Ch.Taubira : le racisme, "une rengaine, une ritournelle" depuis qu'elle est ministre

Publié le 20/03/2015 - 16:43
Mis à jour le 20/03/2015 - 17:15

La ministre de la Justice Christiane Taubira a affirmé vendredi 20 mars 2015, en marge d'une visite à l'ONU à Genève, que les actes ou propos racistes à son encontre étaient devenus une véritable "ritournelle" depuis qu'elle était ministre.

06DSC_3495.JPG
©

Mme Taubira s'exprimait devant des jeunes âgés de 12 à 15 ans français, suisses et allemands, avant de prononcer un discours devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à l'occasion de la journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale.

"Le racisme peut être dévastateur"

"Après le baccalauréat, je suis venue faire mes études à Paris et là j'ai été confrontée au racisme, notamment dans le métro", a expliqué la ministre à une jeune fille qui lui demandait si elle avait souffert d'actes ou de propos racistes. "Je n'en ai pas vraiment souffert, je trouvais cela tellement idiot", a-t-elle ajouté. "Depuis que je suis ministre c'est une rengaine, une ritournelle, sur les réseaux sociaux, à la radio, la télévision, dans la rue", a-t-elle poursuivi. Mme Taubira a également souligné qu'"il n'y a rien de plus imbécile" que le racisme.

"Il ne faut pas laisser passer. Moi ça va (...), mais je sais que le racisme peut être terrible. Pour les adultes c'est très dur, pour les enfants et les adolescents cela peut être dévastateur", a-t-elle dit.

Ces déclarations interviennent alors que le président François Hollande et le Premier ministre Manuel Valls ont exprimé la semaine dernière "indignation" et "colère" après de nouvelles attaques racistes contre la ministre de la Justice.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.

Commerces, vacances de Noël… Quelles mesures Emmanuel Macron devrait-il annoncer mardi soir ?

Le chef de l'Etat s'exprimera lors d'une allocution mardi 24 novembre 2020 à 20h pour annoncer le "cap" de ces prochaines semaines, de ces prochains mois et les premières mesures "d'allègement des contraintes" qui devraient prendre effet à partir du 1er décembre. Quelles seront-elles ?
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.34
légère pluie
le 01/12 à 21h00
Vent
0.31 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
98 %

Sondage