pièces pour compenser les différences de niveaux.

De plus, des sanitaires aux normes sont accessibles à toutes et tous dans l’ensemble du musée, avec la création de deux nouveaux sanitaires au rez-de-chaussée et au 3e étage.

Participant à l’accessibilité du musée, un nouvel outil numérique d’aide à la visite propose des contenus accessibles à tous les publics et notamment au public en situation de handicap et étranger : cartels, audio-descriptions, vidéos… permettront de compléter la visite en toute autonomie.

  • De nombreux aménagements techniques

Profitant des travaux d’accessibilité pilotés par le Département Architecture et Bâtiments de la Ville de Besançon, de nombreuses installations ont eu lieu pour améliorer la visite du musée. La Direction Maîtrise de l’énergie a piloté un chantier de renouvellement de l’éclairage et le musée dispose dorénavant de nouveaux projecteurs leds pour mettre en valeur ses collections. Le wifi a également été déployé dans tout le musée pour permettre la mise en œuvre d’outils numériques et d’un compagnon de visite accessible par smartphone ou tablette. Enfin, une issue de secours sécurisée a été créée pour les salles d’expositions temporaires.

  • Un parcours revisité

Le musée ne pouvait rouvrir après sept mois de travaux et pour fêter ses 20 ans sans quelques nouveautés scénographiques. C’est donc une présentation partiellement renouvelée que découvrira le public autour de deux éléments forts du musée : la Leroy 01  et le pendule de Foucault.

Considérée pendant plus de 80 ans comme montre la plus compliquée du monde, la Leroy 01 est au cœur de la nouvelle scénographie du deuxième étage qui vise à densifier la présentation de l’histoire horlogère régionale dans le contexte de l’inscription à l’UNESCO. Réalisée à la demande d’un richissime portugais pour concentrer, au début du 20e siècle, tous les savoir-faire de l’époque, la Leroy 01 est le symbole des compétences partagées par les horlogers de l’Arc jurassien franco-suisse, puisque réalisée entre la vallée de Joux et Besançon. 

Parallèlement, les  collections du musée permettront d’évoquer quelques marques emblématiques de Besançon et du Haut-Doubs, ainsi que du Jura à travers la célèbre horloge comtoise.

Quant au pendule de Foucault, inauguré en octobre 2004 dans la tour du palais Granvelle, il a fait l’objet d’une rénovation mécanique importante et bénéficie d’une esthétique toute neuve.

Enfin, la réouverture du musée du Temps sera l’occasion de dévoiler deux nouvelles acquisitions qui révèlent la double orientation horlogère et symbolique de ce musée.

Datée de 1660, l’horloge de Nicolas Hanet est l’une des premières horloges à balancier françaises, témoin exceptionnel de cette innovation révolutionnaire pour l’horlogerie. 

La deuxième acquisition est un très rare portrait de centenaire, peint par Johann Melchior Wyrsch et représentant le vigneron bisontin Jean Antoine Marchand (1672-1785), alors centenaire.

Infos pratiques

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Bourgogne-Franche-Comté : la Région et la fondation du patrimoine renouvellent leur accord

Jeudi 30 mars à Chambœuf, la vice-présidente de la Région à la culture et au patrimoine, Nathalie Leblanc, et le délégué régional de la Fondation du patrimoine Bourgogne-Franche-Comté, Jean-Christophe Bonnard, ont renouvelé leur partenariat pour la restauration du patrimoine rural non protégé. L'occasion de visiter l’église Saint-Michel, lauréate du prix du patrimoine de proximité 2021, et de lancer l’édition 2023 du concours régional.

Les collégiens de Châtillon-le-Duc passent de la salle de classe à la salle de concert

Au collège Claude Girard, cette année encore, les élèves participent à des actions culturelles, avec un partenaire très apprécié, la Rodia de Besançon. Jeudi 23 mars, grâce au Pass Culture, vingt-cinq élèves de 4e et 3e ont pu découvrir un concert de reggae, joué à guichet fermé, avec les groupes Dub Inc et Iya Terra.

Antonin quitte l’Antonnoir à Besançon. C’est quoi la suite ?

Après cinq années de bons et loyaux (et surtout festifs !) services, Antonin Borie, l’un des fondateurs de l’Antonnoir à Besançon, a décidé de quitter l’aventure en juin 2023. Il laisse la place à ses trois autres associés, Manu, François Michelet et Cyrille Hentzen pour faire perdurer ce lieu de nuit devenu incontournable à Besançon. En attendant, le tôlier s’offre un pot de départ sur deux soirées…

Exposition 3D : un espace de 1500 m2 à la Saline royale d’Arc-et-Senans

Avec pour objectif de devenir un lieu de référence mondial en matière de visite 3D, la Saline royale d'Arc-et-Senans poursuit la création de son parcours à travers un nouvel espace immersif : le Centre de lumières au coeur de la Berne Ouest, prochainement inauguré samedi 15 avril à 16h. 

Expo, ateliers, concert… Les rendez-vous à ne pas manquer à la Citadelle de Besançon au printemps

À l'occasion des 15 ans de l'inscription des fortifications de Vauban sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco, les visiteurs sont attendus à la Citadelle de Besançon pour profiter d'une programmation riche et variée qui ravira petits et grands. Visites guidées captivantes, ateliers ludiques pour les enfants, exposition temporaire passionnante et événements inédits sont prévus pour offrir à chaque visiteur une expérience unique à la Citadelle de Besançon.

À la découverte des combles de l’ancienne abbaye Saint Paul à Besançon…

Il y avait du mouvement ce jeudi 16 mars 2023 entre 10h et 12h autour de l’ancienne abbaye Saint Paul à Besançon. Une nacelle est montée jusqu’à 24 mètres pour permettre à quelques professionnels du bâtiment et du patrimoine de découvrir les combles de cet édifice bien connu des Bisontines et des Bisontins. Objectif : vérifier l’état de la structure avant la réalisation d’un nouveau projet…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.06
légère pluie
le 01/04 à 12h00
Vent
6.3 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
89 %